La fonction de Maire destinée aux millionnaires ?

Au Brésil, une nouvelle loi électorale interdisant les donations à titre privé pour les campagnes des élections municipales 2016 voté l’année dernière par le tribunal suprême, chamboule les élections.

Ces donations permettaient pourtant aux candidats de financer leurs campagnes, se présenter et présenter leurs projets aux citoyens Brésiliens. Une étape donc capitale dans la course à l’élection…

Les effets de cette nouvelle loi se sont donc fait vite ressentir :
Moins de financements, moins de dons et donc les élections les moins coûteuses durant ces dernières décennies, près de 60% fois moins qu’en 2012.

L’interdiction de ces donations à titre privé a surtout fortement favorisé l’apparition des millionnaires puisqu’ils peuvent auto-financer leurs campagnes par le biais de leur fortune personnelle.
Ils possèdent donc une grande longueur d’avance qui s’est vite traduite ; puisque certains résultats sont déjà tombés et : 23 maires sur 37 élus au premier tour dans les 92 plus grandes villes du Brésil, sont millionnaire (Ce qui signifie plus d’un million de reales ce qui équivaut à 311 000 dollars )

Cela n’est pas terminé puisque selon les estimations 53 des prochains maires élus dans les 92 plus grandes villes brésiliennes seraient millionnaire, contre 24 élus en 2012 !

Un chiffre surprenant fait son apparition, les élections municipales brésiliennes sont les plus violentes et meurtrières depuis que la démocratie est installée, mais sans lien apparent avec la nouvelle loi électorale. En effet, 28 homicides de candidats ont été recensés.

Ce sont donc de nouvelles élections avec une nouvelle loi, et des résultats qui posent plusieurs questions.

Source : El Pais — « http://internacional.elpais.com/internacional/2016/10/04/actualidad/1475589309_569506.html » — 6 Octobre 2016

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Mathis Beyou’s story.