It’s Wonderfood
Jul 31 · 6 min read
© Manon Josserand

Cuba, une grande île aux nombreux contrastes. La nature verdoyante, les plages paradisiaques, les villes ancrées dans les années 50, les marques du communisme, la musique, les cocktails, la débrouille et le sourire !

La team It’s Wonderfood, armée de son sac à dos, est allée pour vous à la découverte de la vie à la cubaine et des bonnes adresses où se rendre pour un bon plat ou même un bon cocktail.

Le charme à la Cubaine

Des infrastructures datées, les voitures 4 CV encore très courantes, une connexion difficile pour les technophiles, … À Cuba, le temps s’est presque arrêté dans les années 50. Presque. C’est au contact de ses habitants qu’on apprécie le charme énigmatique de Cuba.

On retient facilement d’eux la chaleur humaine qui les caractérise. Particulièrement généreux et accueillants, les Cubains sont très créatifs et ont une forte culture de la débrouillardise. En côtoyant les Cubains, vous vous laisserez entraîner dans cette approche collective et joyeuse, voire festive de la vie : il y a toujours une bonne raison de se rassembler, sortir, jouer ou écouter de la musique,… bref célébrer la vie (même si ça n’empêche pas d’être pleinement conscient de leurs difficultés) !

© Manon Josserand

Les mets à la cubaine

Beaucoup diront qu’il n’existe pas réellement de gastronomie cubaine. En effet, celle-ci est totalement le reflet des réalités locales marquées par les périodes d’austérité.
Ainsi, la cuisine cubaine repose sur quelques aliments principaux : le riz (arroz), les haricots noirs, les bananes plantain (platanos), les tomates, le pain, le poulet et le bœuf.

Vous pourrez tester toutes leurs variantes et combinaisons : en sauce (très courant), en salade, au four,… Ce qui laisse place à des associations déroutantes pour des non-initiés comme du riz mélangé aux haricots, avec des bananes plantain et du poulet en sauce avec des poivrons. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les fruits de mer sont plutôt consommés en restaurant (à certaines périodes uniquement) ! Testez la langouste cubaine, c’est un délice.

Un tour dans les petits restaurants de la Vieille Havane (ciblez ceux fréquentés par les cubains, moins chers et tout aussi bons). vous permettra de tester des spécialités locales. Notre mention spéciale va au « Picadillo » : du bœuf hâché revenu à l’oignon (beaucoup !), aux épices, à l’ail, servi avec du riz, des poivrons, des haricots noires et des bananes plantain frites (platanos fritos ou tostones). Un vrai régal, mais un peu copieux ! En amuse-bouche, laissez vous séduire par les papas relleñas, ces petites boules de purée de pommes de terre passées à l’œuf et la chapelure. Elles sont fourrées de viande (encore, oui oui) et de poivrons, de l’ail et des oignons.

Vous l’aurez surement deviné, il est très difficile pour un végétarien de trouver des plats adaptés à Cuba. Nous avons cependant réussi à débusquer un restaurant végétarien à Viñales dont les recettes n’ont rien à envier aux autres restaurants, un petit délice !
La Berenjena (aubergine en espagnol) est un petit éco-restaurant qui propose de nombreux plats végétariens (lasagnes, crêpes, soupes, aubergines…) et de délicieux jus de fruits frais. Le restaurant produit même son propre miel et élabore ses recettes à partir des légumes du jardin.

Pour la pause goûter, ou tout simplement par gourmandise, ne quittez pas La Havane sans être passé au Musée du Chocolat. Plus un café-restaurant qu’un vrai musée, c’est néanmoins l’endroit où se poser dans la Habana Vieja pour déguster un chocolat chaud à base de chocolat de Baracoa. Baracoa est une petite localité du sud-est de La Havane, connue pour ses plantations de cacao. On y produit le chocolat de Baracoa, prisé et à l’odeur envoûtante. Des chocolatiers du monde entier y sourcent leurs graines de cacao.

Côté boissons

© Manon Josserand

Les Cubains savent bien vivre, il ne sera donc pas rare de les croiser se balançant sur leur rocking chair avec un cigare à la bouche et un verre à la main. Cliché nous direz-vous ? Et bien c’est pourtant une image assez commune !

Dans leurs verres ? Du Rhum très souvent, et ils savent le boire ! En effet, de très nombreux cocktails bien connus sont réalisés à base de Rhum : le Cuba Libre, le Hemingway special ou le Mojito.

Dans la province de Viñales, la Guayabita del Pinar

© Manon Josserand

Si vous vous trouvez dans la province de Viñales, goûtez la spécialité locale, un fin mélange entre Rhum et Vin : le Guayabita del Pinar.
Née il y a plus d’un siècle, cette boisson n’a jamais quitté sa région natale et a su conserver sa qualité et sa tradition artisanale.
Cet alcool tient son nom d’un fruit endémique : la Guayabita. Ce fruit, récolté à la main en juillet et en août et scrupuleusement conservé, donne son goût caractéristique à cette boisson. Deux petits fruits sont d’ailleurs plongés dans la bouteille avant qu’elle soit scellée.
Selon la légende, cette recette aurait été inventée par les cultivateurs de tabac qui buvaient une boisson tonifiante le matin afin d’affronter les journées de grand froid et le travail des champs. Ils auraient commencé par boire du rhum puis ils y auraient ajouté du sucre et ce petit fruit qui pousse dans cette région.

À Trinidad, la Canchanchara

© Manon Josserand

Trinidad, célèbre pour ses façades colorées et ses rues pavées (qui valent le détour à elles-seules) est aussi le lieu où déguster la Canchanchara. Ce cocktail, né à l’est du pays lors de la guerre d’indépendance contre l’Espagne et ensuite importé dans la ville de Trinidad, aurait été inventé par les Mambises (les soldats de l’armée de la libération) afin de combattre le froid et la faim. À cette époque, le cocktail était dégusté chaud, il est aujourd’hui servi frais dans un petit verre en terre cuite.

Voici la recette toute simple pour le réaliser chez vous :

  • 50 ml de Rhum (Havana Club 7 ans)
  • 20 ml de sirop de miel
  • 20 ml de jus de citron vert
  • Des glaçons
  • Une tranche de citron vert

La musique omniprésente dans la vie des Cubains

Dans les casas où elles rythment les journées, dans les guaguas, au détour des rues de la Habana Vieja où souvent les gens s’arrêtent ou se rassemblent pour danser… Impossible de ne pas entendre une note de musique ! En réalité, cela révèle aussi la place prépondérante donnée à la culture à Cuba.

C’est tout ce qui fait le charme de Cuba : cette capacité à faire de toutes les difficultés une force et à capitaliser sur ce qu’ils ont pour avancer. Cela se retrouve dans tout, et en particulier dans la cuisine cubaine. Miam ! A nous les bonnes adresses !

It's Wonderfood

In food we trust

It’s Wonderfood

Written by

It's Wonderfood

In food we trust

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade