10 prédictions pour l’UX design en 2018

https://blogs.adobe.com/creativecloud/10-ux-design-predictions-for-2018/

Traduction de l’article « 10 UX Design Predictions for 2018 » par Nick Babich paru sur le blog d’Adobe :

Nous vivons à une époque où le design et l’expérience utilisateur n’ont jamais autant comptés. Ces 10 dernières années ont montré que le design devait, en tant que discipline, constamment s’adapter afin de répondre aux besoins des utilisateurs. Bien qu’il soit impossible de prédire l’avenir, nous pouvons tout de même faire des suppositions éclairées.

Dans cet article, Nick Babish passe en revue certaines tendances qui façonneront l’UX design en 2018 et, peut-être, pour de nombreuses années à venir.

1. Expériences axées sur le contenu

Les tendances récentes comme le minimalisme et le flat design se concentrent sur une chose. Ces tendances se dégagent de toutes les distractions pouvant porter préjudice à ce qui est vraiment important : le contenu.

Les expériences axées sur le contenu sont des expériences dans lesquelles le contenu façonne le design (ou le design met l’accent sur le contenu). Dans ce cas, la mission du designer est de s’assurer que rien ne gêne l’expérience du contenu. Pour tenter de suivre cette tendance, les designers se concentrent sur les aspects visuels suivants :

  • La hiérarchie visuelle : Une bonne hiérarchie dans le design facilite la tâche de compréhension du contenu.
  • Le minimalisme fonctionnel : En supprimant les éléments inutiles, il est possible de fournir une expérience plus propre et plus ciblée.
  • L’espace blanc : Donner plus de place au contenu (laisser respirer le contenu) améliore grandement l’expérience de l’utilisateur.
Medium est un bon exemple d’expérience axée sur le contenu

Une expérience axée sur le contenu ne se limite pas à la partie visuelle du design. Le contenu lui-même doit être utile et attrayant. C’est pour cette raison qu’en 2018, nous verrons une croissance de l’importance de la stratégie de contenu. Un contenu bien organisé contribuera fortement au succès d’une marque dans les produits digitaux.

2. Un design « gain de temps »

Les sites Web et applications les plus populaires d’aujourd’hui fournissent bien plus que des informations pertinentes dans un format simple.

Ils créent une expérience intuitive qui réduit la friction et permet à l’utilisateur de gagner du temps. Le temps est essentiel pour réussir dans les environnements mobiles et desktop. Les utilisateurs veulent des produits qui les aident à atteindre leurs objectifs le plus rapidement possible. Des designs qui permettent de gagner du temps sont donc essentiels pour atteindre ce résultat.

Un design « gain de temps » permet aux utilisateurs de ne suivre qu’un nombre limité d’étapes entre le moment où ils installent une application / visitent un site jusqu’au moment où ils font une action.

Ce type de design a les caractéristiques suivantes :

  • Une navigation claire : Il est possible de créer une navigation claire en utilisant les modèles de navigation les plus populaires avec une bonne architecture de l’information.
  • Des informations et fonctionnalités spécifiques au contexte : Pour offrir d’excellentes expériences, il est important de concevoir un design mettant en avant les informations et fonctionnalités les plus pertinentes à chaque étape du parcours utilisateur.
  • Une orientation : L’orientation peut être trouvée dans différentes formes en commençant par des suggestions directes à de petits coups de pouce (des petites récompenses qui modifient le comportement de l’utilisateur dans le sens souhaité).
  • Un parcours utilisateur linéaire : Le design linéaire est un parcours qui possède une structure fixe début-milieu-fin et qui permet aux utilisateurs de ne faire qu’une seule action spécifique à chaque étape du parcours.
  • Un design anticipatif : Le design anticipatif tente d’anticiper les besoins de l’utilisateur et de lui offrir la meilleure expérience possible.

Ces éléments représentent seulement une partie des designs possibles pour aider l’utilisateur à gagner du temps.

Airbnb est un excellent exemple de designs « droit-au-but » qui permettent de gagner du temps.

3. Une personnalisation intelligente

Alors que la personnalisation est liée au design « gain de temps », elle mérite sa propre place dans la liste. Nous passons des expériences « toutes faites » à des expériences sur mesure où la technologie est adaptée aux personnes. Avec la puissance des données personnalisées et des progrès significatifs dans l’IA et le machine learning, nous nous tournons vers des systèmes capables de changer les expériences utilisateurs en fonction des utilisateurs eux-mêmes. Pour mieux connaître les utilisateurs, les entreprises continueront à chercher de nouvelles façons d’offrir une expérience de marque plus personnalisée, ce qui poussera la personnalisation à un tout autre niveau.

