How to revive funeral rites through the creative use of experience design

The most exciting thing about experience design is its potential to improve everyday life. Beyond setting click paths, designing pretty pages, and ensuring flow, the job of an experience designer is to take a step back, look at the world, and figure out how rising digital behaviour can better it by enhancing, enabling and easing pre-existing human behaviour.

To illustrate this point at the recent Adobe Creative Jam in Montreal, I talked about Fragment, a start-up project that aims to transform one of the most difficult moments in life: its end.

Death: Our starting point

For the last two years Sid Lee has been working with Fragment, a funeral start-up founded by David Beaulieu, who has been in the funeral industry for over a decade as President of Maison commémorative familiale Rouleau. His goal: to offer a renewed funeral experience with human needs at its core. In 2018, it seems relevant to mine the possibilities of technology to assist us in this difficult moment in our lives.

As David sees it, funerals have lost their healing power. Death isn’t a subject most people like to dwell on, even less so when it concerns a loved one. The problem is that our shared avoidance of the subject has resulted in a tradition of funeral rites that no longer represent contemporary life. They have barely changed in a century — and, not surprisingly, fewer and fewer people attend them.

In a pre-digital world, funerals were a time for community gatherings, when everyone who had any familiarity with the deceased — from acquaintances to family members — attended and engaged in the process of healing. Today, only the most intimately involved feel compelled to participate. The rite itself has become shortened, with fewer people choosing to view the body and many requesting cremation, without a plot or a gravestone marking an eternal resting place. The ceremony typically represents a gathering of a dozen people at most over tea sandwiches and a handful of photographs prompting a brief walk down memory lane. In short, the event has lost its cathartic power. This is what Beaulieu called upon us to change using experience design tools.

Fragment’s application

Reviving funeral rites in 3 crucial stages

1. Involving the community
David Beaulieu understands the importance of rites in the psychology of mourning. There are rituals — including viewing the body, laying the person to rest in a specific place, and confirming the continuation of life after death with food and drink at the ceremony — that are proven to help with the process of detachment and closure. One of the most important stages is sharing memories with the community.

Fragment’s primary responsibility is to create a social tribute. Memories of the lives of departed relatives are often scattered across a host of devices around the world. Fragment collects them by casting a much wider net than you could alone. Through an online platform, it prompts everyone on your list to share their photo or video memories of your loved one through their mobile phones, computers or social networks. They can add personal thoughts or notes and participate in the birth of a true collective memory. The result is a complete digital repository of a life, covering not only watershed moments like weddings and birthday parties, but quiet, intimate moments as well that truly reflect the different sides of a person. By sharing their images and memories, the people Fragment call upon are engaged in a way they would not have been otherwise in this rite of passage.

Fragment’s patent-pending interactive memento

2. Creating engaged remembrance
Once those memories are gathered, they are physically collected not only online, but in Fragment’s patent-pending interactive memento. Drawing on the community memories collected, this commemorative object can be present at the ceremony, where it will give Fragment users the chance to access the social tribute to share more memories or simply to review it. Users can also create a journal where memories are written or recorded and then shared with family and friends dealing with the same loss. The content can be experienced individually or projected into the gathering space to create immersive visual experiences.

Beyond the ceremony, the object can sit in your home so you can look back on its wealth of memories as many times as you like — but that’s only the beginning. Thanks to an intelligent algorithm that uses a combination of user and AI input to automatically sort through thousands of different content sources, Fragment will help you make sense of the emotionally complex mourning process.

3. Assisting in the mourning process
The funeral ceremony is crucial in the healing process but beyond that, Fragment addresses the lasting effects of loss. With psychological consultants in tow, we at Sid Lee provided a framework and an experience design for Fragment to build a vast bank of curated content relating to grief, mourning and death. It includes a community of people dealing with similar experiences and an invitation to interact with them and develop a support system.

Podcast on Fragment’s application

Sometimes when unexpected emotions like rage or numbness arise, it can be difficult to confide in loved ones. There is strength in the process of private self-reflection and in building a community of strangers united by a common experience. Much like a health monitoring app might track how many steps we’ve walked or what macros we’ve eaten, the Fragment app helps track our emotional landscape and enable real, deep, meaningful introspection and healing.

Using UX for lasting, life-changing results

Ultimately, Sid Lee’s approach with Fragment reflects what I was saying at the beginning: experience design should be used in ways that make a difference in people’s lives, not just to make things pretty and smooth. In this project we’ve created new pathways for an outdated process to better reflect contemporary lives. We’ve made Fragment into a tool that unites a community, inspires commemoration, creates an enriched ceremony experience, encourages emotional expression and social interaction, and assists the mourner in their personal journey until they feel strong again. That’s the power of experience design.

By Vincent Ramsay-Lemelin, Senior Digital Creative Director, Sid Lee Montreal


Réinventer les rites funéraires grâce à une conception d’expériences innovante

L’aspect le plus stimulant de la conception d’expériences? Sans doute son potentiel à améliorer notre quotidien. Un concepteur d’expériences fait bien plus que définir des parcours de navigation, concevoir des pages esthétiques et veiller à la fluidité. ll doit d’abord ouvrir ses yeux sur le monde, déterminer comment les tendances numériques peuvent simplifier et améliorer les comportements humains existants.

J’ai récemment participé à l’événement Adobe Creative Jam à Montréal en présentant Fragment, un projet en démarrage qui propose de transformer une des épreuves incontournable de la vie : sa fin.

La mort, notre point de départ

Depuis les deux dernières années, Sid Lee collabore avec Fragment, une entreprise funéraire en démarrage lancée par David Beaulieu. Ce dernier cumule plus de dix ans d’expérience dans le secteur funéraire comme président de la Maison commémorative familiale Rouleau. Sa mission est de renouveler l’expérience funéraire en misant sur les besoins humains fondamentaux. En 2018, il semble pertinent d’explorer le potentiel de la technologie pour aider à traverser l’épreuve du deuil.

Selon David, les funérailles ont perdu leur effet guérisseur. Peu de gens aiment penser à la mort, à sa mort ou à celle d’un proche. Le hic? Notre société a tant évité le sujet que les rites funéraires actuels ne reflètent plus la vie contemporaine. Ces rites n’ont presque pas changé au cours du dernier siècle et, chose peu surprenante, de moins en moins de gens y participent.

Avant l’ère du numérique, les funérailles permettaient à la communauté de se rassembler. Toute personne ayant connu le défunt, des connaissances aux membres de la famille, était présente et par le fait même s’engageait dans une démarche de guérison.

Aujourd’hui, seuls les intimes se sentent appelés à participer. Les rites ont été raccourcis; les salons funéraires sont bien moins fréquentés, et bon nombre de personnes choisissent l’incinération, sans terrain ou pierre tombale symbolisant leur lieu de repos éternel. On dénote de moins en moins de personne qui participent aux cérémonies, qui profitent des sandwichs pas de croutes, et qui partagent quelques photos pour se remémorer le passé de la personne disparue. En somme, les funérailles ont perdu leur potentiel libérateur. C’est pourquoi David a décidé d’amorcer un changement de ces rituels grâce à des outils de conception d’expériences.

Application Fragment

Trois étapes fondamentales au renouvellement des rites funéraires

1. Engager la communauté
David Beaulieu est bien au fait de l’importance psychologique des rites chez les personnes en deuil. Il est prouvé que certains rites, comme se recueillir auprès du corps, inhumer le défunt à un lieu particulier et souligner la suite de la vie après la mort par une réception après la cérémonie, facilitent le processus de détachement et aident à tourner la page. Un des rites les plus libérateur est de partager des souvenirs avec sa communauté.

