Better together — Insurance within the mobility ecosystem

Maryia Rusanava
Apr 8, 2019 · 8 min read
Image for post
Image for post
An ecosystem is an interconnected set of services that allow users to fulfil a variety of needs in one integrated experience.

(French version follows)

One of the world’s leading consulting firms McKinsey & Co. predicts that by 2025, 30% of global revenues will be driven by 12 distinct ecosystems. An ecosystem is an interconnected set of services that allow users to fulfil a variety of needs in one integrated experience. Of the 12 ecosystems, a few are of interest to P&C insurers, namely B2B services, housing and mobility.

The concept of mobility is not limited to car ownership. It encompasses everything relevant to getting people and things from point A to point B: taxis, ridesharing, public transit, freight trucks, cargo ships, electric scooters, roads and highways, parking and more. Autonomous vehicles, drones and smart cities are generating a lot of attention these days and may eventually expand our array of affordable mobility options.

One of the drivers behind the rise of ecosystems is the advancements in digital technology which supplies new sources of data and enables seamless integration between disparate services. Delivering an integrated experience requires companies to think broader about the kind of business they see themselves in. Car manufacturers are already eagerly repositioning themselves as ‘mobility’ companies and branching out into ventures that go beyond putting nuts and bolts in the right places.

Insurers need to acquire new competencies or join forces with providers of complementary solutions to succeed in an ecosystem. The latter can take a form of becoming part of someone else’s value chain or integrating third-party capabilities into the insurer’s platform. Humans evolved into the world’s dominant species due to our ability to collaborate for the benefit of many. The same rings true in business.

One of the ways insurers already leverage digital technology to contribute to the mobility ecosystem is integrating third-party IoT solutions into their auto insurance product, also known as telematics. New value unlocked through such collaborations includes personalized pricing, driver coaching, risk management and value-added services.

Here are five more examples of how insurers embrace the idea that the whole is greater than the sum of its parts in the context of the mobility ecosystem.

Leasing: MetLife and Hyundai

On top of bigger rims and extended warranty, customers looking to lease a Hyundai will now be offered a worry-free vehicle subscription which includes maintenance and insurance, the latter backed by American insurer MetLife. Supposedly, buying services together as a package delivers savings over buying them separately. Plus, a fixed monthly price over three years guarantees that the customer’s insurance premium won’t increase. MetLife gets customers with a good credit score, which is a prerequisite to qualify for a lease, and saves money by letting Hyundai do the marketing.

Financing: Allianz, Deutsche Bank and Auto1

Germany’s largest bank, one of the world’s largest insurers and a start-up that wants to become Europe’s leading marketplace for trading used vehicles have created a joint venture to streamline loan refinancing and insurance. Today, customers and dealers face long wait times and paper-based processes. The new venture plans to leverage blockchain to make buying, financing and insuring a used vehicle a breeze.

Maintenance: Assurant

Global risk management firm Assurant created the Pocket Drive telematics service that connects consumers and automotive dealers. The bells and whistles in the consumer version include vehicle health alerts, maintenance reminders, roadside assistance, an optional Wi-Fi hotspot, a digital wallet for storing records and receipts, and more. Dealers can choose to sell this product on its own or bundle it with a car maintenance contract. They can then use data such as maintenance reminders and recall alerts to start the conversation and reinforce the relationship with the customer.

Ridesharing: Acko, ICICI Lombard and Ola

High population density and a rapidly increasing demand for transportation in major Indian metros make getting around treacherous and time-consuming. Getting some extra insurance before climbing into a cab may be a good idea. Indian cab-hailing company Ola has partnered with Acko and ICICI Lombard to offer in-trip passenger insurance (disclosure: my current employer Intact has invested in Acko). Options available to riders include medical expenses and ambulance as well as coverage for lost luggage and missed flights. This speaks to the insurance on demand trend I wrote about earlier.

Research: MOBI

Some ecosystem collaborations tackle ambitious projects that may take many years to bear fruit. MOBI is a mobility consortium consisting of automakers (you may recognize GM, BMW, and Renault) and technology companies united in their goal to advance the development of blockchain solutions to make mobility safer, more accessible and affordable. The insurers in the group are Netherlands-based Achmea, Japanese MS&AD Group (parent of Mitsui Sumitomo) and SwissRe. Some of the challenges the group is working on include autonomous and electric vehicles, ridesharing and payments.

Mathieu Bellerive, Director of Strategy and Design at Intact Financial, weighs in on the trend: “Ecosystems are a way for companies to generate meaningful client interactions and profitable product offerings. Smart ecosystems anticipate and solve for needs along customer journeys, creating a loyalty loop where the more a client interacts with a business, the more they’re likely to come back for more. In this digital era where companies compete on customer experience ecosystems give a definitive competitive edge.”

There will still be players who will try to go it alone. But whoever figures out how to step outside the silos of their industry and connect the dots will be better equipped to face the interconnected future.

Mieux ensemble — L’assurance dans l’écosystème de la mobilité

Image for post
Image for post

McKinsey & Company, une des premières sociétés de conseil en gestion dans le monde considère que d’ici 2025, 30 % des recettes mondiales seront gérées par 12 écosystèmes distincts. Un écosystème est un ensemble de services interconnectés qui permet aux utilisateurs de répondre à une variété de besoins au sein d’une expérience intégrée. Parmi ces 12 écosystèmes, certains intéressent les assureurs de dommages dont les services B2B, le logement et la mobilité.

Le concept de mobilité ne se limite pas à la possession d’une voiture, mais englobe tout ce qui est pertinent pour amener les personnes et les choses du point A au point B : taxis, covoiturage, transport en commun, camions de marchandises, navire de charge, scooters électriques, routes et autoroutes, stationnements et ainsi de suite. Les véhicules autonomes, les drones et les villes intelligentes suscitent beaucoup d’attention de nos jours et pourraient éventuellement élargir la gamme des options de mobilité abordables.

L’avancement de la technologie numérique — qui fournit de nouvelles sources de données et permet d’intégrer de façon harmonieuse des services disparates — est l’un des moteurs de croissance des écosystèmes. Pour offrir une expérience intégrée, les entreprises doivent réfléchir de façon plus globale au type d’activité dans laquelle elles se voient. Les constructeurs automobiles se repositionnent d’ores et déjà en tant qu’entreprises de ‘mobilité’ et se ramifient dans des secteurs qui vont au-delà de la pose d’écrous et de boulons.

Pour tirer leur épingle du jeu dans un écosystème, les assureurs doivent acquérir de nouvelles compétences ou s’associer à des fournisseurs de solutions complémentaires. La dernière option peut prendre la forme de s’intégrer à la chaîne de valeur d’un tiers ou d’intégrer des capacités de tiers dans la plateforme de l’assureur. En tant qu’humains, nous avons évolué pour devenir l’espèce dominante grâce à notre capacité à collaborer dans l’intérêt du plus grand nombre. Il en va de même en affaires.

Une des façons dont les assureurs tirent déjà parti de la technologie numérique pour contribuer à l’écosystème de la mobilité consiste à intégrer des solutions IoT tierces à leur produit d’assurance auto, également appelé télématique. Une telle collaboration permet de dégager de nouvelles valeurs telles que la tarification personnalisée, les conseils au conducteur, la gestion des risques et les services à valeur ajoutée.

Voici cinq autres exemples de la manière dont les assureurs adhèrent à l’idée que ‘le tout est plus grand que la somme de ses parties’ dans le contexte de l’écosystème de la mobilité.

