Êtes-vous en mode positif (dans vos classes) ?

Article initialement publié sur http://carnetfle.tumblr.com/

Nous voyons tous le monde avec notre propre objectif, notre propre filtre… 👓 C’est la façon dont notre cerveau voit son environnement qui fait notre réalité. Et si l’enseignant pouvait influencer la façon dont les étudiants (leur cerveau) percevaient leur environnement (de travail) pour favoriser leur réussite ?

Avouons-le, le cerveau des étudiants tend plutôt à être en mode négatif ou stressé : leur esprit se focalise sur la compétition, la charge de travail, les tracas, le stress.

Et là se trouve un enjeu :

selon une étude, 75% des réussites sont dues à notre niveau d’optimisme, notre environnement relationnel et notre capacité à voir le stress comme un défi plutôt que comme une menace… Les petits 25% restants sont liés au Q.I.

“Il faut réussir, avant d’être heureux” ou “Il faut être heureux, avant de réussir” ?

Et bien la croyance générale est qu’il faut réussir, avant d’être heureux. C’est la base de la plupart de nos modes d’éducation et la façon dont on se donne de la motivation.

Ce qui revient à dire : (1) Si je travaille plus dur > (2) je réussirai mieux (succès) > (3) je serai heureux (bonheur)

Deux raisons invalident cette croyance :

- (1) “ Tu as eu un 16/20, la prochaine tu auras un 18/20.″ On repousse toujours les limites de la réussite, c’est vrai qu’on peut toujours faire mieux. Alors si le bonheur vient après le succès, notre cerveau n’arrivera jamais à être assez satisfait. Frustration, découragement à la clé.

- (2) Le CERVEAU fonctionne dans le sens inverse ! Plus nous sommes en mode positif, plus nous travaillerons plus dure/vite/intelligemment, plus nous réussirons. En effet, les études ont prouvé qu’un cerveau en mode positif est plus efficace : créativité, intelligence, énergie en hausse. Quand on est positif, on sécrète de la dopamine qui nous rend heureux et qui améliore nos fonctions d’apprentissage.

Modifions alors notre équation de départ : (1) Si je suis en mode positif > sécrétion de dopamine > (2) je suis plus heureux et mon cerveau est plus efficace > (3) mes résultats (scolaires, professionnels) s’améliorent.

Bref, n’attendons pas le succès pour être heureux et cultivons des cerveaux en mode positif dans nos classes. Comment ?

Concrètement dans la classe

Voici quelques idées pour la classe de FLE, pour élever le niveau de positivité, entraîner le cerveau à devenir plus positif et travailler avec plus d’optimisme.

Idée 1 : Un cours d’actu positive

Ce n’est pas parce ce que les médias font plutôt le choix des informations négatives que nous devons en faire autant dans nos classes…

  • Sensibilisons les élèves sur fait que ce que nous présentent les médias n’est pas le rapport exact entre le négatif et le positif dans le monde. Faisons de léducation aux médias dans nos cours de FLE.
  • Introduisons dans nos classes des informations, des sujets, des supports authentiques pour leur côté optimiste, pour le regard alternatif sur le monde qu’ils peuvent apporter. Sélectionnons des nouvelles ayant des valeurs positives ou d’exemplarité. Elles doivent faire partie de nos critères de sélection d’un document authentique.

Idée 2 : Activer une liberté d’interprétation réaliste et positive

Demander aux apprenants de sélectionner une image en lien avec le jour d’aujourd’hui (actualité, expérience personnelle) et de lui donner un titre, le principe étant de changer de perspectives 👓 et de voir plutôt “le verre à moitié plein”.

Voici l’exemple d’une étudiante qui a proposé l’image ci-dessous, en lien avec la météo pluvieuse du jour. Et elle l’a intitulée “Il pleut… de l’eau” ! Depuis nous apprécions beaucoup plus la pluie. ;-)

Idée 3 : Exploiter le pouvoir évocateur de l’image

Demander aux apprenants de choisir des images sur des sujets positifs tels que l’optimisme, la créativité, le voyage, la gratitude, l’amour, etc. Ils adorent chercher sur Pinterest, ce réseau social d’inspiration visuelle permettant de collectionner notamment des images.

Voici un exemple. Pour introduire un cours sur l’amitié, j’ai demandé aux apprenants de partager sur le mur Padlet de la classe une image leur inspirant de l’amitié… Voici une des photos proposées, le ton du cours était donné ;-) :

Toutes ces propositions sont clairement des activités touchant autant l’intellect que l’affect des apprenants et permettant de “reprogrammer” le cerveau à penser positif. Les idées 2 et 3 utilisent la puissance évocatrice des photos/images et permettent d’apprendre à “lire” les images. C’est en plus très valorisant pour l’apprenant puisque ce sont des activités qui acceptent plusieurs réponses/interprétations, il n’y a aucun risque de se tromper !


Des liens qui pourraient vous intéresser :

Source des photos : Pinterest