Koudetat fait son coup d’état

Il était une fois, un projet qui a dépassé son créateur …

On était assis sur une mine d’or et on l’a oubliée !

On ne fait que le répéter à The Family, le premier objectif d’une startup est de trouver son product/market fit, c’est-à-dire une parfaite adéquation entre son produit ou service, avec la demande d’un marché. Parfois il arrive que les entrepreneurs l’aient devant les yeux mais ne le voient pas tout de suite.

C’est ce qui est arrivé à Flickr par exemple. Au départ c’était une plateforme d’outils pour un jeu en ligne, dont le chat permettait de partager facilement des photos. Et rapidement, les utilisateurs ont massivement utilisé cette fonctionnalité, jusqu’à délaisser les autres, et pour un usage qui n’avait plus rien à voir avec les jeux vidéos. Il a fallu l’intervention d’un investisseur pour que Flickr comprenne que c’était une super opportunité, qu’il ne fallait pas chercher à modérer les utilisateurs, mais au contraire les laisser continuer à utiliser la plateforme dans ce sens. Flickr est ainsi devenu l’un des plus importants sites de partage de photos et vidéos personnelles en ligne.

C’est un peu la même chose qu’il nous est arrivé à The Family avec Koudetat.co, notre formation en ligne à l’entrepreneuriat.

Il y a quatre ans, nous avons été mis à la porte de nos premiers bureaux. Nous voulions rebondir en déménageant dans un lieu plus grand et qui soit plus emblématique de The Family. Le problème : c’était totalement hors de nos moyens. Nous avons alors eu l’idée de créer une formation dispensée le samedi pour payer notre loyer — Koudetat — et nous l’avons vendue à des apprentis entrepreneurs qui, par je ne sais quel miracle, nous ont fait confiance, et nous ont permis de survivre. (Une belle illustration, je pense, du Fake it until you make it…)

A Koudetat, les entrepreneurs se confient sans langue de bois

Comme pour tout ce qu’on fait à The Family, nous y avons mis tout notre coeur, toute notre sincérité, on y a dépensé énormément d’énergie, et tous nos samedis. Mais lorsque payer notre loyer n’a plus été un problème, nous avons ouvert Koudetat à tous, gratuitement. Après ça, nous n’y avons plus touché. Aucune amélioration, plus de mise à jour… Nous l’avons en quelque sorte abandonné.

Après tout, The Family avait— et a toujours — une mission très précise à poursuivre : faire émerger les géants européens du numérique.

La révélation

C’est quelques années plus tard, il y a 4 mois, qu’un de nos anciens entrepreneurs est arrivé à The Family. Il s’est intéressé à Koudetat et il nous a ouvert les yeux sur le trésor où nous étions assis et que nous avions délaissé. Pour cela, il a rencontré une centaine d’utilisateurs de Koudetat et nous a donné une leçon sur ce qu’était réellement cette opportunité.

Valentin était le CPO de Menu Next Door, une startup de The Family.

Grâce à lui, nous avons été étonnés d’apprendre qu’il n’y avait pas que les entrepreneurs qui suivaient Koudetat mais aussi des étudiants, des freelancers, des employés, des parents inquiets d’entrepreneurs… Et nos vidéos, ils ne les regardaient pas comme des MOOCs, ils suivaient Koudetat comme on regarde Netflix, le soir allongé sur son canapé, au lieu de regarder Games of Thrones (du moins, en attendant le prochain épisode de Games of Thrones).

Nous avons également découvert ce que les abonnés de Koudetat retiennent le plus de la formation : c’est un état d’esprit émancipateur, des idées fortes issues de l’expérience d’entrepreneurs, qui n’ont plus rien à voir avec les startups. Ou plus exactement, un état d’esprit applicable à tout type d’entreprises.

Mais de cela, on a été moins étonné, car à The Family, nous avons toujours eu une conviction : s’éduquer, cela libère. Et l’esprit de Koudetat a toujours été de prendre le pouvoir par le savoir. Pour se rebeller et se construire une meilleure vie.

Valentin a bien cerné le product/market fit de Koudetat : fournir l’état d’esprit, les outils et le savoir-faire pour tous ceux qui sont entreprenants. Et c’est une population beaucoup plus large que les entrepreneurs car ils n’ont pas le monopole de l’action entreprenante. On a hâte de partir avec lui à la rencontre de ce large public — et on a déjà plein de nouvelles idées !

Concrètement, qu’est-ce qui va changer ?

Déjà, on va assumer notre côté “Netflix” et créer des séries, avec plusieurs saisons. La première série est Koudetat Entreprendre. La saison 1 sortira le 17 octobre et je vous y parlerai principalement du bon état d’esprit à avoir pour entreprendre.

Cet été, pendant que t’étais en vacances, on a tourné la 1ère saison de Koudetat Entreprendre

La saison 2, avec Valentin sur scène, sera focalisée sur la création de produit. Et la saison 3 abordera la question du financement et de la levée de fonds avec un invité surprise.

Pour les prochaines séries, on pense s’attaquer aux grands sujets de notre époque : apprendre à apprendre, l’argent, les transformations technologiques et la disruption…

Nous sommes heureux de voir Koudetat prendre son indépendance et rejoindre la famille des filiales de The Family. Valentin est désormais à sa tête, et devient son actionnaire individuel le plus important.

Concernant le nouveau business model de Koudetat, on pense à créer des séminaires autour d’un sujet spécifique pour rassembler la communauté. Mais comme une startup, on va tâtonner, on n’a aucune certitude.

Ce dont nous sommes sûrs en revanche, c’est que Valentin est LA bonne personne avec qui faire revivre Koudetat et qu’il pourra toujours compter sur le soutien de The Family.

La saison 1 de Koudetat Entreprendre sort le 17 octobre. Inscris-toi sur koudetat.co !