Freelance Fair Tour campinois : compte rendu d’une belle soirée

Annelise Meyer
Mar 30, 2018 · 5 min read

Le 20 mars dernier, nous avions choisi de profiter de l’élan du Freelance Fair Tour, organisée par Mutinerie en amont de la Freelance Fair de cette semaine, pour organiser notre propre soirée dédiée à l’entrepreneuriat indépendant. Cette soirée constituait l’une de nos « actions de préfiguration », destinées à montrer un exemple d’événement que nous pourrions organiser dans le cadre du tiers lieu que nous envisageons de créer.

À travers le futur tiers lieu, nous souhaitons faciliter l’émergence de projets liés à une transition vers une société écologique et sociale : dans ce contexte, il semblait intéressant de nous pencher sur la thématique de la relation au travail et de la prise d’initiative entrepreneuriale. Pour aborder cette question face à des participants en majorité aspirants freelances, nous avions invité des personnes qui ont choisi le statut d’indépendant pour exercer des activités différentes : notre panel pour cette soirée comprenait un réparateur de vélos, un guide-conférencier, une traductrice et un formateur/coach/consultant et auteur.

Nous leur avons demandé de témoigner de leur parcours, des avantages que le statut d’indépendant représentait à leurs yeux et du statut que chacun d’eux a choisi en particulier : entreprise individuelle, micro-entrepreneur, entrepreneur-salarié.

Fruit du hasard, la plupart de nos intervenants avaient pour point commun d’avoir séjourné à l’étranger : tous, micro-entrepreneur, entrepreneur individuel ou coopérateur, se sont accordés à dire que la rencontre avec d’autres modes de pensée et un rapport différent à la prise d’initiative leur avait donné un coup de pouce pour franchir le pas.

De haut en bas et de gauche à droite : Laurent, Jacky, Annelise et Dominique

Voici pêle-mêle quelques-uns des conseils que nous avons retenus des échanges :

Laurent Cellmer, fondateur de l’atelier d’entretien, de réparations et de restauration de vélos The Cycle Truck, installé en micro-entreprise : ne pas hésiter à se lancer, car lorsqu’on rencontre des difficultés sur le chemin, on finit toujours par trouver des solutions.

Jacky Libaud, conférencier et organisateur de balades en nature, membre de la coopérative d’activités et d’emploi Coopaname: privilégier ce qu’on aime faire et déléguer la partie qu’on n’aime pas (en tant que coopérateur, il a confié sa gestion administrative à la coopérative Coopaname) ; savoir valoriser et combiner la diversité de ses savoir-faire, et faire marcher le bouche-à-oreille au sein de son entourage.

Annelise Meyer, traductrice, en entreprise individuelle (et co-porteuse du projet Bac à sable) : intégrer des réseaux et des espaces de type coworking pour sortir de l’isolement ; les événements proposés, mais surtout les rencontres suscitées par ce genre de lieu nous enrichissent, nous ouvrent à de nouveaux horizons, et peuvent donner naissance à des projets professionnels aussi intéressants qu’inattendus.

Dominique Dufour, consultant, formateur (notamment d’ateliers pour personnes souhaitant se mettre à leur compte) et auteur, en entreprise individuelle : faire preuve d’autonomie et de flexibilité, avoir confiance en soi et se préparer à une période possible d’instabilité au démarrage, en mettant notamment de l’argent de côté ; s’assurer que son expertise est recherchée ; ne pas chercher trop loin son premier client, car il fait forcément partie du réseau que l’on a déjà (le « premier cercle »), dont il faut avoir conscience et que l’on va développer petit à petit.

Surtout, l’un des principaux messages adressés était de ne pas tant se préoccuper de son statut au démarrage, mais de privilégier le contenu, la valorisation de ses savoir-faire, sans hésiter à en faire profiter « gracieusement » : ainsi, Dominique a commencé par se faire connaître et valoriser son savoir-faire en créant un blog sur lequel il donnait des conseils sur le sujet.

Après ces interventions, suivies d’une pause buffet, les participants pouvaient faire leur choix entre plusieurs ateliers :

  • Un atelier sur la comptabilité des indépendants était proposé par Laurène Tronscorff, consultante en création d’entreprise pour le cabinet Novaa Expertise, spécialisé dans l’accompagnement des indépendants.
  • Un atelier sur la découverte du statut d’entrepreneur-salarié et de la coopérative d’activités et d’emploi (CAE) Coopaname, était proposé par deux de ses salariées : Manon Fancea, responsable de l’antenne 94 et Claire Furic, contrôleuse de gestion.
Dicussion autour des CAE d’un côté, atelier-conseil proposé par Laurène, de Novaa Expertise de l’autre

Les échanges se sont poursuivis au-delà de l’horaire prévu, et nous avons dû, à regret, y mettre un terme pour ranger et fermer la salle, mais nous en sortons enthousiastes et ravies des retours des participants, qui nous ont parlé ou écrit pour nous remercier. Nous avons d’ailleurs proposé à ceux qui souhaitaient poursuivre les échanges de rejoindre un groupe Facebook rattaché à la page de notre projet. Nous profitons de cette plateforme pour remercier l’ensemble de nos intervenants, experts et témoins, ainsi que les participants et Mutinerie pour cette belle opportunité de sortir et d’étendre la dynamique de la Freelance Fair au-delà du périphérique :)

La prochaine étape, c’est un nouvel apéritif mensuel le 10 avril : la bonne nouvelle, c’est que nous avons trouvé un lieu pour nous accueillir ! Ce sera à l’Atelier, un nouvel espace collaboratif consacré au développement économique, au commerce et à la promotion du tourisme créé par la mairie de Champigny-sur-Marne. Un lieu plus propice aux échanges que les précédentes adresses testées, dans lequel nous espérons continuer de co-construire et fédérer autour de notre projet. A bientôt !

L’Alternateur

Annelise Meyer

Written by

Traductrice, blogueuse et coworking-addict en soif de connaissances et de partage - A translator, coworker & positive blogger / tweeter / idea spreader :)

L’Alternateur

Nous sommes deux citoyennes, membres du réseau des Villes en transition, qui avons pour projet de créer un Tiers-Lieu dédié à la transition citoyenne et écologique à Champigny-sur-Marne. De Bac à sable, le projet est récemment devenu l’Alternateur.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade