Les traditions culinaires de Noël d’un bout à l’autre du monde

En France, on connaît les grands classiques : dindes, chapon et autres bûches, mais les traditions de repas de Noël sont très diverses d’un pays à l’autre. La Team Wonderfood vous embarque dans un voyage culinaire à couper le souffle (mais pas l’appétit)

Ça y est c’est Noël, préparez votre estomac et votre foie sur le tempo donné par Mariah Carey. Pour cette année, Wonderfood vous propose d’ouvrir vos chakras culinaires et d’explorer les traditions de repas de Noël all around the world.

Au Guatemala : Tamales Colorados au menu

©restaurantesdeguatemala.com

Plat typique guatémaltèque, los Tamales Colorados se constituent principalement de masa (pâte alimentaire produite à partir de maïs) accompagnée de viandes, fromages, légumes, fruits, fruits secs ou autres sauces. Ils sont enroulés dans une enveloppe (généralement des épis de maïs, feuilles de bananiers, etc.) et cuits à la vapeur. La cuisine guatémaltèque est connue pour ses centaines de variétés de tamales : tamales de gallina (poule), dulces (sucrés), tamales colorado (avec de la tomate et du poulet ou porc).

Hangikjöt : l’éruption de saveur islandaise

©quizzclub.com

Pas de panique, ce mot fait bien partie du langage islandais. Cette pièce de mouton fumée au bois de bouleau et bouillie saura vous transporter à la table de nos amis du nord pour Noël. Le hangikjöt est servi en tranches chaud ou froid, traditionnellement avec des pommes de terre à la sauce béchamel et des petits pois ou en fines tranches sur du pain comme le flatkaka ou bien le rúgbrauð (on en remet une couche).

Le Vitel Toné, une touche d’Italie en Amerique du Sud

©quericavida.com

Ce plat traditionnel argentin se compose principalement de veau en tranches recouverts d’une sauce crémeuse au thon et aux câpres. Vous l’aurez compris, mieux vaut être préparé pour assimiler ce met énergiquement assez riche. Mais ce plat typique originellement nommé vitello tonnato est par ailleurs chargé d’histoire puisqu’il est en fait issu de la vague d’immigration italienne dans les années 1800–1900. Une assiette sud-américaine à l’influence florentine pour Noël !

Le Bigos de Pologne

© bistrodejenna.com

« Resté très populaire, le bigos figure dans chaque réception tant soit peu élé­gante »…nulle référence ici à un dévot ou autre esprit spiritueux, il s’agit bien de l’un des plus anciens plats traditionnels polonais ! Le Bigos suivait la petite noblesse dans ses déplacements et figure aujourd’hui dans les mets à l’honneur le 24 décembre en Pologne.

Il s’agit d’une choucroute associée à un délicieux mélange de viandes et de champignons. Autant s’y prendre tôt pour préparer le Bigos, ce plat nécessite tout de même 3 jours de cuisson !!

En Italie: des poissons à toutes les sauces

©docteurbonnebouffe.com

Alors que les français se délectent de chapons et gigots d’agneaux, nos voisins italiens font la part belle aux produits de la pêche pour le repas du 25 décembre. La table de Noël du cousin transalpin se compose de pas moins de 7 plats de poissons différents !

On peut le retrouver sous toutes ses formes: morues, anguilles, calamars, palourdes, crevettes… agrémenté d’un ensemble de sauces.

Concernant les desserts, le traditionnel panettone vient clôturer le repas des milanais alors que les napolitains préfèreront les struffoli.

Sources :

https://docteurbonnebouffe.com/tour-du-monde-plats-traditionnels-noel/
https://www.196flavors.com/fr/guatemala-tamales-negros/
https://www.196flavors.com/fr/argentine-vitel-tone/
http://www.bistrodejenna.com/2013/12/bigos-choucroute-%C3%A0-la-polonaise.html
https://italiedanslassiette.wordpress.com/2014/01/02/noel-en-italie/

Like what you read? Give It’s Wonderfood a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.