Faut-il se méfier de la spiruline ?

©Fourchette & Bikini

La spiruline a rapidement été élevée au rang d’aliment miracle, aux 1000 vertus. Sous forme d’aliment courant ou de compléments alimentaires, la liste des vertus qui lui sont attribuées ne cesse de s’allonger : elle comblerait les carences alimentaires, renforcerait le système immunitaire, combattrait la fatigue, etc. La rédaction de It’s Wonderfood vous aide à y voir plus clair.

De quoi parle-t-on ?

La spiruline est une microalgue qui appartient à la famille des cyanobactéries (ou algues bleu-vert). Elle pousse à la surface des plans d’eau douce et chaude en Afrique, en Asie du Sud et en Amérique latine.

En France, la spiruline est généralement commercialisée sous forme de poudre, comprimé, gélule, ou encore, en paillettes (forme la moins transformée). Dans l’industrie, son usage est autorisé à certaines doses en tant que colorant pour les bonbons et les chewing-gums notamment. Utilisée comme un ingrédient pour réaliser un guacamole, assaisonner une vinaigrette ou préparer un muesli, elle peut aussi constituer un cœur de repas grâce aux tagliatelles à la spiruline. La start-up Algama la commercialise elle en bouteille : Springwave, une boisson naturellement bleue à base de spiruline a été lancée il y a quelques années.

Enfin, au niveau de sa composition nutritionnelle, cette microalgue possède un bon équilibre acide gras saturés/acides gras poly insaturés, est très riche en protéines et constitue une source importante d’éléments minéraux (phosphore, sodium, potassium, fer…).

Demain, tous cultivateurs de spiruline ?

La spiruline se déguste également fraîche, une consommation soutenue par la start-up Algorapolis, première ferme de spiruline fraîche à Paris. Et c’est peut-être ce qui a donné l’idée à des start-up d’aller encore plus loin, en permettant aux particuliers de cultiver et récolter leur propre spiruline. La start-up de biotechnologie toulousaine, Alg&You, lauréate du concours mondial de l’innovation 2016, a ainsi lancé Bloom, une « phytotière », sorte de « yaourtière à micro-plancton ».

Vigilance sur les compléments alimentaires

Autre alternative, la spiruline est disponible sous forme de compléments alimentaires. Mais, prudence ! ll a été constaté plusieurs cas d’effets indésirables survenus à la suite de la consommation de ces compléments alimentaires contenant de la spiruline : troubles digestifs, allergies, atteintes musculaires ou hépatiques. Ces différents cas ont été publiés dans des revues scientifiques ou rapportés à l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (ANSES). Dans un avis publié en décembre dernier, les experts de l’Agence soulignent que la spiruline ne semble pas présenter de risque sanitaire à de faibles doses.

En revanche, les compléments alimentaires qui en contiennent peuvent être contaminés par des cyanotoxines (toxines produites par des cyanobactéries), ou des éléments traces métalliques (plomb, mercure, arsenic).

Ainsi, les experts de l’ANSES recommandent aux consommateurs de compléments alimentaires contenant de la spiruline de privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics : conformité à la réglementation française, traçabilité, identification du fabricant.

De plus, les experts déconseillent aux individus atteints de phénylcétonurie (maladie génétique rare liée à l’accumulation de l’acide aminé phénylalanine dans l’organisme) ou présentant un terrain allergique de consommer ces compléments alimentaires à base de spiruline.

Enfin, l’ANSES indique que pour les végétaliens, ces compléments s’avèrent ne pas être une source fiable en Vitamine B12, celle ci étant présente sous forme inactive dans la spiruline.

Attention donc aux effets indésirables que peuvent causer ces compléments alimentaires à base de spiruline, mais rappelons que la spiruline reste un aliment aux vertus nutritionnelles intéressantes !

Sources

http://www.fao.org/uploads/media/dihe_techdoc.pdf

https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0096.pdf

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/spiruline-une-algue-pas-aussi-miracle-qu-annonce-30-11-2017-2176267_57.php

http://www.lefigaro.fr/gastronomie/2017/09/16/30005-20170916ARTFIG00017-la-spiruline-une-algue-aux-mille-vertus.php

http://madame.lefigaro.fr/recettes/ingredients/spiruline-0

http://sante.lefigaro.fr/article/la-spiruline-est-elle-vraiment-bonne-pour-la-sante-/

http://www.spiruliniersdefrance.fr

https://start.lesechos.fr/entreprendre/actu-startup/chez-algama-la-startup-qui-faisait-de-la-mayo-aux-algues-9463.php