Location : MetLife et Hyundai

En plus de jantes plus larges et de la garantie prolongée, les clients qui souhaitent louer une Hyundai se verront désormais proposer un abonnement véhicule sans tracas comprenant l’entretien et l’assurance, cette dernière offerte par l’assureur américain MetLife. Il semblerait que l’achat de services regroupés permet de faire des économies par rapport à en faire l’achat séparément. De plus, un prix mensuel fixe sur trois ans garantit que la prime d’assurance du client n’augmentera pas. MetLife obtient des clients avec un bon pointage de crédit, un préalable pour être admissible à un contrat de location, et économise de l’argent en laissant Hyundai s’occuper du marketing.

Financement : Allianz, Deutsche Bank et Auto1

La plus importante banque d’Allemagne, l’un des plus grands assureurs au monde et une jeune entreprise aspirant à la première place du marché européen du commerce des voitures d’occasion ont créé une entreprise commune dans le but de rationaliser le refinancement de prêt et l’assurance. Actuellement confrontés à des processus sur papier qui peuvent prendre plusieurs semaines, les clients et les concessionnaires pourront profiter d’un nouveau processus tirant parti de la chaîne de blocs grâce auquel l’achat, le financement et la souscription d’assurance de véhicule d’occasion se feront en deux temps trois mouvement.

Entretien : Assurant

La société mondiale de gestion des risques Assurant a créé Pocket Drive, une solution de télématique pour relier clients et concessionnaires automobiles. De nombreuses options sont offertes dans la version grand public : alertes d’état du véhicule, rappels d’entretien, assistance routière, points d’accès WiFi en option, portefeuille numérique pour conserver dossiers et reçus et plusieurs autres. Les concessionnaires peuvent choisir de vendre le produit séparément ou l’associer à un contrat d’entretien. Les données telles que les rappels d’entretien et les alertes d’état peuvent ensuite leur servir pour démarrer la conversation et renforcer la relation avec le client.

Covoiturage : Acko, ICICI Lombard et Ola

La forte densité de population et la croissance rapide de la demande de transport dans les métropoles indiennes rendent les déplacements longs et dangereux. Ainsi, souscrire une assurance supplémentaire avant de monter dans un taxi peut s’avérer judicieux. La société de taxi indienne Ola s’est associée à Acko et ICICI Lombard pour offrir une assurance pour les passagers en déplacement (divulgation : Intact a investi dans Acko). Les options offertes aux passagers comprennent les frais médicaux et d’ambulance ainsi que la perte de bagages et les vols manqués. Cela illustre bien la tendance de l’assurance à la demande dont j’ai parlé précédemment.

Recherche : MOBI

Certaines collaborations d’écosystèmes portent sur des projets ambitieux pouvant prendre plusieurs années avant de porter fruit. Des géants automobiles (vous reconnaîtrez peut-être GM, BMW et Renault) se sont unies à des entreprises de technologie pour former le consortium de mobilité MOBI (Mobility Open Blockchain Initiative) avec l’objectif commun d’accélérer le développement des solutions axées sur la chaîne de blocs pour rendre la mobilité plus sûre, plus accessible et plus abordable. Font partie du groupe l’assureur néerlandais Achmea, l’assureur japonais MS&AD Group (société-mère de Mitsui Sumitomo) et SwissRe. Le groupe travaille sur différents défis dont les véhicules autonomes et électriques, le covoiturage et les paiements.

Mathieu Bellerive, directeur principal — Stratégie et Design, Intact Lab, parle de cette tendance : « Les écosystèmes permettent aux entreprises de générer des interactions significatives avec les clients et des offres de produits rentables. Les écosystèmes intelligents permettent d’anticiper et de résoudre les besoins tout au long du parcours client, créant ainsi une boucle de fidélité en vertu de laquelle plus un client interagit avec une entreprise, plus il est susceptible de revenir pour en avoir plus. En cette ère numérique où les entreprises se font concurrence pour l’expérience client, les écosystèmes procurent un avantage concurrentiel décisif. »

Il y a aura toujours des joueurs qui tenteront de faire cavalier seul. Mais quiconque trouve le moyen de sortir des silos de son secteur et de relier les points sera mieux équipé pour faire face à un avenir interconnecté.

intactlab

Insurance innovation lab for Intact

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store