Arrêtez ce concours, vous êtes en train de donner ma place ! @TEDxParis

Lundi, j’attends à la machine à café et je me surprends à sourire.
Je me replonge plus d’1 an en arrière, au même endroit.
Je me demandais à l’époque profondément ce que je faisais là, dans cet énorme groupe industriel, bardés de règles et process si puissants qu’il faudrait une révolution pour les bouger.

Qu’est ce qui avait changé en 1 an ?
Il y a 1 an je commençais MA révolution intérieure.
Je rencontrais G., qui m’a dit «tu connais les TED Talks?»
Coincé entre l’hypocrisie de dire oui et l’angoisse honteuse de dire non, j’ai dû articuler un « mouaian » (imprononçable, pourtant je l’ai dit).

Absorbé le soir même par les 1ères vidéos, je découvrais celles qui allaient fondamentalement changer ma vie : Simon Sinek, Shawn Achor et Derek Sivers. Je me vois encore la larme à l’œil devant des gens qui m’éclairaient sur le pourquoi j’allais tous les jours dans ma boite sans être heureux et sans créer de traction !

L’effet sur mon boulot a été phénoménal : vente d’un projet en parlant du sens avant le produit, mise en place d’un nouveau projet en sortant du cadre des processus établis, entraîner l’équipe à ressortir le positif de chaque problème, organisation de «speed meetings» permettant à mon équipe de rencontrer des gens de métiers et de départements complètements différents.
Puis 3 autres projets et bientôt 5 fonctionnaient avec des méthodes organisationnelles différentes.

J’enchaînais les vidéos : Ken Robinson, Joi Ito, Dan Pink, David Pogue et évidemment Steve Jobs
+ je regardais, + je lisais (Seth Godin, Eric Ries, Nicolas Colin) et + je lisais + j’accumulais une pile à lire : Christensen, Heath, Collins, Silberzahn, Kawasaki
Apothéose : inscription à Koudetat@TheFamily, en sortant je savais formuler et par où commencer ma mission : changer complètement la culture des grands groupes pour qu’ils fassent partie de la révolution mondiale qui s’opère.

En changeant les choses de l’intérieur à très petite échelle pour l’instant, je me suis aperçu du nombre de potentiels qui s’ignorent car assujettis et ensevelis par ce taylorisme moderne des ingénieurs.

Dans la continuité, organisation avec une équipe de révolutionnaires de Talks, sans prétention, «à la TED» mais sans l’être. Pour la 1ère fois nous donnions la parole à des collaborateurs vers d’autres collaborateurs sur leurs envies, leurs passions, leurs projets sans focaliser sur le ROI direct. Et pour la 1ère fois on entendait des collaborateurs nous dire «enfin un endroit où respirer».
Nous étions prêts à écrire la « Déclaration des droits des intrapreneurs » !

Alors pourquoi je souris devant cette machine à café ce matin? 
Parce que je commence la révolution française mais aussi internationale, et parce qu’aussi complexe qu’est d’imaginer changer nos grandes structures, il n’y a pas le choix, c’est le chemin de leur réussite d’utiliser leur force de frappe et leur énergie à l’application de la révolution numérique, générationnelle et entrepreneuriale pour l’instant subie mais à prendre en main dés demain..
Une route complexe amène forcément le succès.

Bien que nous n’ayons pas fait grand-chose pour le moment, il est important de juger l’ambition au delà des actes et notre ambition est de révolutionner le monde de l’entreprise en démocratisant l’accès à l’entrepreneuriat partout dans les grands groupes pour permettre aux gens de vivre leurs vocations.
Parce que notre révolution ne se bat pas contre des conséquences, mais bien contre des causes, alors nous vaincrons et nous durerons.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.