Les outils de création interactive et transmedia

#1 : Conception et écriture


Cet article est extrait de mon livre La Narration Réinventée, le guide de la création interactive et transmedia. Un ouvrage complet pour concevoir, produire et diffuser des oeuvres innovantes.


Cette semaine, nous entamons une série d’articles consacrés aux outils de la création interactive et transmedia. Leur objet n’est pas de dresser une liste exhaustive des outils existants mais d’essayer d’identifier lesquels sont les plus utilisés ou les plus prometteurs.

Il s’agit bien entendu d’avis personnels, recoupés toutefois avec ceux d’une dizaine d’auteurs interactifs, architectes transmedia et game designers que j’ai pu interroger récemment.


Organiser ses idées

L’inspiration frappe rarement sous la forme d’un flash ou d’un songe dans lequel l’oeuvre nous apparait dans son immense complexité. Dès qu’ils sont saisis d’une intuition, d’une idée digne d’être approfondie, les auteurs interactifs doivent donc faire preuve de patience à mesure que les idées abondent et qu’une intention précise se formule.

C’est également le temps de la recherche d’informations, de sources d’inspirations. Des pistes se créent, se transforment ou s’abandonnent. Pour structurer progressivement ce processus complexe, quelques outils simples s’avèrent particulièrement utiles.

Evernote

Support : Logiciel de bureau, application mobile, application web
Prix : Gratuit (possibilité de souscrire un compte Premium à 40€ par an)

Cela semble être une évidence tant Evernote est devenu un outil “banal”. Mais son utilisation par la grande majorité des auteurs interactifs que j’ai pu interroger en fait un outil incontournable pour qui souhaite réunir idées et bookmarks.

Pour bien structurer son projet sur Evernote, usez abondamment des carnets et des piles de carnets (un petit tutoriel si besoin) pour ne pas finir avec une liste désordonnée de centaines de notes.

Indispensable, le plugin Evernote Web Clipper vous permettra de sauvegarder depuis votre navigateur des articles et pages web utiles à votre réflexion (même si la page web disparaît à l’avenir, elle sera bien au chaud dans vos carnets…).

Enfin, si vous devez travailler de manière collaborative, utilisez les fonctions de partage de carnets de notes et le Work Chat pour échanger en temps réel.

Mindnode

Support : Logiciel de bureau, application mobile
Prix : 10$ pour la version mobile, 20$ pour la version desktop

Certains auteurs apprécient davantage la forme du mind map (ou carte heuristique en français) pour structurer leurs idées et leurs pistes de travail. Personnellement, je ne l’utilise pas dans ce but mais je dois avouer qu’un outil comme MindNode (ou ses équivalents) s’avère parfois bien pratique.

Post-it

Support : Application mobile
Prix : Gratuit (les post-its physiques restant payants…)

Si, comme moi, vous êtes accro aux petits papiers de couleur qui collent lors de vos sessions de brainstorm, alors l’application Post-it Plus va vous plaire. Il est parfois difficile de garder la mémoire de ce qui s’est dit lors d’un brainstorm, et cette application permet d’automatiser une grande partie du travail.

Prenez simplement en photo vos post-it accrochés au mur ou au tableau et l’application se charge de les scanner et de les organiser.

Vous pourrez les classer a posteriori et bien sûr exporter et partager vos tableaux de notes.

Pinterest

Support : Application web
Prix : Gratuit

Pour conserver les liens utiles à votre réflexion, nous avons évoqué Evernote Web Clipper, et vous pouvez également utiliser des applications de bookmarking classiques comme Pocket, Feedly, Scoop-it et consorts.

Mais dès qu’il s’agit de recueillir des références visuelles, des sources d’inspiration en terme de design et d’intention graphique, ces outils se révèlent peu performants.

Pour organiser vos moodboards, je vous recommande simplement Pinterest. Le réseau social bien connu s’avère extrêmement pratique pour partager des listes de références visuelles.

Pour les garder confidentielles, utilisez la fonction “Créer un tableau secret” depuis votre compte.

Vous pouvez même inviter vos collaborateurs et faire de votre moodboard un outil collectif.

Moodboard

Support : Application web
Prix : Gratuit

Si le côté réseau social de Pinterest ne vous tente pas, vous pouvez également utiliser Moodboard, un très bon outil qui ne nécessite même pas l’ouverture d’un compte utilisateur.

Une interface extrêmement simple vous permet simplement de déposer des images et de les commenter. D’un clic, vous publiez votre moodboard et pouvez le partager.


Ecrire l’interactivité

Il n’existe pas vraiment d’outil spécifique à l’écriture interactive, même si l’initiative lancée récemment par David Dufresne depuis le MIT OpenDocLab changera peut-être cela…

Aujourd’hui, la plupart des auteurs interactifs et transmedia que j’ai pu rencontrer utilisent des outils parmi les plus simples et flexibles. Evernote, un traitement de texte comme Word ou un logiciel d’écriture de scénario.

Et bien sûr, par dessus tout : un papier et un crayon ! Peu importe le raffinement de son design, aucun outil numérique n’arrivera à imiter la simplicité absolue d’une feuille de papier, qui permet aux auteurs interactifs de “gribouiller”, de faire des schémas qui n’ont d’autres vocations que de structurer leur propre pensée et de la communiquer aux autres membres de l’équipe créative.

Voyons tout de même quelques outils numériques et leur intérêt dans le processus de création interactive.

