Quelques conseils pour stimuler sa créativité

Dorian H
Dorian H
Nov 15, 2021 · 8 min read
Crédit photo : Unsplash

On parle souvent de créativité dans nos métiers de designers. Mais qu’est ce que c’est exactement ? On pense spontanément à la créativité artistique, mais de manière générale, il s’agit de la capacité d’imagination, ou à trouver une solution originale à un problème, et elle est utile dans bien des domaines…

On pense souvent que la créativité est innée, que l’on naît créatif ou pas, mais c’est une qualité que l’on peut stimuler, en intégrant certaines habitudes à son quotidien.

J’en ai sélectionné six, en me basant sur des études scientifiques ainsi que sur ma propre expérience.

1. Garder le projet “accessible” pour son cerveau

Ainsi, si l’on pratique une activité créative (peindre, écrire, composer de la musique…) il vaut mieux essayer d’en faire une heure par jour, tous les jours, plutôt que de se réserver une plage de plusieurs heures le week-end. Cela a été montré par Alex Allain, ancien développeur chez Dropbox, qui a écrit un livre en faisant uniquement des sessions de 10 minutes chaque jour.

Il vaut mieux ne faire qu’une seule chose à la fois, éviter de se disperser. Cela permet d’arriver plus rapidement à des résultats concrets, plutôt que de papillonner sans rien terminer. Plus on tente de faire de choses en même temps, moins on est efficace !

Éviter aussi si possible les interruptions, pour rester concentré. Une interruption coûte plus cher que la durée de l’interruption elle-même, à cause du temps perdu à retrouver le fil de ce que l’on faisait.

Pourcentage de temps perdu en passant d’un projet à un autre, et le temps réellement passé à travailler, suivant le nombre total de projets

Et enfin, pour garder le projet accessible, rien de tel que de noter toutes les idées qui nous passent par la tête. Pour ne pas les oublier, mais aussi pour toujours avoir le sujet “dans un coin de la tête” et faire travailler son cerveau même pendant les moments de pause. On ne sait jamais quand une bonne idée peut venir !

Par exemple, J.K. Rowling ne quittait jamais son carnet, et on dit qu’elle eut l’idée d’Harry Potter alors qu’elle attendait un train en retard…

2. Aller marcher une heure

“Quand je vais marcher, d’autres idées me viennent, pas forcément meilleures, mais différentes”
— Sylvain Tesson

La marche à pied est d’abord une activité bénéfique pour la santé : à la fois sport “doux”, non traumatisant pour les articulations comme peut l’être la course, et cardio, avec les bénéfices que cela entraîne pour le coeur, la prise de poids… Elle demande peu d’efforts physiques, et consomme beaucoup d’énergie.

Depuis le premier confinement, j’essaie de faire au moins une heure de marche par jour, idéalement deux. Cela permet de faire une vraie coupure dans la journée sans être fatigué comme après une séance de sport plus intensive. Et surtout, j’ai constaté que ces promenades faisaient travailler mon esprit et que je revenais souvent avec des idées nouvelles, sur des projets professionnels autant que personnels…

Aller marcher permettrait de stimuler la créativité ? Cela a été prouvé scientifiquement ! Une étude de l’université de Stanford montre que les participants ont des idées plus créatives après avoir marché que ceux qui sont restés assis. Entre 81% et 100% des étudiants soumis à la marche ont été largement plus créatifs avec en moyenne 60% d’idées en plus que ceux restés assis ! Et cet effet persistait quelques minutes après la marche…

Personnellement, j’ai constaté qu’en travaillant sur des projets qui nécessitent d’être à la fois créatif et productif en un laps de temps court (comme une réponse à appel d’offre), il m’était souvent plus bénéfique d’aller faire un tour de quartier plutôt qu’une pause café…

Si ce sujet vous intéresse, allez voir le concept de “Lindy walk”, popularisé par Paul Skallas

3. Être curieux

“Creativity is just connecting things”
Steve Jobs

Pour être créatif, l’esprit a besoin d’être nourri, et pour cela il faut lui donner de la matière à digérer ! Lire, aller au cinéma, voyager, faire des expos… Plus on diversifie ses sources d’inspirations, plus on pourra créer les connexions mentales qui permettent à l’esprit d’être créatif, de “relier les points”.

Dans cette optique, il peut être bon de ne pas se limiter aux domaines qui nous intéressent déjà. Les ouvrages de vulgarisation, par exemple, peuvent aider à s’immerger dans des domaines qui semblent compliqués au premier abord.

Sortir, voyager… multiplier ses sources d’inspiration nourrit la créativité

4. Avoir une bonne hygiène de vie

La qualité du sommeil: Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Le sommeil permet de consolider la mémoire et permet au cerveau de se nettoyer des déchets et toxines accumulés au cours de la journée.

Une étude publiée dans la revue Nature, a étudié le comportement de 106 volontaires âgés de 18 à 32 ans, à qui l’on a fait résoudre différents problèmes mathématiques. Les scientifiques se sont rendu compte que les personnes qui avaient dormi au moins 8 heures étaient plus aptes à résoudre un problème mathématique, que celles qui avaient passé une nuit blanche.

La raison serait l’hémisphère droit du cerveau, à l’origine de la créativité, qui était stimulé pendant le repos tandis que le gauche restait calme.

Ne pas dormir suffisamment a également un impact sur la productivité, ainsi les personnes privées de sommeil peuvent prendre jusqu’à 14 % de temps supplémentaire pour accomplir des tâches et faire 20 % d’erreurs supplémentaires.

Une courte sieste dans la journée favorise également la créativité. En permettant au cerveau de vider son “espace temporaire” à la manière d’un ordinateur qu’on redémarre, une sieste d’une heure améliore les capacités cognitives et permettrait de retenir plus d’informations. La sieste au travail reste cependant assez mal vue en France !

L’activité physique : Une autre étude, de l’Université de Leiden aux Pays-Bas, a également prouvé l’importance d’exercer une activité physique régulière : Deux groupes de personnes ont dû trouver des solutions à un problème, le premier groupe composé de personnes faisant du sport régulièrement, le second de personnes sédentaires. Les personnes sportives se sont montrées beaucoup plus performantes pour imaginer une solution satisfaisante à ce problème.

Une alimentation équilibrée : Une alimentation équilibrée, c’est-à-dire diversifiée et avec un apport calorique adapté, est importante pour la santé, aussi bien du corps que de l’esprit. On sait maintenant qu’il existe des liens forts entre l’intestin et le cerveau, c’est donc un point à ne pas négliger si l’on cherche à booster sa créativité !

Des études ont montré que la consommation de certains aliments améliore les fonctions cognitives :

  • Les fruits et légumes : Une étude montre que les jeunes adultes qui ont mangé plus de fruits et de légumes reportent des sentiments de curiosité plus intenses et une créativité plus grande que ceux qui en ont mangé moins. Les légumes verts crucifères (choux kale, brocoli, choux de Bruxelles…) ainsi que les agrumes et les bananes seraient particulièrement indiqués.
  • Le poisson : Riche en oméga-3, qui participent à construire les circuits que le cerveau exploite pour ses transmissions. Manger plus de poisson vous aidera à faire germer vos idées plus facilement.
  • Les noix : Sources de protéines et d’acides gras oméga-3. Une étude a révélé que le fait de manger une poignée de noix par jour, pendant des années, a amélioré les capacités cognitives d’un large panel de personnes.
  • Le sucre peut permettre un gain de productivité et de créativité sur le moment, mais sur le long terme il contribue à un déclin cognitif plus rapide, en plus de divers problèmes de santé.
  • Le café stimule le cerveau pendant un certain temps, à condition de ne pas en abuser, et d’éviter de le prendre trop tôt le matin, auquel cas il aurait au contraire tendance à ralentir le cerveau, rendant difficile la venue d’idées originales.
  • Le thé vert : permettrait d’avoir l’esprit plus clair et de rester éveillé

Cependant il reste important de se faire plaisir ! Les friandises ou le chocolat, par exemple, qui n’entrent pas vraiment dans le cadre d’une nourriture saine et équilibrée, permettent la libération d’endorphines (hormones du bien-être) qui seront bénéfiques pour la créativité, à condition de ne pas en abuser !

5. S’autoriser à rêvasser

Une étude de chercheurs canadiens a montré que le cortex préfrontal du cerveau, responsable des fonctions cognitives dites “supérieures” comme le langage, la mémoire ou le raisonnement, est plus actif lorsqu’on est au repos.

Ainsi, le fait de rêvasser ne mettrait pas notre cerveau en pause, et l’aiderait même au contraire à se focaliser sur la résolution de problèmes complexes ! Une donnée intéressante quand on sait que l’on passe 30% de notre temps à rêvasser .

Il est donc important de ménager des pauses dans sa journée, de trop longues sessions de travail ininterrompues pouvant se révéler contre-productives !

Certains génies célèbres étaient également de grands procrastinateurs… Steve Jobs notamment.

6. Arrêter d’intellectualiser, faire !

“You don’t have to be great to start, but you have to start to be great “
Zig Ziglar

Un lieu commun toujours bon à rappeler… c’est en faisant que les idées viennent ! S’il est bon de ne pas foncer tête baissée dans un nouveau projet, il faut aussi savoir se lancer et créer un premier draft même s’il n’est pas parfait. J’ai constaté que beaucoup plus d’idées me viennent une fois que j’ai réalisé une base concrète.

Pour les créatifs, chaque nouveau projet démarre toujours par une phase de veille graphique : on va voir quels outils existent déjà dans ce domaine, comment ils sont construits, et chercher de l’inspiration graphique. Cette phase est indispensable, mais elle peut aussi être contre-productive si elle s’éternise trop. Emmagasiner de nombreuses inspirations finit par brouiller les pistes plus qu’autre chose…il faut savoir se lancer et proposer quelque chose de personnel.

Une fois parvenu à un premier résultat intéressant, il est par contre important de collecter du feedback autour de soi, afin de confronter l’idée à différents points de vue. Un regard extérieur, désimpliqué du projet permet parfois d’avoir un retour évident auquel on n’avait pourtant pas pensé. Et enfin, une fois que l’on est bien parti, avancer pas à pas en essayant toujours de finir ce que l’on a commencé, ne pas s’éparpiller comme on l’a vu au début de cet article.

Ippon Technologies

Nous sommes des consultants passionnés de technologies.

Ippon Technologies

Nous sommes des consultants passionnés de technologies. Nous accélérons la transformation digitale des entreprises de bout en bout grâce à nos expertises en Design, Produit et Marketing Digital.

Dorian H

Written by

Dorian H

Ippon Technologies

Nous sommes des consultants passionnés de technologies. Nous accélérons la transformation digitale des entreprises de bout en bout grâce à nos expertises en Design, Produit et Marketing Digital.