Top 5 Tedtalks UX : Big Data, analyse et UX Design de masse

L’heure est venue pour notre rendez-vous mensuel Top-5 Tedtalks UX! Nous abordons cette fois les données, plus précisément la relation entre les données et les processus design pour créer des produits à distribution mondiale. Cette série de conférences explore les différentes méthodes d’interprétation des données à grande échelle ainsi que les utilisations, bonnes et mauvaises, qui peuvent en être faites. Bonne écoute!

The complex relationship between data and design in UX

Rochelle King

Les données prennent de plus en plus de place dans les processus de design, c’est pourquoi Rochelle King affirme que nous devons nous en imprégner. King est la vice présidente mondiale de l’expérience utilisateur chez Spotify. Elle y gère l’équipe responsable des études utilisateurs et du design de l’expérience produit. Selon King, l’une des principales différences entre l’univers digital et le monde physique se situe dans le fait que nous contrôlons beaucoup plus de variables dans l’univers digital. Ce contrôle sous-tend une plus grande responsabilité sur l’expérience utilisateur chez le designer, mais fait également que ce dernier peut collecter des données sur celle-ci. L’interprétation d’une grande quantité de données peut toutefois s’avérer laborieuse et il peut être difficile de ne pas s’y perdre. C’est à ce défi qu’elle a fait face lors de l’optimisation du produit Spotify. Elle nous guide dans le processus de refonte d’un site imposant et nous partage ainsi ses conclusions sur les meilleures pratiques de navigation et sur la relation qu’entretiennent les designers, les données et les utilisateurs.

How giant websites design for you

Margaret Gould Stewart

Les boutons « Partager » et « J’aime » de Facebook sont vus 22 billions de fois par jour, ce qui en fait les composantes de design les plus vues jamais créées. Margaret Gould Stewart, Directrice du design de produit à Facebook, nous entretient du processus de conception de ces composantes et des trois grands principes de conception qui sont nés de ce processus. Des designs dont l’auditoire est si grand qu’ils ont généré des défis de conception graphique sans précédent. Comme il n’y a pas de formation de « design pour l’humanité », Stewart et son équipe ont du tout inventer au fur et à mesure pour apprendre les bonnes pratiques du design à échelle mondiale.

The first secret of design is… noticing

Tony Fadell

Les êtres humains s’habituent à « la façon dont les choses sont » vraiment très rapidement. C’est ce qu’on appelle l’accoutumance. C’est également ce qui fait que les problèmes quotidiens peuvent être difficiles à identifier. Mais pour les concepteurs, la façon dont les choses existent est un point de départ… Ces choses pourraient-elles être optimisées? Dans cette présentation drôle et enjouée, l’homme derrière l’iPod et le thermostat Nest partage certaines de ses astuces pour remarquer les choses, et les changer! À travers son expérience de conception de ces deux produits, il nous partage ses techniques afin d’être en mesure, en tant que concepteur, de voir le quotidien avec un œil neuf.

The rise of Human- Computer cooperation

Shyam Sankar

Innovateur dans l’exploitation des données, Shyam Sankar explique pourquoi la résolution des grands problèmes, tels que l’identification de tendance de masse ou l’arrêt de terroristes, ne peut reposer uniquement sur la création d’algorithmes. La clé se trouverait plutôt dans une relation symbiotique entre la créativité humaine et un calcul adéquat. Cette symbiose repose sur l’amélioration du processus d’interaction entre l’humain et la machine grâce à une réflexion sur comment inclure l’intuition humaine dans le design de solution.

The curly fry conundrum: why social media “likes” say more than you might think

Jennifer Goldeck

Il est possible de faire énormément de choses avec les données trouvées sur le web. Mais saviez-vous que les informaticiens arrivent à déterminer si vous êtes une personne intelligente simplement par 1 like Facebook? Même si ce like concerne un sujet bénin comme une page portant sur les frites bouclées? La population met un grand nombre de données personnelles sur des plateformes telle que Facebook. Les informaticiens sont donc en mesure d’en extraire des données comportementales, préférentielles et démographiques pour des centaines de millions de personnes pour la première fois de l’histoire. En tant qu’informaticienne, Jennifer Golbeck est en mesure de construire des modèles qui peuvent ainsi prédire toutes sortes d’attributs cachés sur vous sans que vous ne partagiez ce genre d’informations. En tant que scientifique, elle utilise ces données pour aider les gens à mieux interagir en ligne, mais il y a des utilisations moins altruistes. Le problème, selon Golbeck, est que les utilisateurs ne comprennent pas vraiment les techniques d’analyse ni la portée des informations qu’ils fournissent.

RESTEZ À L’AFFÛT DE NOTRE PROCHAIN TOP-5 DE TEDTALK UX!