Celtx / Scrivener / Final Draft

Support : Logiciel de bureau, application mobile, application web
Prix : De 0 à 20$ / mois pour Celtx ; 49$ pour Scrivener ; 249$ pour Final Draft

Ces trois logiciels sont spécifiquement conçus pour l’écriture de scénario (de fiction ou non).

Scrivener ressemble fortement à Evernote sous certains aspects, avec l’avantage supplémentaire de pouvoir créer des fiches personnages, des scripts formatés…

Son mode cardboard (voir ci-contre) est également très efficace pour représenter visuellement la structure de notre histoire.

Mais son gros défaut reste la très pénible voire impossible synchronisation des modifications avec d’autres collaborateurs. Il est particulièrement difficile de travailler à plusieurs sur un projet Scrivener.

Celtx a connu de très nombreuses (et bienvenues) évolutions ces derniers mois. Devenu collaboratif, Celtx a donc migré d’un logiciel de bureau vers une application web.

Les fonctionnalités d’écriture de scénario sont désormais gratuites et une version payante permet d’aller plus loin (storyboarding, organisation de la production, etc.).

Et enfin, Final Draft, la référence absolue chez les scénaristes. Beaucoup plus puissant mais aussi plus complexe à prendre en main (et plus cher…). Il lui manque toutefois, comme Scrivener, une véritable fonction de partage, de synchronisation et d’écriture collaborative.

Draft

Support : application web
Prix : Freemium (de 0 à 39$ par an)

Découverte récente me concernant, Draft n’est pas un logiciel d’écriture de scénario mais est un outil très flexible qui répond le mieux, selon moi, aux différentes contraintes de l’écriture interactive. Draft demande un petit temps d’apprentissage mais se révèle d’une puissance rare :

  • Il vous permet, gratuitement, d’écrire des textes dont vous pouvez assurer le versioning (en faire des sauvegardes automatiques avant une importante révision par exemple…)
  • Il est collaboratif et vous permet d’annoter à plusieurs un même texte sans jamais perdre d’informations
  • Vous pouvez intégrer les contenus disponibles sur vos comptes Evernote, Dropbox ou Google Drive (entre autres), tout en gardant leur mise en forme
  • Vous pouvez exporter vos écrits sous différents formats. Si vous avez intégré du code dans votre texte, vous pouvez même exporter votre travail directement en un fichier HTML pour tester vos idées dans un navigateur
  • Il propose deux modes d’écriture particuliers, le premier pour faciliter la transcription de vos interviews (audio ou vidéo) et le second pour créer des slides d’après vos textes

Concernant le travail d’écriture interactive, il lui manque malheureusement un rendu plus visuel qui permettrait de mieux représenter la structure d’une histoire interactive. Mais à découvrir dans tous les cas!


Prototyper ses idées

Vous avez organisé vos pensées, écrit un certain nombre de choses, il est temps de tester votre concept interactif… Sans un budget de développement significatif, vous ne pourrez pas forcément vous lancer dans la création d’un prototype très poussé, mais voici déjà quelques outils qui vous permettront de faire un pas de plus vers votre concept final.

Balsamiq Mockups

Support : Logiciel de bureau, application web
Prix : 79$ pour la version desktop ; de 12 à 249$ par mois pour la version web

Une oeuvre interactive, c’est la rencontre d’un récit et d’une interface. Au fur et à mesure que votre histoire progresse, une image de plus en plus précise de l’interface se construit probablement dans votre esprit.

Or avec de simples mots, il est presque impossible de faire imaginer à quelqu’un d’autre ce qui trotte dans votre esprit. C’est pourquoi une application comme Balsamiq Mockups s’avère rapidement utile (surtout si vous ne maîtrisez pas bien les logiciels Adobe comme Photoshop ou Illustrator). En quelques clics, vous pouvez positionner divers éléments d’interfaces et construire des wireframes précis.

Marvel App

Support : application web
Prix : Freemium (de 0 à 8$ par mois)

Marvel vous permet, à partir de simples images, de créer un “semblant” d’interface interactive. Les possibilités sont nombreuses et l’application vous permet facilement de prototyper une application web ou mobile. Le processus et très simple et le rendu fluide et impeccable.

Twine

Support : application web
Prix : Gratuit

Twine est un outil open-source qui permet de créer des jeux basés sur les hyperliens (à la mode d’un Livre dont Vous Êtes le Héros, mais en plus sophistiqué…). Le logiciel possède de nombreuses possibilités permettant de créer des jeux à embranchements très ambitieux (comme l’excellent Howling Dogs).

Mais déjà, en maîtrisant quelques fonctionnalités de base, Twine permet à n’importe quel auteur interactif — même s’il n’est pas en train de concevoir un jeu — de visualiser et de tester la structure de son histoire délinéarisée.

Avant de vous lancer, je vous conseille de faire un tour sur le wiki du logiciel, ça ne sera pas de trop! Mais une fois que vous aurez assimilé les bases de Twine, vous allez vous faire plaisir.


J’espère que cette liste vous aura été utile, n’hésitez pas à commenter sur la page Facebook pour partager les outils de travail que vous préférez !

Poursuivez avec cette deuxième boite à outils dédiée aux logiciels de création et de publication de contenus interactifs.


Cet article est extrait de mon livre La Narration Réinventée, le guide de la création interactive et transmedia. Un ouvrage complet pour concevoir, produire et diffuser des oeuvres innovantes.