L’un des exemples les plus courants de personnalisation dans les applications / sites web modernes est la suggestion personnalisée basée sur les actions de l’utilisateur ce qui augmentent la probabilité qu’un consommateur agisse pendant la visite d’un site donné.

4. UX omnicanal

La tendance à se concentrer exclusivement sur l’audience mobile devrait être réévaluée. Le nombre croissant d’appareils connectés va pousser l’industrie à créer des expériences numériques plus dynamiques et continues. Avec la montée en puissance des appareils de l’Internet des objets (IoT), nous passons des expériences mobiles à des expériences omnicanales. La source de cette tendance réside dans la nature de l’interaction de l’utilisateur. Pour un utilisateur, peu importe où et comment une interaction se produit. En effet, l’interaction en elle-même est en grande partie invisible parce qu’un utilisateur a un but qu’il ou elle veut atteindre en utilisant le support le plus pertinent. C’est pourquoi une véritable expérience utilisateur est indépendante des périphériques.

Les utilisateurs ont besoin d’expériences correspondant à un contexte défini par le périphérique actuel de l’utilisateur. L’UX omnicanal apporte de la cohérence à un monde multi-appareils. Un designer qui souhaite créer un UX omnicanal devrait créer un flux continu pour le parcours utilisateur en permettant aux utilisateurs de faire une transition fluide entre les appareils lorsqu’ils utilisent le produit. Nous avons déjà quelques bons exemples d’UX omnicanal parmi les applications actuelles. En effet, commander un Uber peut commencer sur un Amazon Echo et se terminer sur un iPhone. C’est un bon exemple d’expérience qui traverse deux plates-formes, provenant de deux fournisseurs différents, avec deux interfaces différentes, tout en étant transparente pour l’utilisateur.

L’UX omnicanal de Uber. Source de l’image : Businessinsider

En 2018, nous ne designerons pas nécessairement des écosystèmes entiers, mais nous accorderons plus d’attention à la façon dont les gens passent d’un point de contact à un autre. En tant qu’utilisateurs, nous verrons plus d’expériences numériques à la fois dynamiques et continues.

5. Humaniser l’expérience numérique

Les gens s’attendent à interagir avec les produits numériques comme ils le feraient normalement les uns avec les autres, et les designers devraient préparer des produits numériques pour répondre à ces attentes.

La tendance à humaniser les expériences numériques est directement liée aux émotions de l’utilisateur. La façon dont un utilisateur perçoit l’interaction avec un produit a une grande incidence sur l’utilisation à long terme du produit.

Les designers peuvent se concentrer sur l’humanisation des interactions digitales en se concentrant sur la satisfaction des besoins humains fondamentaux (tels que la confiance, la transparence et la sécurité) :

Le flux de paiement dans l’application Stripe. L’application utilise l’animation pour rassurer l’utilisateur : lorsque l’utilisateur clique sur «Payer», un spinner apparaît brièvement avant qu’un utilisateur ne voit l’état de réussite. L’animation « de coche » donne l’impression à l’utilisateur que l’expérience d’achat a été facilement effectuée. Source de l’image : Michaël Villar.

En plus de ravir les utilisateurs :

Source de l’image : Apple

Humaniser les expériences mobiles avec des microinteractions.

La tendance à humaniser les expériences digitales entraînera une demande accrue de psychologues, de chercheurs en UX et d’autres spécialistes qui contribueront à créer plus d’expériences humaines.

6. Interface utilisateur vocale

En 2018, nous continuerons à nous éloigner du design de clics dans le domaine des expériences sans écran (domaine des interfaces utilisateur vocales). Ces interfaces sont déjà déployées dans une gamme de technologies : Apple a Siri, Google a OK Google, Microsoft a Cortana et Amazon a Alexa. Le développement rapide des capacités d’interaction vocale dans nos vies quotidiennes fait clairement comprendre que cette technologie deviendra bientôt une alternative ou même remplacera complètement les interfaces graphiques traditionnelles. Selon Gartner, d’ici 2018, 30% de nos interactions avec la technologie se feront par le biais de conversations avec des systèmes basés sur la voix.

