Intrapreneurs, bienvenue chez Lion !

Annabelle Bignon
Jun 4, 2018 · 8 min read

Le 16 mai dernier, 120 “intrapreneurs” de la Société Générale applaudissaient leurs confrères sélectionnés pour “pitcher” leur startup, sur une grande scène foisonnante de fleurs. Habitués aux feedbacks de leurs sponsors internes, les participants savaient que - tant dans la forme que sur le fond, ce jury là détonnerait… et cela n’a pas manqué !
En effet, nous étions tous réunis chez The Family, là où plus de 500 startups européennes ont été accompagnées depuis 5 ans.

Accompagnés par des entrepreneurs depuis deux mois sur leurs projets de startups, ces intrapreneurs ont suivi la formation de Lion : ils ont pu découvrir et tester les outils, les méthodes mais aussi, un état d’esprit franchement nouveau.

Qu’entend-on par “intrapreneur” ? L’intrapreneur est un salarié qui, au sein d’une entreprise, a pour mission de faire émerger une nouvelle ligne d’activité. Là réside un paradoxe : comment laisser libre cours à sa créativité et innover quand on nage en plein coeur d’une entreprise aux règles déjà établies ?

Chez Lion, nous sommes convaincus qu’une plongée dans le monde des startups peut aider ces intrapreneurs à mieux atteindre leurs objectifs. Le décalage provoque des réalisations. C’est un peu comme partir en voyage pour mieux apprécier sa maison… et puis, les voyages forgent la jeunesse, n’est-ce pas ?

La formation de ces intrapreneurs de la Société Générale m’a conduite à imaginer un nouveau programme dédié chez Lion Executive. Je profite donc de ce lancement pour revenir sur les raisons de la formation “Lion Intrapreneurs”.

⛺️ Il y a plus de chercheurs que d’or, dans la ruée vers l’intraprenariat.

🎯 Avec la transformation numérique, l’intrapreneuriat est devenu une priorité stratégique.
Les startups infiltrent toutes les filières industrielles, disloquent les chaînes de valeur et perturbent les business models des entreprises établies. Pour rester compétitif, les grands groupes cherchent à comprendre puis adopter leurs codes. Il leur faut adapter le pilotage des services existants à l’approche innovante des startups.
Si l’intraprenariat semble être le moyen phare pour opérer la transformation des grands groupes, c’est sans doute parce que cette stratégie est alignée avec les intérêts de l’entreprise : ces entrepreneurs vont créer des nouveaux services ou produits depuis et pour le groupe. Par ailleurs, c’est également une façon d’offrir aux salariés ambitieux des missions challengeantes.

🍒🍒🍒 De plus en plus de grands groupes jouent le jeu.
Les exemples d’intrapreneuriat pleuvent :

  • La Société Générale a lancé son “Internal Startup Call” : près de 200 collaborateurs sont maintenant détachés de leur métier pour s’impliquer dans un projet innovant ou en rupture.
  • BNP Paribas réunit ses intrapreneurs dans son People’s Lab depuis 2014 déjà.
  • LVMH consacre des week-ends entiers “DARE” pour faire émerger les talents intrapreneuriaux au sein de son groupe.

On ne peut que saluer ces efforts qui poursuivent le même objectif : accélérer la transformation, passer à un modèle entrepreneurial. L’enjeu est que, grâce à ces intrapreneurs, l’ensemble de l’organisation devienne plus flexible, en mesure de réagir rapidement aux signaux de marché.

