Four game-changing innovations from CES

Voir plus bas pour la version française.

Each January, more than 180,000 industry professionals and enthusiasts arrive in Las Vegas for the Consumer Electronics Show (CES), the tech world’s biggest show-and-tell of the year. With 4,500 exhibits and over 500 products launched, that makes for a lot of innovation. Martin Gauthier, President of Sid Lee Montreal, Head of Global Operations and Senior Partner, shared the innovations he’s most excited about from the show.

1. 5G

“That was the biggest highlight in Vegas,” said Gauthier. “Everyone was talking about it.” 5G mobile internet will mean transfer rates of 1,000 GB per second — one thousand times faster than on current 4G networks. But what does that translate to, practically speaking?

“5G will allow the transfer of data in quasi-real time, and that’s what the autonomous vehicle industry has been waiting for,” Gauthier explained. “It’s what is required for communication — both with other vehicles on the road and with central systems.” And there’s more to autonomous vehicles than self-driving cars; Gauthier sees 5G impacting many industries, from agriculture to aviation. John Deere showcased a huge autonomous combine capable of harvesting without human intervention; and Bell, the aviation manufacturer, presented a self-flying air taxi. “All that innovation is thanks to 5G,” Gauthier continued, “because 5G allows quasi-real time communication.”

2. Innovative TV Displays

“TVs are always a huge draw at CES,” Gauthier observed, “and this year, all the big companies — Samsung, Sony, LG — showed up with 8K.” Asked to pick a favourite, Gauthier went with Samsung’s mammoth new 291-inch screen appropriately called The Wall. “Normally, at that size, you’re dealing with projectors, and all you see is pixels. But The Wall is immense, and there are no pixels — the quality is mind-blowing.”

Another innovation unveiled by Samsung was their micro-LED tiled displays, which can be combined in height or in length to create customized screens. “You could do a kilometre of tiles,” Gauthier exclaimed, “and Sid Lee is going to be among the first in Canada to have this technology. We’re going to tile our walls to properly show off our creativity to clients.”

And the tech has implications for fast content and direct marketing, too. “Digital billboards in storefronts and other street-facing locations have always been problematic — they weren’t clear enough, or when the sun hit them, you couldn’t see anything,” explains Gauthier. “The big news for agencies is that they can create content for those screens, essentially in real time, based on the time of day, the news, the weather, whatever. ‘Storm’s coming — time to stock up.’”

3. Integrated Voice Assistants

“Last year was all about voice assistants,” noted Gauthier, “and they’re still huge, but now they’re integrated into everything.” Alarm clocks, toilets, TVs: You name it, and it’s got an integrated voice assistant — usually either Alexa or Google Mini. “They split the market 50/50, with Samsung’s Bixby in third place,” he observed. “It’s the death of the remote control, because you can control anything with your voice. It feels very futuristic.”

4. FutureLight

At CES 2019, The North Face unveiled FutureLight, a game-changing fabric that’s as waterproof as Gore-Tex but much more breathable. “Gore-Tex just doesn’t breathe, whether you’re climbing, running or simply wearing a winter coat,” explained Gauthier, “and The North Face demo at CES really showed off FutureLight’s breathability. Rain was falling from above, and both fabrics kept the water out. But from underneath, a fan was pushing water up, and you could see it escaping the FutureLight fabric — the air was circulating freely. The Gore-Tex just swelled up like a balloon.”

The fabric’s breathability is possible thanks to a process called nanospinning — borrowed from the tech and medical fields — that takes incredibly small, waterproof, porous fibres and weaves them into a super-thin mesh membrane. Starting in the fall, The North Face will feature FutureLight in tents, jackets, gloves and more, but the possibilities are limitless. “It’s one of the biggest innovations in textiles in 15 years,” says Gauthier of the fabric that Digital Trends named its Top Emerging Tech of CES. “For the first time, Gore-Tex has real competition.”


Quatre innovations majeures du CES

Tous les mois de janvier, plus de 180 000 professionnels et amateurs de l’industrie se rendent à Las Vegas pour le Consumer Electronics Show (CES), le plus gros évènement technologique de l’année. Avec plus de 4 500 expositions et 500 lancements de produits, il s’agit d’un rendez-vous immanquable en matière d’innovation. Martin Gauthier, président de Sid Lee Montréal, chef mondial des opérations et associé principal, nous fait part des innovations qui ont le plus suscité son intérêt durant l’évènement.