Le but premier de Fragment est de créer un hommage social, en plus d’offrir une expérience plus complète qu’un rite funéraire traditionnel, qui comprend seulement certains aspects de la vie à célébrer.On peut s’attendre à ce que de plus en plus, la vie d’un proche décédé sera souvent répartie sur de multiples appareils aux quatre coins du monde. Fragment recueille ces tranches de vie en déployant un vaste filet virtuel, qu’une personne seule ne pourrait pas concevoir. Grâce à une plateforme en ligne, l’outil invite tous vos contacts à partager des photos, des vidéos-souvenirs et des souvenir de l’être cher à partir d’un téléphone cellulaire, d’un ordinateur ou des réseaux sociaux. Vos contacts peuvent ensuite ajouter des pensées ou notes à cette toute nouvelle mémoire collective. Un répertoire numérique d’une vie entière voit ainsi le jour, lequel comprend pour représenter chaque facette de la personne. Les gens invités à partager des images et des souvenirs avec Fragment ont la chance de participer au rite de passage d’une manière innovante.

La plateforme de souvenirs interactive Fragment

2. Créer une commémoration participative
Une fois les souvenirs recueillis, ils sont rassemblés en ligne ainsi que sur la plateforme de souvenirs interactive Fragment. Formé des souvenirs collectifs rassemblés plus tôt, cet objet commémoratif peut être intégré à la cérémonie, durant laquelle les utilisateurs de Fragment pourront ajouter à l’hommage social ou simplement le visionner. Les utilisateurs peuvent également créer un journal et y inscrire des souvenirs, puis partager ceux-ci avec leurs proches vivant le même deuil. Il est possible de visionner le contenu individuellement ou de le projeter durant le rassemblement pour une expérience visuelle immersive.

Même après la cérémonie, cet objet commémoratif peut servir à consulter maintes fois la richesse de souvenirs recueillis dans le confort de votre maison. À l’aide d’un algorithme intelligent en développement, qui traite les données fournies par les utilisateurs, Fragment trie automatiquement les sources de contenu pour guider l’utilisateur à travers le deuil.

3. Soutenir les gens en deuil
La cérémonie funéraire est essentielle au processus de guérison, mais souvent ne suffit pas. C’est pourquoi Fragment s’intéresse aussi aux effets du deuil sur le long terme. Sid Lee a fait appel à des conseillers en psychologie pour jeter des bases et procéder à la conception d’expérience requise pour intégrer à Fragment une vaste banque de contenu soigneusement sélectionné portant sur le deuil et le décès. Cette facette de Fragment permet à l’endeuillé de prendre contact avec les participants de l’hommage et de partager ses émotions afin de faciliter la conversation.

Podcast sur l’application Fragment

Quand une émotion surgit par surprise, comme la rage ou l’insensibilité, il est parfois difficile de nous confier à nos proches. Une certaine force réside dans le processus de réflexion intérieure, de même que dans l’établissement de liens durables entre individus ayant participé au même hommage. À la manièrequ’une application de suivi de la santé destinée à compter les pas ou la quantité de macronutriments consommés, l’application Fragment aide à faire le suivi du vécu intérieur et favorise une introspection ainsi qu’une guérison véritable et profonde.

L’expérience utilisateur, facteur de changements durables et significatifs

Pour conclure, l’approche de Sid Lee avec Fragment reflète mes tout premiers propos : la conception d’expériences devrait aller au-delà de l’esthétique et de la fluidité en proposant des avantages pertinents à la vie des gens. Ce projet nous a permis de donner un nouveau souffle à un processus désuet pour mieux répondre aux besoins du monde contemporain. Nous avons développé Fragment, un outil qui rallie la communauté, inspire la commémoration, crée une cérémonie riche de sens, encourage l’expression émotionnelle et l’interaction sociale, et guide la personne en deuil le long de son chemin vers la force intérieure. Voilà qui fait la force de la conception d’expériences.

Par Vincent Ramsay-Lemelin, directeur principal de la création numérique à Sid Lee