Manger vite fait bien fait

©Food In Sud

Manger sur le pouce n’est plus qu’une expression, et ce, même au pays de la gastronomie française ! Avec des journées de travail qui s’allongent, ou notre côté “multitasking”, nos habitudes alimentaires sont en pleine mutation : les Français préfèrent de plus en plus sacrifier leur pause repas traditionnelle au profit d’autres activités.

À tel point que le marché français du snacking bat des records et est désormais estimé à plus de 6,7 milliards d’euros ! Et parce que nous sommes toujours à l’écoute des dernières tendances, l’équipe It’s Wonderfood vous propose de revenir sur les 4grandes caractéristiques de ce marché prometteur.

Un moment de partage

Si le snacking connait aujourd’hui un franc succès c’est avant tout pour son aspect social. C’est la convivialité qui prévaut du point de vue du consommateur, car ces produits favorisent le partage : plus besoin de manger la même chose pour manger ensembles ! De quoi réconcilier la #teamsalade et la #teamburger de votre cafétéria.

La fraîcheur avant tout

Qui dit snacking ne dit plus malbouffe : le consommateur veut du “vite fait bien fait”. S’il est prêt à sacrifier sa pause repas, il ne négligera pas pour autant la qualité et la fraîcheur de sa collation. Salade bar, bowls fraicheur, smoothies minute ou encore soupe maison, les grandes tendances food s’installent de plus en plus dans les rayons de nos supermarché et autres chaines de fast food, offrant ainsi aux consommateurs un large choix de produits.

La Finger Foods

L’arrivée de la street food a propulsé la finger food sur le devant de la scène en offrant au consommateur une nouvelle façon d‘appréhender sa pause déjeuner. 
En buffet, au parc, sur un banc ensoleillé ou encore autour d’une table, rien de plus pratique pour combler un petit creux ! Adieux couverts, manger proprement et avec les doigts rappelle nos bons souvenirs d’enfance et nous fait (re)découvrir la texture de nos aliments favoris ! 
Le petit plus : oubliez les uniques préparations riches en lipides et en glucides, nombreuses sont les enseignes qui s’approprient cette tendance pour décliner les grands classiques en petites portions très appétissantes.

L’émergence d’un quatrième repas

Si le grignotage est un combat quotidien pour certains, d’autres préfèrent adopter le 4eme repas, en phase avec un rythme de vie intense. 
Quand les journées au bureau rallongent et que les activités extérieures s’enchainent, le diner peut paraitre bien loin. 
Manger moins mais manger plus souvent : nous avons bien l’impression que nos usages de consommation sont en pleine (r)évolution !

Pour les plus curieux, retrouvez ici les snackings d’or 2018 !

Sources :

Finger Food, la tendance qui monte, qui monte : https://femmes.orange.fr/cuisine/nutrition-et-gourmandise/article-finger-food-la-tendance-qui-monte-qui-monte-CNT000000a33Qd.html

Le 4eme repas, une tendance 2018 : https://www.opnminded.com/2018/02/13/le-quatrieme-repas-une-tendance-2018-manger-bouger-manger-et-re-manger.html

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.