3 questions à Moulaye Fanny, influenceur & pâtissier plus connu sous le nom de Dimples Man

©Parisianovores

Bon vivant et souriant, Moulaye Fanny est reconnaissable grâce à sa collection de chapeaux et ses fossettes bien creusées qui lui valent le nom de son compte Instagram Dimples Man. Du haut de ses 27 ans ce jeune ingénieur en signalisation ferroviaire est également influenceur mais surtout pâtissier autodidacte. Depuis 4 ans ce rêveur fait preuve de persévérance, il ne cesse de travailler, retravailler encore et encore ses recettes afin que chaque étape soit claire. Un rituel de préparation nécessaire afin d’obtenir une réelle justesse lors de l’exécution et à la fin de la réalisation.

Son initiation à la pâtisserie s’est faite avec des gâteaux au chocolat et beurre salé, des crêpes qu’il a appris à faire aux côtés de son père et Moussa le cuisinier de son oncle. Moulaye a continué à apprendre la pâtisserie par la suite en lisant des livres de recettes, en regardant des émissions TV, via YouTube ou encore des blogs.

Aujourd’hui, il s’inspirent des grands de la pâtisserie : Conticini Le Padre, Cédric Grolet l’artiste, Amaury Guichon le maestro, Jeffrey Cagnes la machine, le Fox Yann Couvreur, Johan Martin major Laser, Karim Bourgi…. comme il les appelle. Il s’inspire également de ses origines, ses voyages et des rencontres qu’il fait.

Passionné et talentueux, Moulaye Fanny partage via son compte Instagram Dimples Man tout son amour pour la food et la pâtisserie; la team It’s Wonderfood est partie à sa rencontre pour en apprendre davantage sur lui.

Si je vous dis « la madeleine de votre enfance », qu’est-ce-que cela vous évoque ?

L’alloco sans hésiter ! Bananes plantains frites, un plat salé et aussi un goûter incontournable en Côte d’Ivoire.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre projet food du moment ?

Cette année j’ai décidé de mettre plus en avant mes réalisations sur ma page instagram afin de montrer mon travail. C’est grâce a mes réalisations que j’ai pu rencontrer de grands chefs comme Philippe Conticini ou Cedric Grolet, animer un atelier en binôme avec Nicolas Cloiseau de la Maion du Chocolat… Alors je veux continuer ainsi et j’ai plusieurs projets en tête : refaire des tea time avec mon binôme, ami et frère Brahim (Le Groumand), faire des ateliers, collaborer avec des marques, collaborer avec des cafés, restos, pop up store pour proposer mes créations pendant quelques jours afin de faire découvrir mes pâtisseries et rencontrer tous ceux qui me suivent et m’encouragent via les réseaux sociaux.

Sans oublier mon gros projet d’ouvrir une pâtisserie chez moi à Abidjan d’ici quelques années. J’y ai fait un premier tea time en octobre dernier et j’espère pouvoir y retourner bientôt pour refaire ça et proposer d’autres choses autour de la pâtisserie.

©Dimples Man

Vos pronostics sur la tendance food, pâtisserie de demain ?

Moins de gras, moins de sucre, plus de colorants industriels, ni de produits chimiques… être d’avantage tourné vers le produit originel, cultivé localement. A première vue des contraintes mais la créativité s’exprime justement sous la contrainte : de nouvelles idées et des créations encore plus délicieuses !

©Dimples Man