Pourquoi le MAS Nice-Matin s’investit auprès des journalistes-entrepreneurs ?

Lorsqu’un groupe de presse réfléchit à créer un lieu d’innovation en interne, il paraît plus que logique de penser à un incubateur de médias. C’est ce qu’a imaginé Adèle Tanguy, experte des entreprises médiatiques et innovation, aux côtés de Damien Allemand, qui dirige la rédaction web, le service digital et l’agence de communication midi et quart, à l’initiative du projet du MAS Nice-Matin. Ils ont construit un lieu pragmatique, ingénieux, ambitieux et inscrit dans son écosystème.

Le groupe Nice-Matin est le cœur médiatique du département des Alpes-Maritimes et du Var. Alors qui de plus légitime pour accompagner les journalistes de demain et les entrepreneurs des médias sur le territoire ?

Nice-Matin est parti du terrain pour en tirer des faits

Les personnes directement concernées par les évolutions du secteur ont des choses à dire : difficultés à trouver un emploi pour les jeunes professionnels, précarité des postes, crise de confiance envers les médias et les journalistes, nouvelles marques médias en quête de talents et d’argent, recherche de modèles économiques pérennes, … Ils et elles ont été nombreux à prendre part à la réflexion : Patrice Maggio, directeur adjoint des rédactions de Nice-Matin, Eric Néri, rédacteur en chef, Sophie Casals et Aurore Malvas, journalistes Solutions chez Nice-Matin, Aurélie Selvi et Sandrine Begas, journalistes Nice-Matin, Anissa Duport-Levanti, journaliste en formation, et bien d’autres.

C’est en les écoutant qu’est né l’idée du MAS Média. Avec beaucoup d’ambitions et d’optimisme pour tous ceux qui veulent rejoindre le mouvement.

Inventer les journalistes de demain

Le MAS Média ne veut pas inventer les médias de demain. Le MAS Média veut inventer les journalistes de demain. Ce sont eux qui auront les clés pour penser les bons modèles et faire avancer le secteur.

Le MAS Média accueillera des entrepreneurs créateurs de médias et des étudiants en journalisme. C’est-à-dire des professionnels des contenus, des histoires et des formats, qui connaissent sur le bout des doigts leur métier. Concrètement, le MAS Média accompagnera les créateurs de médias à monétiser, vendre et diffuser leurs offres et renforcera l’employabilité des étudiants en sortie d’études. Comment ? Grâce à un réseau précieux constitué de journalistes et de dirigeants des médias qui vont les guider, les challenger, les connecter aux bonnes personnes. Ce réseau ne sera pas uniquement local : encore une fois, l’avantage d’un média est de pouvoir se connecter avec des écosystèmes plus larges.

L’ambition est de passer en mode “macro” avec les entrepreneurs pour les aider à se former sur la vision de leur marché et à collaborer avec ceux qui pensent les évolutions et les outils. La meilleure façon de mettre toutes les chances de leur côté pour réussir leurs projets.

Nice-Matin, miroir de générations de journalistes en mutation

Nice-Matin rassemble plusieurs générations de journalistes dans ses murs. Ils en ont vu passer de nouveaux formats, ils en ont fait des formations outils, ils en ont entendu des histoires sur la fin des médias. Ils ont tous beaucoup de mérite. Mais aussi un état d’esprit couteau-suisse : des anciens journalistes reconvertis au management ou au marketing ; des journalistes qui ont quitté les grandes rédactions pour tenter l’aventure entrepreneuriale ; ou plus “simplement” des journalistes qui ont franchi la sacro-sainte barrière du print au web.

Et puis, il ne faut pas oublier tous ceux qui font qui font exister la marque Nice-Matin : distribution, impression, régie publicitaire, etc. Un média est un peu comme une fourmilière : chacun est dépendant des autres, dans un frénétique enchaînement quotidien.

Ils sont tous tombés d’accord avec le constat : un média, ce n’est pas que des articles, il ne vit pas que d’infos et de news fraîches. Un média est une entreprise qui rassemble beaucoup de métiers différents. Cette réalité doit être pleinement appréhendée par les futurs journalistes, pour ne pas les enfermer dans un entre-soi, coincés dans des impératifs de production de plus en plus rigides.

Le MAS Média veut impliquer ces différentes générations de journalistes dans la démarche globale d’un secteur : pour comprendre qui sont les nouveaux acteurs et les rencontrer ; pour mesurer les réalités internes et économiques des entreprises ; et finalement porter tous ensemble les mêmes combats.

Rencontrer la diversité des médias pour se faire sa place

Il n’a donc pas fallu longtemps pour embarquer les équipes internes dans le projet, dont le Directeur des rédactions Denis Carreaux, et le Directeur de la diversification et ancien reporter Jean-François Roubaud, qui ont accepté de suivre l’évolution des entrepreneurs médias au sein du MAS Média. Ils sont des soutiens précieux et des mentors de choix, grâce à leurs expériences, entre terrain et stratégie.

Et également pour entraîner avec nous les premiers concernés : les étudiants en journalisme et entrepreneurs des médias ainsi que les mentors externes. Ce sont grâce à eux, à leur volonté d’apprendre et de transmettre, que le MAS Média se construira.

Pour ce lancement, le MAS Média accompagne Radio Nizza, des podcasts à destination des italiens de la Côte d’Azur (estimés à plus de 40 000!) et Switch on Paper, un média en ligne qui décrypte la société au travers du prisme de l’art contemporain.

Radio Nizza est un média audio créé par Marco Casa, journaliste milanais amoureux de la ville de Nice.
Switch on Paper est un média en ligne créé par Luc Clément, passionné des univers de création (et aussi fondateur de l’espace Le Dojo)

Et c’est avec l’IUT de journalisme de Cannes que le MAS Média s’associe : nous accueillerons leurs étudiants futurs journalistes qui ont des idées et des projets. Au MAS Média, ils trouveront un tremplin pour leur réseau, leur carrière et leurs projets. C’est la première fois qu’en France une formation en journalisme est à ce point intégrée dans le projet d’un groupe média. D’autres écoles de journalisme seront amenées à se greffer aux projets du MAS Média (le modèle est largement réplicable !).

Il est également essentiel que le MAS Média s’entoure d’entrepreneurs des médias inspirants de toute la France : l’occasion de se frotter à la réalité du terrain. L’ambition n’est pas de se restreindre à un écosystème local. Au contraire ! Les partenaires médias nationaux sont les bienvenus. Certains enjeux sont les mêmes que chez ses voisins, il faut parfois franchir la porte d’à-côté pour s’en rendre compte.

De nombreuses personnalités des médias viendront s’exprimer, dont certains sur la grande scène du MAS. Jean-Marie Charon, sociologue des médias, a ouvert le bal en janvier, en parlant de son dernier ouvrage “Rédactions en invention” et de l’avenir de la presse quotidienne régionale.

Pour faire partie de cette jeune génération passionnée des médias, autant vous dire que j’étais très enthousiaste à l’idée de contribuer à la création d’un tel projet. Inspirée par le travail et la vision d’Adèle Tanguy et de Damien Allemand, j’ai pour mission de mener à bien le MAS Média, d’accompagner les entrepreneurs au plus loin dans leurs projets. Si vous avez quelque chose à nous partager, à nous conseiller, à nous apporter ou même pour nous challenger, on garde la porte grande ouverte !

Vous pouvez nous écrire à : welcome@lemas.nicematin.fr

Pour nous suivre :

Facebook

Linkedin

Instagram