Internet Zinc #20

Internet cette semaine, comme si vous y étiez — 25/06/2016

1. Le Wordpress de la Réalité Virtuelle?

Excellente question.

Le web a suivi aussi cette trajectoire : d’abord tout le monde bricole un peu de HTML, puis petit à petit, des outils apparaissent qui facilitent la publication (Macromedia Dreamweaver? 1997 ?), jusqu’à ce qu’un outil apparaisse qui positionne le curseur au bon niveau entre fonctionnalités et simplicité . Wordpress apparaît en 2003, permettant l’explosion des blogs et mettant la publication sur le web à la portée de n’importe qui ou presque.

La question est de savoir si et quand arrivent les outils équivalents qui ouvriront la création de Réalités Virtuelles à tous ? Comme pour Wordpress, les contenus créés seront sans doute à 90 %, si ce n’est à 99 % sans intérêt, mais pour le 1 % qui reste, les « bricoleurs du futur », ce sera certainement très intéressant.

Si vous suivez le fil de discussion Twitter de réponse à la question posée par Clive Thompson, vous verrez un certain nombre de réponses intéressantes, qui pointent des outils possibles.

Car il existe déjà des outils, qui sont plus au stade Dreamweaver qu’au stade Wordpress :

Plusieurs personnes ayant répondu à Clive Thompson pointent aussi en direction des fabricants de matériel. Par exemple le Samsung Gear 360 est montée sur une tête pivotante avec deux caméras grand-angles, une vers l’avant et une vers l’arrière, et elles peuvent être « montées » ensemble pour être vu en RV sur un téléphone Galaxy S7.

À partir du moment où Samsung vend des quantités industrielles de caméras 360°, ils ont intérêt à ce que le skateur du coin qui a filmé ses copains sur les rampes puisse faire quelque chose de sympa : je te filme, on clippe le téléphone dans un masque Gear VR, on se refait la scène en RV. (Cf article Fast Company)

Tout ça est encore loin d’être abouti, mais il sera intéressant de voir la progression de ces outils, et les réalisations qui sortiront de leur usage par le 1 % créatif.

2. Jeux, Open Source, VR

Sur un sujet connexe, Saku Panditharatne a publié au début du mois un billet sur le blog d’a16z, qui demande : « Pourquoi n’a-t-on pas plus d’Open Source dans l’univers du jeu ? »

De fait, si dans le monde de l’informatique générale, et dans le web en particulier, les logiciels Open Source ont pris une place très importante, il n’en va pas de même dans l’univers du développement de jeux, qui est un monde très distinct, assez séparé de l’informatique « classique ». Les moteurs de conception de jeux dominants sont Unity et Unreal, propriétaires, les cartes graphiques Nvidia ont des drivers propriétaires, etc.

L’hypothèse de Saku Panditharatne est que dans l’écosystème des entreprises de jeux, les graphistes, animateurs, etc. — les non-développeurs ont un poids plus important que dans l’informatique générale et sont plus indifférents à ces questions.

Son espoir, c’est que la Réalité Virtuelle soit une technologie assez générale, touchant aux téléphones et à l’informatique générale, au-delà du monde des jeux, pour que dans ce contexte, les incitations à faire de l’Open Source soient plus importantes.

Elle le formule de la façon suivante : les moteurs de jeux sont « les systèmes d’exploitation de la VR », et il faudra les ouvrir pour pouvoir donner à tous un outil de création pour la VR.

Quelques semaines après avoir publié ce billet, Saku Panditharatne a démissionné d’a16z : elle travaille à un outil facilitant la création de jeux en VR.

Suivez là sur Twitter.

3. Plan de métro

J’aime vraiment beaucoup le design, et je n’en parle pas souvent ici — pas assez. Cette semaine, un billet dans Smashing Mag (une revue magnifique, qui publie aussi des livres de design web magnifiques) sur un projet de refonte des cartes du métro d’Ekaterinbourg.

Le changement est assez radical.

On passe de ça :

À un nouveau design entièrement différent :

L’article est passionnant non pas parce qu’il justifie le design final, ce qui est souvent l’objectif de ce type d’articles, mais parce qu’il détaille toutes les versions intermédiaires, et explique non pas le produit final dans son ensemble, mais chaque petit élément. L’article contient des dizaines de versions des dessins et l’on en sort avec une compréhension claire du processus de design. Superbe.

