La culture startup est-elle un modèle de management pour les Générations Y et Z ?

Ce n’est plus une question qui concernerait le futur : les Générations Y et Z sont et seront sur le marché du travail pour les prochaines décennies. À la fois très similaires et si différentes, elles invitent toutes les entreprises à mieux les comprendre pour revoir leur modèle de management et se transformer en profondeur, et s’inspirer pourquoi pas de la culture startups. Yootalent, application RH du groupe Horizontal Software, a fait le tour de la question dans un livre blanc intitulé : “Générations Y et Z, un management comme en startup ?”.

Yootalent a été créé par Horizontal Software, éditeur de logiciels de gestion du Capital Humain en mode SaaS et SaaS-Apps, pour répondre notamment aux nouveaux enjeux des entreprises face à l’arrivée massive des Générations Y (1980–1994) et Z (1995–2010) sur le marché de l’emploi. Avec son application gratuite et sans engagement, elle permet aux entreprises d’aborder leur transformation digitale plus sereinement en favorisant la collaboration en temps réel entre les salariés. Pour faire valoir son expertise et partager ses connaissances, la société a conduit ces derniers mois une étude auprès de ces nouveaux profils afin de décrypter ses attentes en entreprise, et nous dévoile cette semaine les résultats dans son livre blanc.

Au programme, petits portraits type et grandes questions : comment accompagner la transformation digitale de l’entreprise en changeant le mode de management ? Faut-il adopter tous les codes de la startup pour continuer à recruter des X, Y, Z, ou encore les Millennials ? Ou encore : comment les attirer et les fidéliser ? Pour Ingrid Eeckhout, Directrice Générale Déléguée d’Horizontal Software, répondre à ces questions était une façon de montrer leur volonté d’apporter aux utilisateurs de leurs solutions “une expérience collaborateur nouvelle génération et inédite. Notre collaboration avec l’université de Stanford et des Tech Startups américaines nous ont permis d’étudier en profondeur les attentes des collaborateurs d’aujourd’hui”.

” Ce livre blanc rassemble les résultats de notre étude et propose des solutions concrètes (management, logiciels, culture, …) aux entreprises qui peinent à attirer et recruter leurs talents “, Ingrid Eeckhout, Directrice Générale Déléguée d’Horizontal Software

Y et Z, du pareil au même ?

Nées toutes deux dans un monde en pleine mutation, le digital entre les mains, les Générations Y et Z ont développé un rapport au travail similaire, marqué par un effacement des frontières entre vie professionnelle et vie privée. Science du multitasking, rapidité, instantanéité, crainte de l’ennui etc., Y et Z se retrouvent dans cette allergie à l’inertie et la lenteur. Pour 79% des cadres, c’est un phénomène qu’ils trouvent positif ! Quant à la valeur travail et à leur implication dans leurs missions professionnelles, les résultats de l’étude révèlent un changement notable : même si le travail n’est plus aussi central dans la “réussite” de leur vie, il reste un élément majeur du bonheur. Près de deux jeunes « Z » sur trois (62%), déclarent ainsi ne pas penser pouvoir être heureux sans travailler.

Malgré toutes ces ressemblances, les Y et Z ne sont en aucun cas les mêmes : la façon dont est arrivé le digital dans leurs vies — par acclimatation pour les Y et par nature pour les Z — a déterminé leurs usages et les réseaux utilisés. Les Z ont ainsi un web plus visuel avec comme réseaux favoris Instagram, Snapchat ou encore Youtube, sans lequel 50% d’entre eux ne pourrait pas vivre.

La startup, l’entreprise rêvée des Z et Y ?

Alors à quoi ressemble l’entreprise rêvée des Y et Z ? Qu’attendent ces générations de l’entreprise ? La culture startup est-elle un modèle d’entreprise qui les attire plus que d’autre ? Contrairement à ce que nous pourrions penser, les Y et Z se retrouvent dans les attentes de l’ensemble des Français : pour la majorité d’entre eux, l’entreprise idéale est celle qui partage les mêmes valeurs qu’eux, avec en priorité : les considérations morales ou éthiques, le besoin de sens et de reconnaissance, la liberté, l’accessibilité et la flexibilité. À poste égal, ils choisiront pour 28% d’entre eux l’entreprise la plus “fun” et pour 23% d’entre eux la plus “innovante”. Le lien est alors directement fait avec leur goût des startups, pour qui le collaborateur est au centre des débats !

“ Nous constatons que ce n’est pas la pyramide des âges qui va permettre la transformation de l’entreprise : c’est le modèle d’entreprise qui transforme les comportements ”, Alexandre Stourbe, Coordinateur Général Le Lab RH

D’après Horizontal Software, cette transformation RH de l’entreprise doit prendre trois directions afin d’embarquer avec elle l’ensemble des collaborateurs, quels que soient leur génération et leur rapport au travail : la marque employeur, la communication interne et les outils propres aux RH. Et il ne fait aucun doute que la startup est un modèle inspirant pour tout entreprise souhaitant s’engager dans cette transformation !

Article originel : Maddyness, partenaire média d’Horizontal Software