Introduction

La famille Schmitt avec de gauche à droite : Jeanne, Madeleine, Paul, Louis, Henri et Camille. Photo prise en 1919 devant le pavillon à l’occasion de la première communion de Paul.

Henri Schmitt est né chez lui, le 10 octobre 1917 au 20 quai Fernand Saguet à Maisons-Alfort. Les parents d’Henri, Camille et Louis Schmitt étaient propriétaires d’un petit ensemble immobilier composé d’un pavillon, d’un jardin et d’un immeuble, que Louis avait hérité de ses parents adoptifs, Monsieur et Madame Labroue. Les Schmitt habitaient le pavillon tandis que les 8 appartements de l’immeuble étaient occupés par des locataires, formant ainsi une communauté d’une trentaine de personnes.

Camille et Louis Schmitt ont eu Henri plutôt sur le tard, à la faveur d’une permission militaire dignement célébrée. Déjà âgés de 42 et 45 ans, ils avaient eu cinq beaux enfants dont trois étaient encore vivants : Madeleine 16 ans, Jeanne 14 ans, Paul 10 ans. Tous pensaient être au complet lorsque, charmante incongruité, Henri vint au monde; inutile alors de préciser que le petit bénéficia immédiatement du statut privilégié de chouchou de la famille.

Henri dans sa poussette, sa soeur Jeanne en arrière plan. Photo prise en 1918 devant le pavillon

Ecrite par Henri Schmitt près d’un siècle après les faits, cette histoire autobiographique est celle d’une famille, d’un immeuble, d’un quartier; c’est l’histoire typique de l’enfance d’un petit garçon dans les années 20.

Anaïs Dupuis

Les personnages principaux

Henri Schmitt (auteur de “La petite Histoire”)
Camille Schmitt (nom de jeune fille Hiers) — mère d’Henri
Louis Schmitt — père d’Henri
Madeleine — soeur d’Henri
Jeanne — soeur d’Henri
Paul — frère d’Henri