4. générateur de vaisseaux spatiaux

Le dépôt de code Github est plein de pépites intéressantes et/ou amusantes.

J’ai croisé cette semaine un programme intitulé Spaceship Generator. Il s’agit d’un plug-in pour le programme Blender, un programme de conception de dessin 3D, qui permet de générer des vaisseaux spatiaux avec quelques paramètres, comme le nombre de parties, un niveau d’asymétrie, les détails qu’on peut ajouter de façon aléatoire (tourelles, antennes, lumières, etc.), l’aspect de la surface, la lumière.

Star Strek à domicile. Génial.

5. IZ Meta

La lettre Internet Zinc est plus courte cette semaine parce que j’ai été en déplacement une partie de la semaine, et que plusieurs dossiers professionnels de fin d’année ont empiété sur mon temps de « lecture internet ».

C’est aussi le dernier numéro de cette saison : je fais une pause en juillet et août. J’avoue ne pas avoir décidé encore de la suite : en tout cas, si je décide de continuer, le prochain numéro sera servi le 3 septembre.

C’est l’occasion d’analyser un peu ces 20 semaines de publication.

D’abord écrire IZ prend plus de temps que je n’imaginais : il me faut entre 6 et 8 heures de travail pour produire la lettre chaque semaine. Une partie de ce temps est consacré à lire, ce que je faisais de toute façon, mais « lire pour écrire » prend plus de temps que simplement « lire ». 3 à 4 heures sont consacrées à la lecture de divers articles, lettres d’info, etc. : je vais lire peut-être 20 à 25 articles pour retenir les 5 entrées de la semaine.

L’écriture elle-même prend peut-être 2 h, le reste étant consacré à la mise en forme, entrer dans mailchimp, copier dans Medium, corrections orthographiques, etc.

Sinon, vous êtes à ce stade 126 abonnés.

Environ la moitié de ces abonnés se sont inscrits début mai suite à une publication sur le site de la Fing d’un article vantant les mérites d’Internet Zinc (merci). Pour le reste, c’est du bouche-à-oreille, à raison d’environ 10 personnes par mois. Ce qui est intéressant, c’est de voir que quand des lecteurs mentionnent la lettre sur Twitter, pointent leurs abonnés dessus, etc., ça n’a en vérité aucun effet sur les abonnements. Quand @fbon, qui a presque 14.000 abonnés sur twitter, pointe vers IZ, ce qu’il a fait à de nombreuses reprises, ça me fait sincèrement plaisir, mais ça n’a quasiment aucun effet. C’est quelque chose que j’avais déjà remarqué il y a quelques années, dans le cadre d’un autre projet : malgré tous les discours sur les « blogueurs influents » et le pouvoir des réseaux sociaux, leur influence ne se traduit pas facilement dans la réalité ; par contre une publication, au sens plus traditionnel du terme, reste influente. L’article dont je parlais ci-dessus a amené 70 personnes en 48 h.

Bref, il est possible que la consommation de médias reste beaucoup plus traditionnelle qu’on ne le pense parfois quand on a le nez dans « internet demain ».

Par ailleurs vous êtes environ 60 % à réellement ouvrir le mail, et lire la lettre (coucou). Le mystère, pour moi, c’est le cas de ces personnes qui s’abonnent, démarche volontaire un peu contraignante nécessitant de valider son compte, etc.. et n’ouvrent jamais aucun des mails. J’ai les noms.

Le plus fréquent, ce sont les gens qui simplement cessent d’ouvrir les mails après quelques numéros… Il semble qu’il soit plus facile de faire la démarche de s’abonner que celle de se désabonner : il y a eu seulement deux désabonnements depuis le début. On ne se désabonne pas, on arrête de lire et ça s’accumule dans la boîte.

En tout cas, je m’étais promis de publier jusqu’à l’été quoi qu’il arrive : pari rempli, et c’était très intéressant à la fois parce que ça m’a obligé à « lire différemment » sur tous les sujets abordés ici, et parce qu’écrire m’a obligé à clarifier ma pensée sur un certain nombre de points.

Une expérience intéressante, j’espère que ça vous a intéressé de me lire au petit-déjeuner du samedi, et rendez-vous en septembre. Ou pas.


Internet veille sur vous. Bonnes vacances.
Nicolas Morin

Si ce billet vous a plu, inscrivez-vous pour le recevoir dans votre mail chaque samedi matin : http://eepurl.com/bP8_Gb

Like what you read? Give nicolas morin a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.