Hello Tomorrow : développer aujourd’hui les solutions de demain.

Bien-être, santé, alimentation… le Hellow Tomorrow Summit a cette année encore réuni la crème des startups « early-stage ». Plus qu’une compétition internationale entre startups, le HT Summit représente également une opportunité incroyable de voir ce que seront les futures industries de demain, à partir de la science et des nouvelles technologies d’aujourd’hui. Guillaume Vandenesch, le jeune Managing Director d’Hello Tomorrow, revient avec nous en quelques mots sur les nouveautés technologiques qui ont su retenir son attention et celle des jurys.

Dans la catégorie Bien-Être, on demande…

La tablette Blitab. Déjà challenger en 2015, la startup autrichienne est revenue en force cette année pour défendre son projet de tablette tactile à destination des malvoyants. Le concept ? Une traduction instantanée en braille des textes qui apparaissent à l’écran. Grâce à un prototype désormais fonctionnel, faisant appel à la technologie micro-fluidique si chère à la biologie moderne, et le soutien de nombreux partenaires universitaires, cette nouvelle version a su séduire les jurys. Une expérience numérique novatrice qui permettrait de répondre de manière concrète au manque de solutions abordables mises à la disposition des personnes malvoyantes.

…dans la catégorie Santé, ce sera…

Kinnos. Derrière ce petit nom se cache une innovation toute simple qui pourrait bien révolutionner le quotidien de milliers de professionnels de santé à travers le monde : Une solution désinfectante colorée, permettant de visualiser les régions sur lesquelles elle a été appliquée. Biologiquement neutre et hautement adhérente, elle assure une application optimale sur n’importe quel type de surface : peau, compresses, textile médical, etc. On adore ce produit qui répond à des problématiques évidentes et quotidiennes dans la lutte sur le terrain contre les maladies infectieuses, notamment dans les pays en développement.

Et enfin dans la catégorie Food, on choisit :

Safety Net. Aujourd’hui, la surpêche et la faible sélectivité de certaines méthodes de pêche sont les deux griefs majeurs adressés aux opérateurs de ce secteur. Fortement impulsée par la société civile, une réelle prise de conscience est en train de s’opérer sur la nécessité de repenser ces pratiques et conserver des écosystèmes marins durables. Encore peu exploré par les startups, ce domaine d’activité est peut-être en voie d’être bouleversé grâce à une solution simple : utiliser les propriétés de la lumière pour éloigner ou attirer des espèces spécifiques dans le filet de pêche. Une approche qui nous a séduits (et le jury également) par son pragmatisme et qui répond une fois de plus à des enjeux de société contemporains et planétaires.

En parallèle, les startups exposantes dans la « Chill Lab » ont confirmé une nouvelle fois le fort potentiel de la réalité virtuelle et augmentée au service de l’expérience utilisateur. Audasens ou Timescope proposent ainsi des voyages immersifs inédits en se basant sur des éléments visuels, sonores, ou via le toucher.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.