😓 Plus facile à dire qu’à faire !
Les collaborateurs perçoivent l’attrait d’une plus grande liberté, mais sans formation adaptée, ce nouveau mode opératoire a du mal à être effectif. Les courageux qui passent la barrière traversent de nombreuses désillusions. Ils passent d’un métier aux procédés validés par le passé, avec un business model connu et stable et dont les résultats sont vérifiables, à la position incommode de chercheur, en quête d’un nouveau business qui doit être profitable, scalable & repeatable, pour reprendre la définition de la startup par Steve Blank. Le défi est d’autant plus difficile pour les intra que pour les entrepreneurs car leurs efforts sont doubles :

  • Découvrir un business model de long terme, attirer de plus en plus de clients et maitriser cette croissance. Pour cela, l’intrapreneur renonce aux méthodes usuelles et apprend à faire par lui-même, plus rapidement, plus simplement.
  • Prendre en compte les règles et intérêts de l’entreprise. Cela demande d’identifier et convaincre les différents managers, experts métiers, membres du COMEX…

☝️Mais pour l’intrapreneur, ce jeu en vaut la chandelle :
- Il est responsabilisé, sa mission retrouve un sens ;
- Son leadership se répercute dans la dynamique avec ses équipes ;
- La manière flexible de travailler est arrangeante ;
- L’apprentissage est tout simplement stimulant.

🏢Pour l’entreprise, ce pari porte sur l’humain comme sur le long terme. Donc oui, il y a plus de chercheurs que d’or, mais l’ère numérique nous apprend que c’est en créant les conditions de l’innovation, que les efforts porteront leurs fruits. La clef ? Ces fameux chercheurs.

📚 Lion forme les meilleurs intrapreneurs.

Le programme Intrapreneur de Lion est dédié à tous les collaborateurs qui, à plein temps pour certains, à temps partiel pour d’autres, travaillent à développer un projet innovant pour leur Groupe. Quel que soit leur métier ou leur expérience, ils vont apprendre à désapprendre. Le parcours pédagogique, 5 jours répartis sur 5 semaines, a été développé par notre équipe en collaboration avec The Family. Ce parcours permet de briser les barrières mentales ou culturelles, d’interroger le cadre de l’entreprise et de découvrir, par la pratique, comment faire par soi-même.

Cela consiste principalement à admettre de ne pas savoir et accepter la posture de l’apprenant ! Et dans un monde aux changements brutaux, rapides et non-anticipés, se former en continu devient crucial.

Ian Rogers et moi, lors d’une soirée sur les relations grands groupes et startups.

Récemment j’ai eu la chance d’échanger avec Ian Rogers — ancien CEO de BEATS Music, CDO chez LVMH :
“Je ne connaissais pas l’existence du groupe LVMH, je ne connaissais pas grand chose si ce n’est rien du marché Européen ou Asiatique, sans compter les problématiques de marques centenaires : quelle formidable page blanche.”

Lancer un nouveau projet dans une entreprise demande en effet de passer par la page blanche. L’intrapreneur ne délègue pas avant de savoir faire par lui-même. La meilleure façon d’acquérir des nouvelles compétences ou de comprendre les changements est de rentrer directement dans des cas concrets et d’y répondre soi-même avec les techniques utilisées par les entrepreneurs.

Chez Lion, on invite les intrapreneurs à prendre leurs responsabilités, à être maître de leurs actions. Plus de liberté implique plus de responsabilités. L’intrapreneur est l’agent du changement au sein de l’entreprise et cette volonté de changement va de fait s’opposer à toutes sortes de résistances et même parfois gêner en interne. Quand on innove, on dérange. On mène une bataille, on a des ennemis, l’intrapreneur va identifier les vents contraires pour savoir comment prendre la vague.

Le message ci-dessous a été posté dans le slack de Lion par l’un des intrapreneurs, il résume parfaitement mon point :

Message envoyé sur l’outil de communication Slack par un Lion intrapreneur !

Les “professeur-entrepreneurs” du programme de Lion transmettent leur énergie comme les techniques pour aller à la rencontre du marché et obtenir la meilleure des réponses : celle de son client.
Dans le jeu politique de l’intrapreneur, valider ses hypothèses par une expérience est un moyen beaucoup plus sûr de convaincre les comités de validation et de pilotage.
En bref : une autre façon de le formuler, il faut désobéir avec intelligence. L’intrapreneur demande pardon plutôt que la permission d’avancer ;)

On a tous tendance à se comparer, à observer avec insistance ce que fait le concurrent mais dans le monde de la création de nouveaux modèles, c’est inutile voire contre-productif.
Intégrer Lion c’est comprendre que c’est à soi-même d’élever le niveau !
Les exemples d’intrapreneuriat réussi ne sont pas assez nombreux : il faut déblayer le paysage et avoir une ambition démesurée pour créer un nouveau standard, le sien.

