Les food court en ébullition

Mieux vaut tard que jamais : les food court arrivent enfin en France ! Depuis plusieurs mois, on voit se multiplier ces espaces immenses qui regroupent différents stands de food, de la musique et des événements. Popularisés à Lisbonne et Londres, ce sont des lieux uniques proposant une expérience tout à fait différente d’un restaurant classique tel qu’on le connait en France, tant par les goûts que par l’atmosphère du lieu.

Les foodcourt qu’est ce que c’est ?

Un foodcourt c’est un lieu atypique, assez grand pour accueillir plusieurs corners de restauration de qualité. Pas besoin de réservation, un esprit festif et convivial, quoi demander de plus ? En somme, c’est un lieu destiné aux foodies ! Concrètement, on flâne de corners en corners qui proposent des plats divers et variés, de culture différentes, puis on s’assoit où l’on veut, le plus souvent sur de grandes tables communes. Si l’on vient entre amis, l’avantage est que chacun peut manger ce dont il a envie, on peut également partager plusieurs plats. Ce concept a beaucoup de succès à l’étranger, en effet pour ne citer que les plus grands : le Time Out Market à Lisbonne, le Eataly et le Dinerama à Londres par exemple.

La foodcourt mania ok, mais en France qu’est ce que ça donne ?

Avec le lancement de la Felicita par le groupe Big Mama en France, les foodcourt se sont démocratisés encore plus qu’ils ne l’étaient déjà en France. Plus récemment, on peut parler également de l’ouverture du foodcourt Eataly qui a beaucoup fait parler de lui. Et pourtant, ce ne sont pas les premiers à avoir essayé d’instaurer ce concept dans notre hexagone. En effet, les centres commerciaux Italie 2 et Parly 2 s’étaient essayé à la tâche de faire naître le concept en France, sans grand succès. Peut-être était-ce trop tôt et le public n’était pas encore prêt pour ces grands espaces, un peu impersonnels et industriels ?

En attendant, aujourd’hui les foodcourt ont tellement le vent en poupe en France, que nous en verrons bientôt naître plusieurs dont un au sein de l’ancienne station de métro Croix Rouge. Un espace de 540 m2 qui regroupera un marché souterrain, des corners de restauration et un bar à cocktails. Le deuxième foodcourt très attendu est sans doute celui de la gare Saint Lazare, le Street Food Market, imaginé par Coca-Cola. Il possèdera 10 stands de street food avec des menus uniques composés par des chefs du monde entier !

En résumé les foodcourt changent les codes de la restauration tels qu’on les connait en France. Le concept a besoin d’adaptation pour fonctionner chez nous, comme a pu le faire La Felicita en créant des événements au sein de son établissement, ce qui attire une clientèle jeune et urbaine. Cependant, les derniers qui ont ouvert ont reçu un accueil chaleureux et ont l’air de plutôt bien satisfaire les clients pour l’instant.

Un petit tour des foodcourt Français :

  • La Felicità — 4 500 m2, 1 000 places assises, 5 cuisines, 3 bars et 1 pop-up, se revendique comme le “food & teuf market” du groupe Big Mamma
  • Eataly — 3 étages, 2 500 m², 7 restaurants, un café glacier, une école de cuisine et une épicerie riche de plus de 3 000 produits italiens.
  • Ground Control — 12 restaurants sur 1500 m², se revendique comme “lieu de vie libre & curieux”. Présente des ateliers d’expérimentations culturelles comme un studio radio, une galerie photo ou encore un vidéodrome
  • La Boca Foodcourt — 14 corners à thème, une cave à vins et un bar à cocktails
  • Street Food Market Saint Lazare — 800 m2, plusieurs chefs internationaux répartis sur dix stands. Trois bars et une scène avec des concerts, des conférences, master class et projections
  • Food court à Toulouse — 2900 m2, une quinzaine de stands autour de la thématique des cuisines du monde. Parmi les stands, un espace sera réserver à un incubateur culinaire dans lequel tourneront des chefs qui voudraient lancer leur affaire mais qui n’en ont pas les moyens

Ce que l’on en pense à WDF

La gastronomie est quelque chose de très cher aux Français, c’est pour cela qu’il est difficile de bousculer les codes quant aux espaces de restaurations en France. Ces grands espaces sont loin d’être ce à quoi nous sommes habitués : des restaurants feutrés, à l’atmosphère intimiste et plutôt calme. Ils s’adressent pour le moment à une cible plutôt jeune et urbaine, néanmoins on peut voir avec certains une adaptation à une cible plus large. Un autre point important pour les Français : ils aiment bien manger. Se rendre dans un si grand lieu peut faire peur quant au sujet de la qualité des ingrédients et des plats servis. Car oui, ce que l’on aime en France c’est le fait-maison, l’artisanal et l’authenticité d’un bon plat. Cependant, comme on a pu le voir, plusieurs food court vont faire appel à des chefs de renommée mondiale. Les foodcourt s’adaptent donc déjà à notre cher pays si attaché à son esprit du bien manger, affaire à suivre de près donc…

Sources

https://www.nouveaubybeaujolais.fr/new-food/les-food-courts-ces-nouveaux-lieux-nourrissants-12-11-2018?age-verified=6f6497e9d5

https://www.nouvelobs.com/food/20190409.OBS11313/eataly-maison-plisson-printemps-du-gout-grande-epicerie-les-food-halls-a-l-assaut-de-paris.html

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2018/06/01/les-food-courts-des-espaces-branches-pour-boire-manger-et-se-cultiver_5307916_4497319.html

https://potloc.com/blog/fr/foncieres/le-food-court-made-in-france-a-t-il-un-avenir/

https://www.grazia.fr/lifestyle/insolite/un-restaurant-va-s-installer-dans-une-ancienne-station-de-metro-de-la-ligne-10-921308

https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/184068-ouverture-d-un-street-food-market-a-la-gare-saint-lazare-a-paris-au-printemps-20

  • Article Journal du dimanche, La folie “foodcourt”, 07 avril 2019