Venture Slam

Il y a un an et demi, je tombais sur ce post de Jean : https://medium.com/kima-ventures/internship-kima-ventures-cd7b14138ce5 et rêvais alors d’intégrer la team de Kima.

Voici ma candidature.

“Je panique, vous dites ne pas vouloir de CV.
La prépa, la corporate finance à HEC,
Ce n’est pas dans les chemins tout tracés,
Qu’on nous apprend l’originalité.
Je vais tout de même essayer de me démarquer,
De faire comme on m’a dit, d’ « apprendre à oser ».
Pour vous montrer à quel point j’suis motivée,
Je n’ai pas trouvé meilleure idée que slammer.

Par mes expériences, ça me semble bien de commencer,
6 mois en Private Equity chez CVC,
Les modèles, les due-dil et les prez’ pour le comité,
Je n’ai pas fait de deal mais j’ai appris à taffer.
Apres ca, le VC, c’est prendre un grand bol d’air frais.
A NY dans une tour très haut perchée,
Je rencontre les entrepreneurs qui viennent pitcher leurs idées.
Tous ont pour seul but d’innover.
Rien ne peut plus m’inspirer
Que de chercher les pépites, les licornes de l’année.
Alors parfois moi aussi, je me prends a rêver,
A imaginer quelle boite je pourrais monter.
C’est un eco-système qui ne cesse de m’étonner
Et dans lequel j’ai envie de m’imposer.
En attendant, cette expérience, je choisis de la prolonger
Mais cette fois, dans mon pays de cœur, ma patrie bien aimée.
On fait partie d’une génération qui est prête à changer.
Parce qu’aux US, on n’a rien à leur envier,
BlablaCar, Criteo, bientôt la Halle Freyssinet
Et en 2015 dans les startups, plus d’1 milliard de dollars financés.
La preuve, John Chambers dit que c’est sur nous qu’il faut miser
Et même en Alsace, Elon Musk va s’implanter.
Pas de doute, pour nous, la voix est bel et bien lancée.
Moi c’est sur cette vague que j’ai envie de surfer,
Et chez Kima Ventures, quoi de mieux pour débuter ?

J’espère que ces rimes auront au moins eu le mérite de vous amuser,
Sachez que par mail vous pouvez me contacter.
Je reste à votre disposition pour toute info manquée,
Et vous souhaite pour finir une excellente journée.”

N.B. : Avec Kendrick Lamar en fond, c’est encore mieux :)

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.