Pendant longtemps, on a pensé que courir le 100m en moins de 10 secondes était impossible. Seulement, en 1968, un coureur, Bob Hayes, a passé cette barrière grâce à un vent favorable. Résultat : lors de la compétition nationale suivante, 3 coureurs ont obtenu le record du monde, avec 9.9s, dans ce qui restera connu comme la “Night of Speed”… Le coureur qui a réussi l’exploit en premier a permis aux autres de casser leurs barrières psychologiques.

C’est ainsi que fonctionne notre attitude face à l’inconnu. Et non seulement l’intrapreneur peut repousser les limites de l’existant, car l’ambition s’apprend, mais au contact des meilleurs entrepreneurs elle se démultiplie. Intrapreneur : à vous de fixer les nouvelles limites !

Bob Hayes passe la barrière des 10 secondes

🦁 Et pourquoi ça fonctionne ?

Je m’appuie sur quelques éléments différenciants que je vous partage volontiers :

  1. Les meilleurs entrepreneurs endossent le rôle de professeur.
    Nous sélectionnons les meilleurs entrepreneurs pour venir transmettre leurs outils, leurs méthodes et parler de ce qu’ils vivent au quotidien, des expériences marquantes qu’ils ont vécu le mois dernier. Ils décortiquent leurs échecs comme leur succès.
    Les barrières tombent. Les “je ne sais pas faire”, “ce n’est pas de mon ressort” disparaissent. Les élèves repartent armés d’exemples, de preuves vivantes, et ils ont fait le plein d’énergie.
Alexandre Prot, fondateur de Qonto donne un cours sur la construction d’un produit “customer centric”

2. Un état d’esprit qui est unique.
Le savoir-faire est important, les entrepreneurs dévoilent leurs outils, expliquent leurs méthodes mais ils transmettent avant tout leur état-d’esprit. Les participants, confrontés au regard entrepreneurial lors de cas pratiques s’approprient leur vision, cette manière de faire le pas de côté, d’agir et de réagir dans cet environnement incertain.

Je vous partage ci-dessous une slide extraite du cours de Charles Thomas, CEO de comet, qui aborde la phase de construction d’un MVP — Minimum Viable Product. Charles part de l’état d’esprit avant d’arriver aux outils :

3. Un réseau d’employés décidés à faire bouger les lignes.
Participer à une formation Lion, c’est rejoindre les 200 alumnis Lion Executive, des personnalités motivées et prédisposées à travailler différemment, qui partagent la même envie au même moment : ils prennent ensemble un virage important dans leur vie et peuvent s’appuyer sur ce réseau pour progresser et continuer à apprendre. Les intrapreneurs sont invités pendant les déjeuners à partager leurs expériences :)

Un intrapreneur “pitche” son projet devant l’équipe The Family et un public d’intrapreneurs aguerris ;)

🔑 Ok, go ?

Le programme intrapreneur démarre en septembre ! Les formations ont lieu un jour par semaine, pendant 5 semaines. La formation se clôture par un concours de pitch devant un vrai public !
Où ? Chez Lion, dans un lieu charmant et chaleureux, au coeur de Bastille.
Avec qui ? Les meilleurs entrepreneurs, des intrapreneurs expérimentés, la voie royale pour vous plonger dans l’exécution !
Et l’ambiance ? regardez nos photos ;)

Pour en savoir plus, écrivez-moi un email à annabelle@joinlion.co ✍️

Join Lion

http://joinlion.co/

Thanks to Younès Rharbaoui

    Annabelle Bignon

    Written by

    Co-founder & CEO @JoinLion

    Join Lion

    Join Lion

    http://joinlion.co/

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade