Le plus important dans “Barbares” ? Le “S” de fin

hobo club Paris

Mercredi. 3H11 …

Il m’a fallu rentrer dans ce club, avec ce slogan, pour me donner l’envie de vous écrire de nouveau.
« Young, wild & free », voilà ce que donne comme valeurs ce club.
Et voilà où je finis par me retrouver.

Pourquoi est-ce le « s » de « barbares » le plus important ?

Je vais vous faire une confidence.
J’ai toujours voulu être « quelqu’un ».
Du plus profond de mon enfance, je me souviens avoir voulu être unique, exceptionnel, au dessus du lot, avec quelque chose de spécial qui me rendait incontournable.

Je ne le suis pas. D’une certaine façon si, dans le côté unique, mais cela s’arrête là.
Et aujourd’hui je peux dire : ce n’est pas grave, parce que je suis bien plus.
Je suis un membre de quelque chose de plus grand, de plus profond et de plus important.

Je fais parti d’un tout, formé par vous, de nos différences nait notre union et de notre nombre nait notre force.
Le « young » de cette mantra n’est pas réservé aux jeunes, mais bien à la jeunesse de notre action.
Seulement cette action n’a de valeur que si nous sommes ensemble.

Qu’est-ce qu’un barbare ?
Je vais m’amuser à y répondre, cela fait longtemps que je n’ai pas lu le manifeste et c’est tant mieux, j’espère encore m’y retrouver.

Notre société est en pleine mutation, en partie grâce à la révolution numérique, mais surtout grâce aux nouvelles générations.
Il n’est plus question d’exécuter des tâches dans un travail qui ne nous plait pas via une profession vieillissante, nous voulons du neuf, mais surtout nous voulons du sens !!

Voilà ce qu’est un barbare, il faut le prendre dans le sens le plus bienveillant du terme, une personne qui veut heurter, perturber le status quo pour ouvrir un monde meilleur en finalité.
Un barbare est un entrepreneur, un étudiant, un salarié, un artiste, peu importe ce qu’il est et d’où il vient, il déborde juste d’imagination, d’idées, d’envies pour réussir à changer le monde régi par des règles qu’il ne comprend et n’accepte pas.
Un barbare a une soif de réussite mais surtout de partage, de collaboratif, d’humanisme et de participatif.
Il agit avant d’analyser, car faire c’est penser, et il se dédie totalement à la cause qui lui semble juste en mettant en avant ses aptitudes, quelles qu’elles soient : artistiques, technologiques, techniques, humaines.
Ce mouvement barbare a vocation à changer la France par notre énergie, et cet événement du 31/03 est là pour célébrer une rencontre réelle pour un groupe déjà virtuel.

Mais surtout un barbare n’est qu’une partie d’un ensemble, et n’existe qu’à travers le reste de cet ensemble.

Aujourd’hui je me sens bien parce que j’ai mis un mot sur ce que je voulais être profondément.
Certainement pas un leader, mais un rouage qui s’actionne grâce à un autre et lui même aide à activer le suivant.

Voilà pourquoi toi aussi tu as ta place dans ce groupe, voilà pourquoi le « s » de barbares est si important, non pas par le projet, l’idée que tu as, mais bien par les connexions qu’il ou elle va susciter, par cette tribu que tu vas te créer, par cette ensemble de parties prenantes qui vont faire que ton projet deviendra mission, que ton idée deviendra innovation.

Parce que nous sommes sauvages, non pas dans le sens premier du terme, mais dans le sens d’encore vierge de tout formatage.
Parce que nous sommes libres, libres d’accéder à tout et tout le monde, libre de contacter, prévenir, engager quiconque voudra nous écouter, quelque soit son rang ou encore son influence.

Alors oui, engage toi dans notre mouvement, ce n’est pas une corde au cou que tu te mets, mais bien une main tendue vers la participation à quelque chose de grand, à hauteur de tes moyens actuels ou futurs, lorsque la sollicitation viendra ou lorsque toi-même tu proposeras quelque chose.

Tu te dis surement : « c’est gentil mais à quoi bon ? Pourquoi faire ? Je ne suis personne après tout ? »
Bien sûr que tu es quelqu’un, un maillon essentiel de la chaine qui nous unit tous.
Ton intervention ou ton assistance n’est pas mesurable sur la valeur que tu produis seul, mais bien sur ta contribution à la valeur globale.

Alors inscris toi à cette événement, mets 1, 10 ou 100 euros dans la cagnotte leetchi, le montant de la somme importe peu, ici « 1 euro symbolique » n’aura jamais pris autant de sens qu’aujourd’hui, parce que le symbole c’est la première brique que nous posons grâce à cet événement, le premier d’une longue série immuable, parce que nous sommes réunis et que rien ne nous arrêtera.

Parce qu’il ne sert à rien d’attendre un leader, aussi puissants et forts que sont les messages d’Antoine, Duc ou Yanaï.
Ils ne sont pas là, et vous n’êtes pas là, pour donner votre vision à appliquer, mais bien pour enrichir cette vision complète partagée par nous tous.

Tu crois que tu n’as rien à dire, rien a faire ?
Tu penses que changer ce monde est trop compliqué et l’investissement est trop lourd pour le retour attendu ?
Mais à côté de ça tu y crois quand même, tu t’es inscrit à ce groupe et tu t’es dit « juste pour prendre de l’info, voir ce qui se dit » ?

Alors tu es EXACTEMENT le profil que nous recherchons, nous tous les barbares.
Nous ne cherchons pas LE héros, L’Idée du siècle, mais bien celles et ceux qui se sont sentis à un moment concernés, juste « touchés » par le message des barbares.

Rejoins-nous dans cet événement du 31/03, non pas en te disant qu’il faut absolument y apporter quelque chose de grand, mais bien parce que ta seule présence nous grandit.

Et tu t’apercevras rapidement sur place qu’un simple contact, une simple connexion avec un BARBACTIF, un BARBATTENTIF, un BARBAMEDIAS ou un BARBALERTE, t’amènera forcément une réflexion qui te poussera vers un « ah tiens… Ça me parle ça… j’ai deux ou trois trucs à dire là-dessus parce que je m’y retrouve »

Moi même je me posais la question de pourquoi je m’y étais inscrit, puis c’est devenu une évidence, parce que le simple fait de l’avoir fait m’a aspiré dans la démarche et tu te sentiras à ton tour partie prenante parce que sans le rouage que tu apportes, aussi extérieur soit-il, le projet global aura moins de saveur.

Accepte cette invitation, ne te pose plus de questions, tu n’es pas personne, tu es nous, et nous sommes toi.

Et surtout demain, quand nous aurons changé le monde, parce que nous y arriverons je te le promets, tu diras « j’y étais, sans trop savoir pourquoi au début, mais en sachant aujourd’hui que c’était une évidence ».

Viens young, wild & free, viens sans complexe et sans toute puissance.
Viens parce qu’il le faut et que tu le sens.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Raphaël Thobie’s story.