En 2018, les interfaces utilisateurs vocales vont probablement continuer à vivre aux côtés des interfaces graphiques. Il y a deux raisons à cela : Premièrement, il n’est pas toujours approprié d’utiliser la saisie vocale (par exemple : commander vocalement des dispositifs dans un endroit bondé n’est pas possible).

Deuxièmement, il y a encore beaucoup d’améliorations à faire dans les systèmes conversationnels eux-mêmes : les interfaces utilisateur vocales nécessitent une meilleure compréhension du flux de la conversation humaine (pas seulement les sujets mais aussi de la manière dont les gens en parlent).

Source de l’image : Samsung

7. Authentification biométrique

2018 sera l’année où nous verrons comment la biométrie aide à rendre les tâches telles que l’authentification et la gestion des identités plus faciles pour les entreprises et les utilisateurs finaux. De nombreuses applications et services évolutifs ne nécessitent pas que les utilisateurs créent et mémorisent des mots de passe, mais qu’ils utilisent plutôt des méthodes d’authentification biométrique.

Comme l’authentification sans effort devient une attente de l’utilisateur, d’autres sociétés vont revoir l’UI du processus d’authentification.

Avec la reconnaissance faciale dans l’Apple Face ID, votre visage devient votre mot de passe.

8. Réalité augmentée

La réalité augmentée va percer dans la culture grand public. Lors de la récente conférence Facebook F8, Mark Zuckerberg a affirmé que bientôt tous les écrans seront remplacés par des lentilles pour une ultime expérience de RA. Compte tenu des efforts de Google, Apple, Facebook et Microsoft dans ce domaine, cela semble réalisable dans les prochaines années. Alors que la domination des téléphones mobiles ne changera pas de sitôt, nous assisterons à une croissance spectaculaire des applications de réalité augmentée pour les appareils mobiles. La technologie mobile comporte trois éléments qui auront un impact significatif sur la RA mobile : des processeurs plus rapides, des écrans de meilleure qualité et de meilleures caméras. Dans l’année à venir, nous commencerons à voir des applications plus utiles dans la réalité augmentée, comme ceux qui aident la traduction entre les cultures et les langues :

L’application de Google Traduction

Ou celles qui fournissent des détails utiles lors de procédures complexes :

Sources de l’image : oneyoungworld

Les solutions de RA pour l’industrie de la santé.

Bien sûr, il y’a aussi beaucoup d’applications de divertissement :

Source de l’image : Apple

9. Un pas de plus vers la réalité virtuelle

L’un des changements les plus importants à venir dans la manière dont nous utiliserons nos applications sera l’émergence de la technologie de réalité virtuelle. Cependant, il y a beaucoup de défis qui doivent être adressés avant que la RV devienne une manière standard d’interaction.

2018 ne sera pas une année de RV. Pour l’instant, alors que certains travailleront sur des produits de réalité virtuelle, la RV elle-même ne sera pas un effet de masse. En 2018, nous verrons plus de progrès dans la définition des meilleures pratiques de design pour la réalité virtuelle. Les gestes seront mis au point — des gestes naturels avec des significations similaires dans le monde réel aideront à traduire les actions dans l’espace virtuel.

Des gestes de RV contrôlés par Leap Motion. Source de l’image : Techcrunch

10. Rôle plus large de l’UX designer

L’UX a toujours été une large catégorie mais, en 2018, la spécialisation du designer tendra vers de nouvelles technologies (comme la réalité augmentée, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle). Le rôle d’un UX designer est sur le point de se développer à nouveau. Être UX designer en 2018, sera moins de «faire tout tout seul», et plus de «connecter les gens ensemble». Ceci mettra donc l’accent sur la collaboration, le prototypage rapide et l’automatisation dans certaines étapes du processus UX qui auparavant étaient manuelles (comme le transfert de design).

L’emergence de nouveaux outils comme Adobe XD améliorera considérablement le workflow pour les designers.

Conclusion

Comme pour toutes les tendances, certaines vont et viennent, tandis que d’autres maintiennent le cap et deviennent des fondamentaux. Même si les outils et les idées changent et que notre compréhension du design se transforme, la mission d’un designer reste la même : le design existe pour améliorer la vie des gens.

par Nick Babich

Traduction de l’article « 10 UX Design Predictions for 2018 » paru sur le blog d’Adobe :

Traduction : Azza Kchouk Consultante chez ICP