Salon de l’agriculture : Les 4 nouveautés qui vont vous surprendre !

@SortiràParis

En ce fin de mois de février, comme la tradition le veut, l’agence est partie à la découverte des dernières innovations de l’édition 2018 du Salon de l’agriculture. Après avoir déguster les bons produits des terroirs, survécus aux rendez-vous politiques et aux initiations expérientielles et culinaires, nous vous avons préparé un petit focus sur les innovations qui émergent dans le monde de l’agriculture.

Le potager aquaponique connecté à la maison

@BettinaPostec

Le monde de l’agriculture est bel et bien en constante évolution, les start-ups s’y mettent et développent de nouvelles méthodes pour mettre en oeuvre une nouvelle agriculture, dans le but de nourrir les milliards d’êtres humains de demain.

À la conquête de l’innovation, nous avons découvert la serre connectée. Elle permet de produire de manière simple et accessible votre potager à domicile grâce à l’aquaponie verticale. Qu’est-ce que l’aquaponie verticale? C’est une nouvelle méthode hors-sol qui consiste à faire pousser vos salades et vos tomates à l’aide des déjections de poissons. C’est une méthode 100% naturelle et simple qui vous permettra de produire des fruits et des légumes en quantité tout au long de l’année. Non seulement vous aurez un potager mais tout un élevage de poissons à la maison qu’il faut nourrir quotidiennement. Je me doute que vous vous dites que cette méthode prend de la place et nécessite d’avoir une grande maison … Ne vous inquiétez pas une version adaptée aux studios parisiens existent aussi ! Il y en aura pour tout le monde !

L’aquaponie, c’est la nouvelle technique qui vous permet de faire pousser votre propre potager à la maison en respectant l’environnement. Enfin, une application mobile vous permet de surveiller la santé de vos plantes et de contrôler votre serre connectée à distance. Désormais, grâce à la serre connectée, fini les heures passées à planter, vos activités potagères n’occuperont que 20 minutes de vos journées pour un résultat 100% naturel.

L’éveil des sens … la réalité virtuelle

@Samuel Zeller on Unsplash

Certaines études démontrent que l’expérience est non seulement un besoin pour tous les consommateurs mais aussi une manière ludique de faire partager des messages clés. Cette information n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque certaines marques ont introduit la réalité virtuelle dans leur stand. Fini les flyers et les vieux prospectus, faites place aux casques virtuels qui envahissent les stands.

Voilà, une belle manière pour les marques de transmettre leurs valeurs et assurer une notion clé : « la transparence ». Macdo, Fleury Michon, ou encore le CNIEL … de la simple vidéo, aux expériences immersives en réalité virtuelle, en 3D ou en 360°, cette année la vidéo était omniprésente et l’expérience au coeur du salon. La 3D, en quelques mots, les plus petits en raffolent et elle ne cesse de séduire les plus grands !

D’amour et d’insectes

@Peter Halasz

On a l’habitude de croiser vaches, cochons ou poules dans les allées du Salon. Mais cette année, et pour la première fois, ce sont des bêtes d’une toute autre sorte qui ont fait leur apparition. Bien plus petits, les insectes gagnent pourtant une place de plus en plus importante dans l’agriculture actuelle. Et leur présence au SIA ne fait que confirmer cette tendance. Peu coûteux à produire, écologiques, sains… mis à part leur aspect (faut pas pousser), les insectes ont tout bon. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir Entomo Farm, une jeune entreprise spécialisée dans l’élevage de ténébrion meunier : de charmants petits vers destinés à l’alimentation animale. Côté nourriture humaine, c’est la société Micronutris, à l’origine de la première ferme d’insectes comestibles, qui a fait découvrir biscuits, pâtes ou apéritifs issues de farine de grillons, riches en protéines et en oméga-3. Allez, juste une bouchée…

Au boulot les robots

@Vitibot

Débarrasser l’homme des tâches mécanisables, c’est l’objectif des robots agricoles. En élevage pour traire les vaches, dans les parcelles pour mesurer le niveau de pluviométrie, parmi les cultures pour désherber… les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer des robots répondant aux problématiques agricoles, telle Vitibot, ci-contre. Bien éloignés du gadget, ces robots des champs permettent davantage d’efficacité, de précision, un gain de temps… Autant d’éléments précieux dans le quotidien des exploitations. Des technologies qui dépoussièrent l’image de l’agriculture, encore trop souvent considérée comme archaïque dans les esprits.

Sources :

Like what you read? Give It’s Wonderfood a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.