Colombie: le meurtre de deux membres des FARC par l’armée colombienne

L’assassinat de deux guerilleros durant un affrontement contre des soldats de l’armée colombienne fait vaciller le processus de paix déjà fragile que le gouvernement et les FARC peinent à mettre en place

L’armée a informé que les soldats du régiment de Tarea Marte ont mis en place une opération militaire dans le but de capturer “ des individus armés et vêtus d’un uniforme” qui exercent des actes de chantage dans le département de Bolivar et qu’ils appartenait à l’Armée de Libération Nationale, une organisation différente des FARC.

Mais durant l’opération, deux de ces individus sont tués, et un troisième suspect, qui s’est rendu aux autorités, a assuré qu’ils n’appartenaient pas a l’ELN mais aux FARC, faisant partie précisément du Front 37 de l’organisation.

Pour Carlos Lozada, du secrétariat des FARC, cette affaire reste à éclaircir, et il demande a ce que le “Mecanismo de monitoreo y verificacion”, le système de sécurité chargé de certifier le respect du cessez-le-feu, se prononce et éclaire les circonstances du meurtre.

L’armée a assurée dans un communiqué que les individus interpellés se trouvaient à 68 kilomètres d’où se trouvaient des militants des FARC malgré l’actuel cessez-le-feu bilatéral.

Les guerrilleros se consacraient “ à l’extorsion des mineurs, routiers, et commerçants”, ainsi qu’à l’exploitation de mines illégalement.

Cet incident se produit alors que les deux partis, gouvernement colombiens et membres des FARCS, sont à l’aube de conclure un nouvel accord de paix, depuis que le premier fut rejeté par les citoyens le 2 octobre dernier.

“ Nous devons prendre en compte les revendications des colombiens concernant l’accord de paix pour espérer en conclure un ”, a indiqué les deux partis dans un communiqué lu à la Havane, Cuba, où se déroulent les négociations depuis 4 ans.

Le nouveau texte comprend de nouvelles propositions pour les zones du pays qui se sont opposées au pacte initial.

Mais mercredi dernier, le négociateur en chef du gouvernement, Humberto de la Calle, a déclaré à une chaine de télé nationale que l’incident de Bolivar montre que “le cessez-le-feu est fragile”.

http://www.bbc.com/mundo/noticias-america-latina-38009083
BBC Mundo, Colombia: mueren dos presuntos guerrilleros de las FARC en enfrentamiento con el Ejército, 17 novembre 2016.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.