1. 5G

« De loin le sujet de conversation numéro 1 à Vegas, mentionne Gauthier. Tout le monde en parlait. » L’Internet mobile 5G sera doté d’un taux de transfert de 1 000 Gb par seconde, soit 1000 fois plus rapide que les réseaux 4G actuels. C’est impressionnant, mais qu’est-ce que ça implique concrètement?

« Le 5G va être en mesure de transférer des données pratiquement en temps réel. C’est ce que l’industrie des véhicules autonomes attendait, explique Gauthier. C’est l’élément clé qui va grandement faciliter la communication, autant avec les autres véhicules sur la route qu’avec les systèmes centraux. » Gauthier voit également le 5G avoir un impact sur plusieurs autres industries comme celles de l’agriculture et de l’aviation. John Deere a présenté une énorme moissonneuse autonome, capable de fonctionner sans aucune intervention humaine, et Bell, le constructeur aéronautique, a dévoilé un taxi volant autonome. « Tout ça, grâce au 5G, continue Gauthier, parce que le 5G permet une communication en quasi temps réel. »

2. Écrans de télévision novateurs

« Les télévisions suscitent toujours beaucoup d’intérêt au CES, mentionne Gauthier, et cette année, toutes les grosses compagnies, Samsung, Sony, LG, sont arrivées avec le 8K. » S’il fallait choisir, Gauthier opterait pour l’écran de 291 pouces de Samsung, très adéquatement surnommé « le mur ». « Normalement, à cette grosseur, on utilise des projecteurs et les pixels sont très visibles. Toutefois, [Symbol] le mur [Symbol] est immense, et on ne voit pas du tout les pixels. La qualité est exceptionnelle. »

Samsung a également dévoilé leurs nouveaux écrans micro-LED, pouvant être combinés, autant à la verticale qu’à l’horizontale, pouvant ainsi être configurés selon vos préférences. « Vous pourriez faire un kilomètre de télévisions, explique Gauthier, et Sid Lee sera l’un des premiers au Canada à avoir cette technologie. On va en couvrir nos murs pour démontrer toute notre créativité à nos clients. »

La technologie peut également avoir son rôle à jouer pour le fast content et le marketing direct. « Les panneaux d’affichage numériques dans les devantures de magasins ou à d’autres espaces extérieurs ont toujours été problématiques. La visibilité n’est pas toujours idéale, particulièrement lorsque le soleil se reflète directement sur eux. On ne voit plus rien, explique Gauthier. La bonne nouvelle pour les agences, c’est qu’elles peuvent désormais créer du contenu pour ces écrans, pensé selon l’heure de la journée, l’actualité, la météo, n’importe quoi. Mettez la main là-dessus avant que tout le monde se l’arrache. »

3. Assistant vocal intégré

L’année passée, tout le monde parlait des assistants vocaux, indique Gauthier, et ils demeurent très présents, mais maintenant, ils sont intégrés partout. » Cadran, toilette, télévision… Peu importe ce que vous cherchez, il peut y avoir un assistant vocal intégré, soit Alexa ou Google Mini. « Ils se partagent le marché, avec le Bixby de Samsung en 3e position, précise Gauthier. C’est la mort de la télécommande, parce qu’on peut tout contrôler avec la voix. On dirait presque de la science-fiction. »

4. FutureLight

Au CES de 2019, The North Face a révélé FutureLight, un matériau novateur qui est aussi imperméable que le Gore-Tex, mais qui offre une bien meilleure aération. « Le Gore-tex ne respire pas vraiment, que vous soyez en train de faire de l’escalade, de courir ou simplement dehors en hiver, explique Gauthier, et la démo de The North Face au CES a vraiment démontré la capacité d’aération du FutureLight. De l’eau était versée et les deux matériaux résistaient à l’eau. Par contre, en dessous, de l’eau était lancée vers le haut, et l’on pouvait la voir qui traversait le matériau pour démontrer que l’air peut circuler sans problème de l’intérieur vers l’extérieur. Pendant ce temps-là, le Gore-Tex gonflait comme un ballon. »

On doit cette percée technologique à un processus intitulé nanospinning, issu des domaines technologique et médicale, qui prend de microscopiques fibres, poreuses et imperméables, et les intègre à une membrane ultra mince. Dès l’automne, The North Face va offrir des tentes, des vestes, des gants et bien plus avec la technologie FutureLight. Les possibilités sont infinies. « C’est l’une des plus importantes innovations en matière de textile depuis 15 ans, dit Gauthier à propos du matériau qui a été nommé le Top Emerging Tech du CES par Digital Trends. Pour une première fois, le Gore-Tex a de la vraie compétition. »