“Vous êtes ici”, l’édition 2018 est terminée, vive l’édition 2018 ! Vous avez été formidables!

Retour sur le Hacking Health Camp : tous les moments forts

Avec 470 participants, des sponsors et partenaires de qualité, la 5ème édition du Hacking Health Camp s’est révélée être un excellent crû. Retour sur les moments forts de ces 3 jours.

Après l’accueil des premiers participants, Sébastien Letélié (Health Factory, organisateur du Hacking Health Camp) et Luc Sirois (Hacking Health) lancent l’événement en évoquant l’impact de l’évènement depuis 5 ans : plus de 100 projets prototypés et plus de 10 produits ou services créés. L’événement a su s’inscrire dans la durée et est aujourd’hui reconnu comme le plus important dans la santé. Au delà du Hacking Health Camp c’est un mouvement international qui continue à grandir avec 56 chapitres répartis dans le monde entier et un impact majeur pour l’innovation en santé.

Sébastien Letélié — Luc Sirois

Cette édition a accueilli une nouvelle fois des conférences inspirantes avec des intervenants de renoms sur des thématiques d’actualité :

  • les nouveaux modèles économiques de la santé : Pierre-Yves Noël (Alcatel Lucent Entreprises) nous a proposé des comparaisons avec d’autre secteurs d’activité
  • la blockchain en santé : Robert Chu (CEO de Embleema, New York) a relevé le défi de nous expliquer avec simplicité le fonctionnement de la blockchain et pourquoi elle est si pertinente dans le domaine de la santé.
  • entreprendre en santé : Antoine Lizée (co-fondateur de Alan, Paris) nous a raconté l’aventure entrepreneuriale de l’équipe de Alan.eu, première assurance santé totalement digitalisée, qui met l’expérience utilisateur au coeur de sa stratégie. Nous avons compris l’importance de la culture startup dans le développement de l’entreprise.
  • médecine préventive : Pascal Zellner (co-fondateur de BeCare, Lausanne), nous a expliqué qu’il est possible de suivre l’évolution de notre santé, d’optimiser nos ressources physiques et mentales sans basculer dans l’excès, grâce à un programme simple et non invasif, conçu à l’origine pour les sportifs de haut niveau.

Ce fut aussi l’occasion pour les startups Medoucine (application de prise de RV dédiée aux Médecines Alternatives et Complémentaires) et Pandalab (messagerie instantanée pour professionnels de santé) de venir nous parler de leurs concepts innovants.

Antoine Lizée (Alan) — Robert Chu (Embleema)
Pierre-Yves Noel (Alcatel Lucent Enterprise) — Aurélien Lambert (PandaLab)
Au terme de cette première matinée, le ton est donné: la volonté est unanime de redonner le pouvoir au patient et de faciliter la prise en soins.

Les partenaires et sponsors ont été conviés à un VIP Tour. L’objectif : permettre à tous les partenaires de l’évènement d’échanger sur leur démarche d’innovation en santé et sur leur implication dans Hacking Health Camp.

Ils ont ensuite eu l’occasion de visiter l’IRCAD et l’IHU de Strasbourg en compagnie de son fondateur Pr Jacques Marescaux qui annonce: “la chirurgie entièrement robotisée, c’est pour dans moins de 20 ans”.

VIP Tour

L’occasion aussi de présenter la démarche d’innovation portée par Health Factory et plus généralement par le mouvement Hacking Health au niveau international et l’utilisation du Hacking Health Camp comme outil permettant aux sponsors, partenaires et participants de mettre en oeuvre les idées et inventer de nouveaux modèles pour améliorer la santé.

by Health Factory

Quelle plus belle entrée en matière pour souligner l’importance du rôle du Hacking Health Camp dans la visualisation et la conception de la médecine de demain ?

L’après-midi se poursuit, tout un chacun est invité à s’approprier selon ses envies quelques unes des 18 interventions de 25 minutes assurées par des speakers tous plus talentueux et inspirants les uns que les autres.

