La Carte Proximité, fermière et solidaire : bilan d’une première année de déploiement

Le projet de la Carte Proximité a pris son envol en plein cœur de la pandémie, période marquée par une hausse de l’insécurité alimentaire et une baisse des ressources communautaires. Dans un contexte particulièrement exigeant pour tous les acteurs du système alimentaire, la carte a permis de générer des impacts positifs auprès des utilisateurs, notamment en augmentant de manière significative leur consommation de fruits et légumes.

La Carte Proximité en bref
La Carte Proximité est une carte magnétique prépayée qui peut être échangée dans plusieurs marchés et kiosques maraîchers qui travaillent en circuit d’approvisionnement de proximité. Elle est distribuée gratuitement par des organismes communautaires à leurs clientèles réparties dans neuf arrondissements montréalais. Complémentaire aux autres stratégies d’aide alimentaire, les projets de coupons alimentaires ont l’avantage d’injecter de l’argent dans l’économie locale tout en rejoignant directement les populations plus défavorisées dans leurs quartiers. Porté par le Carrefour alimentaire Centre-Sud, ce projet pilote s’inscrit dans Montréal en Commun, le volet montréalais du Défi des villes intelligentes.

Évaluer pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs
Afin de documenter et d’évaluer le projet, qui s’est déployé à l’été 2020, le Carrefour alimentaire a collaboré avec la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM et formé un comité de recherche. L’évaluation du projet visait d’une part les impacts sur les usagers et, d’autre part, l’implantation du projet dans les organisations impliquées (marchés et organismes divers). Les résultats de la première année de déploiement du projet sont colligés dans un bilan détaillé. L’évaluation met en lumière les nombreux impacts positifs du projet, tout en dégageant des recommandations pour la deuxième année de déploiement. Éliane Brisebois, coordonnatrice de la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM , souligne que l’intégration de l’évaluation du projet en amont représente un autre impact très positif, car cela met en lumière à quel point la rétroaction sur un projet est importante afin de pouvoir l’améliorer.

L’évaluation du projet s’inscrit notamment dans la vision de Montréal en Commun, qui aspire à développer les projets par cycles d’itération et s’assurer que ceux-ci répondent réellement aux besoins et enjeux des citoyens concernés. Par la suite, les connaissances acquises sont partagées dans la communauté pour assurer la mise à l’échelle et la reproductibilité des solutions. Ces boucles de rétroaction sont précieuses dans la mise en œuvre de projets innovants et permettent aussi de capter, communiquer et utiliser les connaissances générées par les démarches d’expérimentation.

Éliane Brisebois, coordonnatrice de la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM

“Le projet est innovant, car il est unique dans le contexte québécois et montréalais, mais surtout parce qu’il a permis de concilier les besoins en saine alimentation des personnes vivant de l’insécurité alimentaire avec la volonté de producteurs locaux et d’organisations montréalaises de contribuer à renforcer la sécurité alimentaire. Du même coup, ça a permis à des ménages à faible revenu de s’approvisionner ailleurs qu’à la banque alimentaire et au supermarché et, donc, en quelque sorte, de démocratiser l’accès aux marchés de quartier montréalais.” -Éliane Brisebois

Pour Marie-Claude Morin Ouellet, co-directrice du Carrefour alimentaire Centre-Sud, les résultats de l’implantation de la carte proximité sont très positifs et satisfaisants: “la chaîne d'impact du projet a des répercussions favorables sur tous les acteurs, notamment auprès des participants qui ont un meilleur accès à des aliments de qualité et de proximité tout en découvrant leur marché solidaire de quartier. Le projet a également des répercussions positives auprès des organismes, qui peuvent encore mieux remplir leur mission. Pour les marchés, ce projet facilite l'atteinte de la clientèle cible, soit les ménages vulnérables qui sont parfois difficiles à rejoindre, sans oublier les producteurs qui en bénéficient par la bande en raison d’un plus grand volume d’achat de la part des marchés.”

Marie-Claude Morin Ouellet, co-directrice du Carrefour alimentaire Centre-Sud

Pour la deuxième saison qui s’amorce, elle se dit particulièrement enthousiaste à l’idée de collaborer avec de nouveaux partenaires qui s’impliquent dans le projet, dont les Marchés publics avec la ferme Birri et le kiosque d’Au/Lab. Nouveauté cette année : la collaboration avec la Coalition québécoise sur la problématique du poids dans le but de travailler conjointement sur un plaidoyer défendant l’instauration d’une taxe sur les boissons sucrées dont les revenus seraient réinvestis dans des actions de prévention telles que la Carte Proximité, fermière et solidaire.

La carte en quelques chiffres clés :

  • 810 cartes prépayées distribuées à des ménages vulnérables
  • 2260 personnes rejointes
  • 32 organismes partenaires dans 8 arrondissements
  • 8 marchés partenaires et 13 points de vente

Afin de documenter et d’évaluer le projet, le Carrefour alimentaire Centre-Sud a collaboré avec la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’Université de Québec à Montréal (UQAM) et formé un comité de recherche composé de Geneviève Mercille, René Audet et Éliane Brisebois qui ont su apporter une précieuse contribution dans l’accompagnement de l’équipe de recherche. Cette équipe était formée de Myreille Hébert, embauchée comme professionnelle de recherche ayant pour mandat d’évaluer certains des impacts du projet sur les bénéficiaires de la carte et de Jennifer Vesic, stagiaire à la maîtrise en nutrition, qui a étudié l’implantation du projet auprès des organisations impliquées.

Pour 2021, le projet est soutenu financièrement par la Direction de la santé publique du CIUSS de Montréal, la Ville de Montréal à travers Montréal en Commun, les Centres communautaires d’alimentation du Canada et la Fondation Trottier.

Pour en savoir plus : carteproximite.org

--

--

--

Réflexion et expérimentation pour une ville humaine et intelligente!

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Marjolaine ST-ARNAUD

Marjolaine ST-ARNAUD

More from Medium

SHEDEVER STUDIO

Work Place Harassment

MAJOR SECRET SERVICE RELATED BOOKS/DVDS/BLU RAYS I AM REFERENCED IN

Design ATL History Center website for retired seniors on RV trip