Euro 2016 : à chaque joueur son rappeur

Footballeurs et rappeurs font souvent bon ménage. Les uns écoutent la musique des autres, qui leur rendent des hommages réguliers dans leurs textes. A l’approche de l’Euro, revue de ces amitiés affichées.

Paul Pogba / Kaaris

Les athlètes sont des fans comme les autres. C’est le cas de Paul Pogba, jeune talent de l’équipe de France, qui profite de sa notoriété pour rencontrer ses joueurs préférés. Pour célébrer des buts, il a notamment repris la gestuelle du rappeur Kaaris, ce qui n’a pas laissé ce dernier indifférent.

Benzema / Booba

Booba, le rappeur le plus célèbre de France, connaît Karim Benzema depuis longtemps. Si ce dernier a fréquenté Rohff, l’ennemi juré de B2O, c’est de l’histoire ancienne désormais. L’attaquant reste un fan du rappeur de Boulogne avant tout et l’affiche sur les réseaux sociaux.

Une loyauté qui va dans les deux sens, puisque Booba soutient Benzema dans l’affaire de la sextape. Si la participation de Benzema à l’Euro 2016 est encore un mystère, on sait déjà qui sera présent pour le supporter.

Matuidi / Niska

Tout part d’un geste. Niska, un jeune rappeur, se fait connaître courant 2015 avec son clip Freestyle PSG, à la gloire de l’équipe de Laurent Blanc. Dans son morceau, il rend hommage au milieu défensif Blaise Matuidi, qualifié de “charo” (charognard).

Ce refrain, efficace, devient très vite populaire, d’autant plus qu’il est accompagné d’une petite danse. Matuidi reprendra la chorégraphie pour célébrer l’un de ses buts, lançant par la même occasion la carrière de Niska. Pilier des Bleus, le joueur aura l’occasion lors de l’Euro 2016 de prouver une nouvelle fois à ses fans qu’il reste “charo”.

Diarra / Sysa

La réponse marseillaise au “Matuidi charo” de Niska est signée Sysa, jusqu’alors inconnu au bataillon. Et c’est à Lassana Diarra, capitaine de l’OM et joueur de l’équipe de France, que la vidéo est dédiée.

Götze / SCH

Avec son look improbable, sa voix cassée et sa coupe de cheveux ringarde, SCH est l’une des stars montantes du rap français.

D’origine allemande, sa référence en matière de football est Mario Götze. Le petit prodige, héros national depuis son but en finale de Coupe de Monde 2014 contre l’Argentine, est souvent cité dans les morceaux du rappeur marseillais.

Griezmann / Black M

Certains relations footballeurs-rappeurs sonnent un peu faux. Comme celle d’Antoine Griezmann et de Black M. Deux noms vendeurs, qui se sont un temps renvoyé la balle sur les réseaux sociaux. Antoine chante, Black M se renverse des glaçons dessus, et quelques posts plus tard, la complicité s’essouffle. Chacun repart dans sa promo, gonflé de quelques fans. Sont-ils vraiment proches ? L’Euro nous le dira peut-être.

Mendy / Jul

Photos via et via

Le Marseillais (encore) Jul s’est fait connaître en 2013 avec un petit clip indépendant. La même année, Benjamin Mendy signait son premier contrat chez les pros, et commençait sa carrière à l’OM. Deux ans plus tard, le rappeur a quatre disques de platine, un d’or et le footballeur 89 matchs au compteur sous le maillot phocéen. Une vraie amitié est née entre ces deux-là, qui devraient — sauf surprise parmi la liste des joueurs retenus par Didier Deschamps — pouvoir regarder l’Euro à la télé ensemble.

Balotelli / Rohff

Rohff a trouvé en Balotelli son équivalent dans le monde du ballon rond. Dans une longue vidéo, ils exposent leurs moments complices, leurs parties de ping-pong. Enfants terribles du rap et du foot, l’Italien et le Commorrien ont en commun une certaine inclinaison pour les coups d’éclats. Mais la carrière de Balotelli semble s’essouffler, et il est peu probable qu’il joue l’Euro.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Ilyass Malki’s story.