Des sujets techniques (atelier sur la blockchain, interfaces conversationnelles avec Google Assistant, vidéo médicale temps réel, réalité augmentée en santé, l’open source en santé, la sémantique médicale, …) mais également juridiques (RGPD et consentement du patient) ou encore l‘ouverture des services nationaux (les APIs d’Ameli, l’accès simplifié aux services de France Connect, l’open data en santé) qui aideront les participants à nourrir leur projet ou élargir leur horizon intellectuel autour de la santé du futur, l’ADN du Hacking Health Camp.

A 18h, dans une ambiance fébrile, le hackathon est lancé par les 50 porteurs de projets qui doivent pitcher en 1 minute maximum.

Objectif : motiver d’autres participants à les rejoindre pour imaginer, concevoir et prototyper une application ou un service pour la médecine de demain en 50 heures.

Après la constitution des équipe, au final, seuls 25 projets seront retenus. Nous avons suivi l’un de ces projets, le N°40: Survite.

Motiver, expliquer et recruter ses partenaires de Camp

Une seule règle pour faire exister un projet: avoir au sein de son équipe au moins 1 développeur, 1 professionnel de santé et un designer. Nouveauté cette année, les couleurs des T-shirts et casquettes aident à comprendre le rôle de chacun pour se regrouper ensuite par compétences sur les projets.

Passées les premières émotions de la séance de pitch et de la constitution des équipes, après un dîner tous ensemble, chaque équipe se retrouve pour échanger et commencer à dérouler les projet selon les principes désormais rodés du Hacking Health Camp: innovation et partage.

Le samedi matin, tous sont déjà la tête dans le guidon. Dans une ambiance hyper studieuse - peu de pauses et beaucoup de travail — et avec beaucoup d’intensité, les projets investissent les murs ou les vitres avec des post-its, et les outils comme le business model canvas, le design thinking et l’approche de value proposition design deviennent des éléments de référence pour les équipes — des standards du monde de l’innovation.

Sur les murs, à la cafétéria ou en équipe, les moments typiques d’un Camp: l’innovation s’inscrit également au coeur de la gestion du projet

Une journée intense sous la bienveillance des coachs, entrecoupée d’un sas de décompression en fin de journée avec une séance de yoga plus que bienvenue pour recharger les batteries et faire le vide. Un avant-goût du futur projet de Health Factory : Hacking Health Summer Camp, un événement dédié à l’innovation dans le bien être.

Le dimanche pour nombre de participants la nuit a été longue et la fatigue se voit sur tous les visages.

Courage, la journée n’est pas finie…

Les coachs aident à la finalisation des pitchs, ceux qui vont présenter les projets se préparent.

A 14h, dans une salle chauffée à blanc, les 25 pitchs sont annoncés avec format simple et identique pour chacun: 3 minutes de présentation et 2 minutes de questions du jury.

Ce dernier est constitué de 12 membres expérimentés qui vont devoir arbitrer et répartir les prix. Une tâche plus que ardue pour eux tant la qualité des 25 projets, plus pertinents les uns que les autres, est grande!

Sérieux, mais un peu dans l’ambiance quand même, le jury :)

Quelques minutes plus tard, les porteurs entrent en scène pour un finish mémorable.

Le pitch: si la forme n’est pas imposée, se démarquer est vivement recommandé!

Vous pouvez retrouver les lauréats du Hacking Health Camp 2018 ici

Sans oublier la traditionnelle photo de groupe pour la postérité, et celle de tous ceux qui vous ont accompagnés par leur gentillesse et leur dévotion, les volontaires!

Un dernier merci à nos sponsors: Alcatel-Lucent Entreprise, Mylan, Be.Care, Lilly, Groupe Vyv, Gilead, Epitech, Eurogroup, IHU Strasbourg et nos partenaires : ASIP Santé, Strasbourg.eu, IRCAD, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg, Clinique Rhéna, La Javaness, Semia, Alsace Business Angels, Syndicat des Médecins Libéraux et le Groupe Hospitalier St Vincent.

A l’année prochaine!

Like what you read? Give Greg Massa a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.