Deux musées nous confient leur bilan 2020 et leurs perspectives 2021

smartapps
smartapps
Dec 16, 2020 · 4 min read

Après une très longue année éprouvante pour tous, voilà la période de fin d’année signalant un redémarrage pour 2021. Pour cette raison, nous avons voulu donner la parole à nos chers musées en France, ces joyaux de notre Culture nationale, forcés à fermer leurs portes pendant plusieurs longs mois. Des collections enfermées dans des pièces sans publics, des recettes en berne voire inexistantes, et des personnels privés de leur plus grande passion, confinés comme le reste du pays.

Nous avons échangé avec deux institutions sur leurs projets pour 2021, et on s’y voit déjà. Voici donc ces messages d’optimisme qu’on a souhaité partager…

Logo du musée de Préhistoire d’Île-de-France

Échange avec Yann Emery, médiateur culturel

Quel est votre état d’esprit pour la réouverture ?

Au musée de la Préhistoire d’Île-de-France, nous n’avons pas réellement eu l’impression de fermer le musée puisque depuis le 2 novembre, nous proposons à nos visiteurs des visites guidées à distance du musée et de l’exposition temporaire.

De même, plusieurs fois par jour, nous menons des visites guidées à distance du musée et de l’exposition pour les scolaires (https://www.musee-prehistoire-idf.fr/fr/agenda)

Nous n’avons donc pas vraiment eu le temps de souffler…

Ce dont vous avez le plus hâte pour 2021 ?

Lors de la réouverture, nous serons bien entendu heureux d’accueillir nos publics physiquement et peut-être retrouverons-nous certains des publics accueillis à distance. Notre réouverture se fera selon les procédures déjà en œuvre avant le 2e confinement. En parallèle, nous accueillerons toujours le public à distance (scolaires mais aussi public familial durant les vacances de Noël) :

https://www.musee-prehistoire-idf.fr/fr/fiche-evenement/visite-guidee-distance-et-en-famille-les-animaux-de-la-prehistoire-15h

Enfin, nous prolongeons notre exposition temporaire de deux mois et espérons pouvoir inaugurer la suivante en mai.

En résumé, la vie du musée a continué pendant le confinement et va poursuivre après le 15 décembre !

Les musées de la Ville de Nancy

Échange avec Sophie Toulouze, chargée de la médiation numérique

Quel est votre état d’esprit pour la réouverture ?

Nous sommes en train de trouver un rythme entre deux pratiques afin d’avoir une stratégie plus équilibrée sur le long terme avec une programmation et des évènements sur les réseaux. Nous souhaitons pérenniser notre offre en ligne afin de l’inscrire dans une logique de médiation globale physique et numérique.

Par exemple nous développons des podcasts et des séries web (les animaux se la racontent au Musée des Beaux-Arts de Nancy), cette série sera adaptée pour le musée d’École de Nancy puis le musée Lorrain

Mise à part les mesures sanitaires renforcées, qu’avez-vous mis en place pour la réouverture ?

Il s’agit surtout de nos actions à distance (pour les scolaires par exemple), nous avons souhaité sortir les collections du musée et retrouver les publics hors les murs. De plus, nous réfléchissons à adapter le projet Gigapixel aux actions hors-les-murs à destination du public scolaire.

Un autre exemple concret sont les escapes games en ligne que nous développons depuis l’an passé autour de la Villa Majorelle, des propositions nous ont été faites aussi par des étudiants de Sciences Po Nancy ou de l’Ecole de Louvre, pour des formules en ligne ou à déployer sur les réseaux sociaux, cela ouvre pas mal de portes de réflexion pour le futur…

Concernant notre app mobile, nous travaillons depuis août avec une personne pour interviewer des visiteurs sur 5 œuvres du musées (en français, anglais et allemand), nous souhaitons ajouter un nouveau parcours à notre brique “à travers les yeux de” raconté par nos visiteurs.

Ce dont vous avez le plus hâte pour 2021 ?

Nous avons hâte de retrouver les publics et les lieux en vie avec, le public et les enfants à l’intérieur et que les musées de la Ville de Nancy redeviennent de vrais lieux d’échange et de partage

Concernant la programmation, nous avons de belles expositions et des projets avec le collectif Spraylab, ou bien l’expo rétrospective du CERFAV (Centre Européen de Recherches et de Formation aux Arts Verriers) avec des artistes et artisans verriers. Le public apprécie énormément les savoir-faire verriers de la région. D’ailleurs le CERFAV a travaillé à la reconstitution de lampes et d’objets pour la Villa Majorelle avant la réouverture.

Autres événements futurs : Journée des amoureux (pas très COVID friendly ! mais on contemple l’idée d’une alternative en ligne), la nuit étudiante, la nuit des musées…etc.

Bref, on travaille dans la perspective d’accueillir nos publics ou bien d’être tout simplement en lien avec eux que ce soit en présentiel ou sur les réseaux

inside-smartapps

smartapps enrichit la médiation culturelle numérique.

inside-smartapps

smartapps accompagne tous les sites culturels et touristiques dans l'adaptation de leurs outils de médiation aux nouveaux usages de leurs publics.

smartapps

Written by

smartapps

smartapps accompagne les sites culturels et touristiques dans l'adaptation de leurs outils de #médiation aux nouveaux usages des #publics. #Musée #Digital #App

inside-smartapps

smartapps accompagne tous les sites culturels et touristiques dans l'adaptation de leurs outils de médiation aux nouveaux usages de leurs publics.