Make it Dirty !

It’s Wonderfood
Nov 29 · 3 min read
©Créatures Paris

Alors que la vague healthy envahit nos assiettes, émerge dans l’univers Food une nouvelle tendance : la Dirty food

Selon DEPUR Expériences, la Dirty food c’est « un mouvement à l’encontre du healthy. C’est le plaisir de se faire plaisir, sans chichi, sans manière. Le dirty, c’est gourmand, on réinterprète la healthy food en remplaçant le « trop peu » par le « toujours plus généreux ». » Ce mouvement incarne également une forme de rejet de la haute gastronomie, on y utilise de bons produits mais de manière plus décomplexée, plus insolente, la food se détend.

La Dirty food mise avant tout sur une matière première de qualité peu transformée et une belle dose de scénarisation. La Dirty food, c’est le goût du brut et de l’expérience unique. Ce n’est donc pas une avalanche de sucre ou de gras qui masquerait le produit initial, mais plutôt une orchestration et mise en scène d’une matière première healthy. Un mouvement à ne pas confondre avec le food porn qui est lui, plus connecté à la junk food. La Dirty food est plus chic, glamour et libérée.

Découvrez les 6 axes qui définissent la Dirty Food :

Comment est préparé le Dirty ?

© Chateau La Coste — Chef Francis Mallmann

Appréciez l’odeur de la viande qui cuit à la braise ou au feu et qui prend de nouvelles saveurs. Autant d’ingrédients pour créer un lien spécial entre restaurateurs et clients, le client a une vue directe sur les cuisines et sur son repas qui dore au-dessus du feu.

Comment se sert le Dirty ?

La Dirty food ne se limite pas à la préparation du repas. La présentation a elle aussi toute son importance. Make it dirty ! Un ensemble de vaisselles sans queue ni tête mais spectaculaire qui doit inciter à la consommation. Et dans l’assiette, un produit brut sublimé, sans chichi.

Qui sert le Dirty ?

Amateurs de sobriété, passez votre chemin ! Pour servir du Dirty, il faut porter un réel uniforme : des tabliers colorés, des couteux dans les poches, et faire de grands gestes spectaculaires.

Comment manger le Dirty ?

© French Bastards

Le Dirty se mange de préférence avec les doigts. Partez donc à la découverte de nouvelles sensations.

Où se mange le Dirty ?

© New Table — Street Bangkok

Une ambiance street food devrait vous attendre : néons, pierres, affiches et tags en tous genres devraient occuper les murs.

Dans quelle ambiance se mange le Dirty ?

N’ayez pas peur du bruit ou des odeurs, le Dirty se mange proche des cuisines où on découvre comment nos assiettes sont préparées.
Côté boissons, même ambiance : les glaçons claquent, les verres aux couleurs et formes détonantes fument, les shakers s’agitent.

Vous l’aurez compris, le Dirty est une réelle expérience sensorielle : VUE, OUÏE, TOUCHER, ODORAT et bien sur GOÛT vont être sollicités !

Source : Conférence DepurExpériences & Foodiclopédia 2

It's Wonderfood

In food we trust

It’s Wonderfood

Written by

It's Wonderfood

In food we trust

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade