Conceptualiser une formation avec le Mind Mapping

Guide pratique à l’usage des formateurs, enseignants et coaches.

Concevoir et mettre en oeuvre une formation, cela ne va pas de soi. Quels sont les objectifs que vous poursuivez ? Qui est votre public ? De quelles ressources allez-vous avoir besoin ? Comment en assurer un suivi efficace ? Comment ne rien oublier ?

Autant de points qui peuvent être conceptualisés, visualisés et organisés avec le mind mapping.

Qu’est-ce que le Mind Mapping ?

Le mind mapping (appelé “cartes mentales” ou “cartes heuristiques” en français) est une méthode visuelle mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan au début des années 1970.

Elle consiste à formuler un projet en partant d’une idée centrale et en développant les éléments sous-jacents.

Structure de base d’une carte mentale

Le point fort de cette méthode réside dans les associations permanentes entre :

  • mots-clés
  • branches organiques
  • couleurs
  • images
  • pictogrammes
  • liens graphiques (flèches, “nuages”, etc.)

Cette méthode est un outil puissant pour visualiser les structures même les plus complexes. Et donc, pour organiser un projet de formation !

Visualisez le déroulé de votre formation avec une Mind Map

La difficulté, quand on conçoit une formation avec les méthodes traditionnelles, c’est l’aspect linéaire des choses : vous n’avez jamais un aperçu global de votre formation, ni la visualisation de la structure de celle-ci. Vous ne visualisez pas l’enchaînement logique des étapes, ni la façon dont les différentes parties s’articulent les unes aux autres.

Le propre du mind mapping, c’est à la fois de visualiser et de structurer l’information. Ce sont ces deux propriétés qui le rendent si efficace pour la gestion de projet. Et donc, pour la gestion de la formation.

En effet, avec une mind map, vous voyez d’un seul coup d’oeil l’ensemble des éléments de votre formation et comment ils s’articulent entre eux.

Comment utiliser le Mind Mapping pour concevoir une formation ?

L’avantage du mind mapping est qu’il ne nécessite pas de moyens exorbitants: vous pouvez créer une mind map avec un papier et un crayon ou, plus facilement encore, avec des logiciels gratuits (comme Mindomo, Coggle, etc.)

En utilisant cette technique de visualisation, vous êtes certain de ne rien oublier !

Carte mentale réalisée avec Mindomo

1. Fixez d’abord votre objectif

Quel changement désirez-vous obtenir ?

  • acquérir de nouvelles connaissances ?
  • acquérir de nouvelles compétences ?
  • changer d’attitude ?

Formulez votre objectif sous forme d’un verbe d’action :

A la fin de la formation, les participants seront capables de…

Soyez précis, spécifique : une expression comme “capables de mémoriser les produits” ne veut rien dire.

Dites plutôt :

“Les vendeurs seront capables de décrire les 3 caractéristiques principales de 75% des produits disponibles dans le catalogue”.

Avec une telle formulation vous :

  • précisez exactement ce que vous voulez
  • définissez un critère de mesure
  • déterminez une compétence “opérable”
  • donnez la matière d’un exercice qui va vous permettre de vérifier l’acquis des connaissances

2. Identifiez votre public-cible

A qui s’adresse précisément votre formation ? Une formation qui s’adresse à tout le monde, ça n’existe pas… Plus vous cernerez votre public, plus votre formation sera efficace.

Utilisez des techniques comme la carte d’empathie pour comprendre les besoins de vos futurs apprenants. Essayez de vivre leur situation, de ressentir leurs difficultés. Enquêtez, rencontrez au maximum vos futurs apprenants, posez-leur des questions pour bien identifier leurs lacunes et les obstacles qu’ils rencontrent dans leur vie professionnelle.

De cette façon, vous pourrez déterminer avec précision le type d’activités, de ressources et d’exercices qui correspond le mieux à leur besoin. Ils vous en seront reconnaissants.

3. Faites l’inventaire des ressources dont vous avez besoin

Qu’elles soient humaines, matérielles ou logicielles, vous aurez besoin de ressources pour créer et mettre en oeuvre votre formation.

Une mind map permet de lister les ressources en différentes catégories:

  • humaines : formateur, personnel administratif et/ou technique
  • matérielles : local, PC, écran, projecteur, papier, bics, etc.
  • logicielles : softwares spécialisés, navigateurs, ressources web, etc.

La mind map vous permet de visualiser ces différentes catégories et les éléments qui s’y rattachent. Vous pouvez ajouter une petite icône de type “check” pour chaque élément passé en revue.

4. Concevez vos séquences pédagogiques

Une formation, c’est aussi une succession de séquences pédagogiques : de moments et d’actions visant à l’acquisition de connaissances, compétences ou attitudes particulières.

Pour chacune de ces séquences, décrivez :

  • le déroulement
  • les activités prévues
  • le temps que cela prend
  • le type d’exercice envisagé
  • le mode d’évaluation le plus pertinent
  • le type de feedback que vous allez apporter à vos apprenants

5. Prévoyez le mode d’évaluation finale

Et enfin, quel mode d’évaluation allez-vous choisir pour tester l’acquisition de ces nouvelles connaissances, compétences et attitudes ?

  • l’évaluation formative : il n’y a pas de notes, mais vous donnez un feedback à vos apprenants pour qu’ils puissent progresser.
  • l’évaluation sommative : c’est la plus courante, celle où on attribue une note par rapport à un taux de réussite d’exercices.
  • l’autoévaluation : un exercice difficile pour la plupart des apprenants, mais très formateur, est de s’évaluer soi-même. Pour ce faire, fournissez-leur une grille de critères qui leur permettra d’apprécier les différentes dimensions de la formation et ce qu’ils en ont tiré.
  • l’évaluation par les pairs : ce sont les participants qui donnent un feedback sur le travail des autres. Très formateur également, mais il faut bien préciser les règles du jeu au départ : on critique le travail et non pas les personnes ! Ici aussi, il faut fournir une grille de critères et demander un vrai feedback — formateur pour l’évalué comme pour l’évaluateur.

Ces différents modes peuvent être combinés. Par exemple, dans l’évaluation par les pairs, on peut demander d’attribuer une note et de donner un feedback pour chacune des dimensions évaluées ainsi qu’une appréciation générale du travail.

En bref…

Le mind mapping vous aide à conceptualiser et formuler vos formations (et vos projets, de manière plus générale) grâce à des liens logiques entre idées et éléments.

La force de la méthode, c’est le développement et la visualisation des structures qui vous fait gagner un temps fou et permet de simplifier des éléments complexes.

C’est à vous maintenant : à vos mind maps !


Marco Bertolini pour Kultivo

Vous souhaitez bénéficier de conseils personnalisés pour perfectionner votre séquence de formation? Marco Bertolini propose le workshop “Concevez une formation avec le mind mapping” sur Kultivo — Durée: 4 heures |Nombre de participants: 5–8 |Où: Bruxelles.

Like what you read? Give Marco Bertolini a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.