Des hackers affirment avoir volé le prochain Pirates des Caraïbes, et exigent que Disney paye une rançon, faute de quoi le cinquième film de la saga sera publié en ligne! Une enquête fédérale est en cours, et il semble que les studios refusent de coopérer. Par pitié, libérez Jack Sparrow ! … Ou pas !

Selon The Hollywood Reporter et Deadline, les pirates informatiques exigent « une énorme somme d’argent », et que celle-ci soit payée par Bitcoin, ce qui amènerait évidemment beaucoup plus de difficultés à tracer la transaction. Le magazine spécialisé The Verge précise que les hackers ont déclaré qu’ils lâcheraient des séquences de Pirates des Caraïbes 5 de plus en plus longues, si leur demande n’était pas satisfaite rapidement.

Jack Sparrow, Jack Sparrow

Disney aurait refusé de payer et aurait commencé à travailler avec le FBI, rien que ça. Pirates des Caraïbes: la vengeance de Lazar, censé sortir dans les salles belges mercredi prochain, représente un énorme chiffre d’affaires pour les studios Disney. Tout ce qui touche le box-office a donc de quoi préoccuper la production.

Les demandes de rançon sont décidément en vogue, on pense surtout à la menace d’il y a quelques semaines, concernant la diffusion en (avant) avant-première des épisodes de la série Orange is the new Black, ou à la chute d’entrées en 2014 pour le film Expandables 3, justement après une fuite d’images peu avant sa sortie officielle.

Dommage que l’argent soit visiblement la seule motivation des rançonneurs, on aurait bien voulu avoir affaire à une cause plus exaltante, mais bon un pirate reste un pirate !

jack sparrow
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Konect’s story.