Tout prend sens

Si manger est avant tout une histoire de goût, utiliser qu’un seul de nos sens serait plus que réducteur (et faux) pour prendre du plaisir à se sustenter.
Tous les grands chefs s’accordent pour le dire : manger commence avec les yeux. Et n’en déplaisent aux traditionnels, Instagram participe grandement à ce critère d’excellence puisque ce réseau social du voyeurisme nous pousse à présenter des assiettes plus jolies les unes que les autres.
Le goût, la vue … et l’odorat bien sûr ! Un plat qui sent bon est un plat qui donne envie, qui nous ouvre l’appétit. Une bonne odeur d’un plat qui mijote depuis des heures saurait nous donner faim à n’importe quelle heure !
Deux sens sont moins connus pour profiter pleinement du bien manger : le toucher (du moins dans notre civilisation franco-française) et l’ouïe. Mais tout semble indiquer que nos futures balades gustatives se feront tout sens éveillé pour un plaisir sens-ationnel !
Alors prêt.e à éveiller vos 5 sens ?

Tous les goûts sont dans la nature

©Dans le noir

Le saviez-vous ? Une armée de papilles situées sur votre langue est à l’origine du goût. C’est le sens par lequel vous percevez les différentes saveurs : acide, sucré, salé, amer. Cependant, contrairement aux autres sens, le goût est propre à chacun puisque c’est une impression polysensorielle qui inclut plusieurs sens à la fois.

Le restaurant Dans le noir ? a choisi de mettre à l’honneur ce sens dans ses restaurants où chaque convive est plongé dans le noir pour se concentrer uniquement sur ce qu’il mettra en bouche. Le concept a connu un tel succès qu’il se développe à travers le monde.

S’en prendre plein la vue

©madmoisellejulie.fr

Nous vous le disions dès l’introduction mais l’appréciation d’un plat commence dès qu’il arrive sous vos yeux ! En effet, de nombreuses études scientifiques prouvent que plus un plat vous plaît visuellement plus vous avez une chance de l’apprécier.
Et si Instagram pousse au paroxysme cette première étape de jugement, de nombreuses critiques voient le jour autour de la limite de cet exercice : on oublierait presque le goût du plat pour tout donner sur son esthétisme …
Un exercice bien connu pour prouver que la vue influence nos papilles est celui du trompe l’oeil ! Pour tenter l’expérience nous vous invitons à découvrir le restaurant Privé de desserts, une adresse incontournable qui détourne de grands classiques salés de notre cuisine française pour en faire de véritables desserts — visuellement parlant.

Avoir le nez fin

Saviez-vous qu’un odorat bien stimulé peut vous inciter à consommer ? Une bonne odeur, mémorable pour être par la suite reconnaissable, est nécessaire pour stimuler notre appétit comme il faut. Et pour cause, l’odorat est rattaché à l’émotion et au souvenir.
De nombreux restaurants passent désormais aux cuisines ouvertes, et si le show est assuré, votre odorat est également stimulé vous incitant à dévorer toute la carte !
Fréquemment utilisés dans le retail, le marketing olfactif est de plus en plus développé dans l’alimentaire. Starbucks par exemple diffuse la même odeur de café fraîchement préparé dans l’ensemble de ses établissements pour vous donner envie de consommer encore et encore.

C’est pour mieux t’entendre mon aliment

©Youtube

Attention : Misophone s’abstenir !

La dernière tendance food des réseaux sociaux est de s’enregistrer en train de manger …D’ailleurs la prolifération de vidéos ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) sur YouTube n’a bien sûr pas échappé aux grandes marques qui développent leurs propres pubs ASMR : Avez-vous déjà entendu un steak ? Buffalo Grill. Certaines vont même jusqu’à commercialiser la version ASMR de leur produit : EAR BEER — Boire de la bière par les oreilles

Touche moi si tu peux

© Le guide culinaire

Les fameuses papilles dont nous avons parlé un peu plus haut ne sont pas les seules aux aguets lorsqu’un aliment entre en bouche. Les lèvres, les dents, la langue et les joues participent à la perception d’un aliment par le toucher.
L’aliment est-il dur, mou, râpeux, rugueux, moelleux, onctueux, ou même piquant ? Sa texture va-t-elle être modifiée par la salive ou la mastication ?
Autant d’éléments qui entrent dans notre appréciation de l’aliment que l’on a en bouche. En effet, tout le monde s’accordera à dire qu’une bonne baguette bien croustillante est bien plus appétissante qu’un biscuit tout ramolli. Tout comme il est aussi très agréable de sentir un morceau de chocolat fondre et devenir liquide en bouche. La cuisine moléculaire s’amuse à jouer avec les différentes textures qu’un aliment peut apporter pour vous proposer des expériences décuplées !

Sources :

https://www.telerama.fr/sortir/instagram-bouleverse-la-gastronomie,-pour-le-meilleur-et-%28surtout%29-pour-le-pire,n6113713.php

https://lareclame.fr/pol-kondomeriet-foodporn-214372

http://www.equipements-de-cuisine.eu/5-sens-nourriture/

https://academy.alimentarium.org/fr/adulte/l%E2%80%99alimentation-et-les-5-sens

https://www.gros.org/le-gout-les-cinq-sens-et-leur-role-dans-la-degustation

https://abonnes.lemonde.fr/big-browser/article/2017/09/17/instagram-a-t-il-change-notre-maniere-de-manger_5186870_4832693.html?

https://www.dupontlewis.com/popcorne/cest-quoi-le-foodporn/