A chaque âge son aliment bonheur

Et si déguster un Choux de Bruxelles vous rendait heureux… C’est du moins ce qui est supposé pour les adultes de plus de 30 ans dans une étude publiée en Décembre 2017 dans le journal Nutritional Neuroscience.

© Pinterest, Houhouhaha.fr

Selon une étude de l’Université américaine de Binghamton, certains aliments favorisent la bonne humeur ! Quels aliments faut-il consommer à quelle période de la vie ? La team Wonderfood vous décrypte l’étude.

Notre alimentation influence notre santé mentale. Rien de très nouveau ici, jusqu’à ce que des chercheurs de l’Université de Binghamton se penchent sur la question. Ces derniers ont en effet proposé une nouvelle hypothèse selon laquelle nos habitudes alimentaires affectent notre moral et notre niveau de stress de manière différente que l’on soit un adulte de plus ou de moins de 30 ans.

Après avoir mené un sondage en ligne à l’échelle mondiale auprès de plus 500 personnes de 18 à 50 ans, l’équipe du professeur Kianmehr a suivi plusieurs paramètres liés au mode de vie comme le niveau d’activité physique, le régime alimentaire, et des indicateurs de bonne santé mentale.

De la viande et une activité physique régulière pour les moins 30 ans

A l’issu de cette enquête, les résultats indiquent qu’une consommation de viande (rouge ou blanche) ainsi que la pratique d’une activité physique régulière seraient les facteurs majoritaires d’une bonne santé psychologique pour les 18–29 ans. En effet, ces deux facteurs participent à la sécrétion de précurseurs de certains neurotransmetteurs (sérotonine et dopamine notamment) favorisant ainsi une humeur positive et une jeunesse à toute épreuve.

Des fruits et légumes pour les plus de 30 ans

Après 30 ans, les fruits et les légumes sembleraient être les meilleurs partenaires d’une bonne santé mentale. Ces derniers contribuent à l’apport en antioxydants, molécules capables de contenir les radicaux libres se formant avec l’âge. Ils limitent ainsi les perturbations au niveau du cerveau et par la même, le risque de détresse mentale. D’autres aliments mis en avant dans l’étude contribueraient, au contraire, à la dégradation de notre moral comme le café ou certains aliments à index glycémique élevé.

Moins de café, et plus de Choux de Bruxelles, de quoi s’inspirer pour limiter la crise de la trentaine !

Sources :
https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/notre-humeur-est-influencee-par-notre-alimentation_119144 http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/1028415X.2017.1411875