Ténèbre / Paul Kawczak

La Recrue
La Recrue
Mar 18, 2020 · 2 min read

Des couleuvres et des hommes

Par Marise Belletête

aru à La Peuplade, le premier roman de Paul Kawczak en est un d’aventures, de folies et d’horreurs humaines, qui montre l’envers des rêveries coloniales et de « ses flores tropicales, ses navires bercés et ses dames créoles » (p.132). Se déroulant en 1890, Ténèbre raconte les tensions territoriales et la fièvre du progrès où les peuples s’abiment et se perdent en plein cœur de l’Afrique équatoriale :

« En ce temps, les cartes du continent noir étaient blanches, encore à tracer. Cette étendue immaculée sur les planisphères, la plus grande, qui faisait rêver les petits garçons, épuisait les hommes dans ses forêts obscures et révélait toute la cruauté de leur cœur. Ce point aveugle des cartes était le point aveugle de l’âme. »

– Paul Kawczak, Ténèbre, La Peuplade, p. 21

Ténèbre est aussi l’histoire d’une violente infection, celle du désir de l’homme occidental qui se mue en pulsions de mort et de destruction. S’y entremêlent les expéditions guidées par la haine grandissante du géomètre Pierre Claes, venu pour découper les frontières du Congo, et la destinée ténébreuse de Xi Xiao, bourreau chinois pratiquant le supplice de la découpe de la chair, appelé lingchi.

« Le jour, Pierre Claes découpait les jungles. La nuit, à la lueur de la petite lampe à pétrole, anéanti par l’opium, il offrait son corps à l’art de Xi Xiao. Celui-ci y tatouait un dessin merveilleux suivant l’équilibre secret du corps et les limites de la mort. […] le bourreau chinois dessinait les plans d’une découpe qui devait achever sa carrière, son amour et son monde. »

– Paul Kawczak, Ténèbre, La Peuplade, p. 151

On y suit une « lignée d’hommes malades et visionnaires » (p.104), des rois, des géomètres, des médecins, des peintres, des bouchers, des poètes, des tatoueurs et des bourreaux qui découpent et mutilent la réalité autour d’eux, laissant les traces de leurs rêves déçus sur les corps ou sur la terre qu’ils parcourent.

Quelque part sous les étoiles, entre les mues d’hommes et de serpents au cœur de la jungle, dans un style « fluvial et sanguin », l’auteur réinvente le roman d’aventures avec sa façon efficace de découper l’histoire à vif autour des petites et grandes violences, de la morceler, de tailler ses personnages dans une nuit totale, laissés à eux-mêmes dans leur « errance d’art et de sang » (p.246).

Un livre qui brûle longtemps en nous, comme une fièvre, un ébranlement des sens.

Ténèbre
Paul Kawczak
La Peuplade
320 pages

La Recrue

Vitrine des premières œuvres littéraires québécoises

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store