Apprendre à coder : Quelle formation est faite pour vous ?

crédit : Clark Tibbs

Ça y est, 2019 est l’année où vous avez décidé de passer le cap. S’offre alors à vous un choix de formations toutes plus différentes les unes que les autres, que ce soit sur la durée, le mode d’apprentissage, le coût, etc. Bref, il va falloir faire un choix et si possible… le bon : votre avenir professionnel dépend de ça. Mais comment s’y retrouver dans cette jungle digitale ? Je vais essayer de vous donner quelques conseils, le plus objectivement possible.


Quel(s) langage(s) apprendre ?

Vous n’y connaissez absolument rien, ou pas pas grand chose en programmation et vous avez le sentiment que l’on peut vous raconter tout et n’importe quoi sur les tendances actuelles ? Vous avez raison ! Le plus simple pour commencer est d’identifier les technos qui ont le vent en poupe en 2019.

Commencez par aller faire un tour sur Google Trends, qui est un outil recensant les recherches les plus populaires sur Google. Ici, il suffit de voir que sur les 5 dernières années, en comparant les langages qui sont le plus enseignés dans les formations actuelles, le JavaScript a fini par prendre le dessus sur le PHP à partir de 2016.

Cette tendance est largement confirmée par le site Stack Overflow qui, pour l’année 2017, positionne JavaScript au rang de langage le plus populaire, devançant largement PHP et Ruby.

Pour ce qui est des salaires, le développeur web ou mobile est généralement très bien payé. Ce n’est pas le travail qui manque dans le secteur du digital, et l’on assiste même à une pénurie de développeurs sur certains frameworks qui sont en train d’exploser depuis quelques temps, comme React. Je vous invite à (re)lire cette étude publiée par le célèbre cabinet de recrutement Urban Linker qui recense les salaires des métiers tech en 2018.

Quelle est la durée idéale d’une (bonne) formation ?

La durée et donc le choix de votre formation va dépendre de votre situation actuelle, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Si vous avez 18–20 ans, des parents qui vous soutiennent financièrement (et donc le temps), ne réfléchissez pas, allez tenter les piscines pour essayer d’intégrer l’école 42 de Xavier Niel. Là-bas, vous passerez quelques années à coder, en touchant (à peu près) à tous les langages de programmation, et vous en ressortirez avec un emploi à la clé. Pour info, c’est une école gratuite. Si j’avais eu 20 ans en 2019, j’aurais fait cette école sans réfléchir… 😌

Si vous êtes dans une démarche de reconversion professionnelle et que le temps vous est compté, alors il vous faudra miser sur une formation plus courte. A ce stade, il existe deux formats : le format école et le format bootcamp.

Concernant le format école, il faut comprendre ici une durée de 4 à 6 mois de formation. Vous apprendrez plusieurs langages de programmation, dont généralement le PHP et le JavaScript. Une fois votre formation terminée, il vous faudra faire un choix quant au langage sur lequel vous allez vous spécialiser.

Des personnes m’ont souvent demandé comment on pouvait devenir développeur en 10 semaines alors qu’elles-même étaient engagées dans un format école. C’est alors que je leur explique ce qu’est le format bootcamp

Qu’est-ce qu’un bootcamp ?

L’étymologie du mot bootcamp nous emmène chez nos amis anglo-saxons où il exprime une méthode de conditionnement physique, employée par l’armée américaine. Ramené à la programmation, il faut y voir ici une méthode d’enseignement intensif : Straight to the point.

crédit : Mike Throm

Le but est de faire de vous un·e développeu·r·se autonome, spécialisé·e sur une techno en particulier, en un temps record.

Aux États-Unis donc, les bootcamps en programmation existent depuis de nombreuses années et si leur succès est grandissant, c’est que les résultats obtenus surpassent largement les attentes des stagiaires… et des employeurs. D’un format généralement standardisé de 9 semaines (2 mois), le but est de faire de vous un·e développeu·r·se autonome, spécialisé·e sur une techno en particulier, en un temps record. Vous êtes mentoré·e au quotidien et les formateurs sont là pour vous tirer vers le haut en permanence.

En France, il existe quelques bootcamps de 9 semaines ; Le Reacteur (10 semaines) en fait partie. La colonne vertébrale de notre formation est le JavaScript. Chez nous, pas de PHP, ni de Ruby. Nous formons les stagiaires pour qu’ils/elles soient spécialisé·e·s sur JavaScript, en passant par le HTML/CSS, Vanilla JavaScript, Node.js, Express, React, React Native, etc.

Se former à distance ou en présentiel ?

Quelle méthode d’apprentissage choisir ? Un grand dilemme pour tous les novices en programmation. Cette question va évidemment de paire avec le coût de la formation et le besoin d’encadrement.

Une formation en présentiel sera toujours plus onéreuse qu’une formation à distance. Dans le premier cas, vous serez accompagné·e par un ou plusieurs formateurs sur place, alors qu’à distance vous serez livré·e à vous même où à un groupe de personnes qui ont fait le même choix que vous.

Au Reacteur, nous privilégions l’accompagnement et le suivi des stagiaires en présentiel, et pensons que c’est la seule méthode valable pour emmener un novice au plus haut, en si peu de temps. Si une formation en HTML/CSS (qui n’est autre que de la mise en page Web et non de la programmation) pourrait tout à fait être envisageable à distance, l’apprentissage de langages tels que le PHP, le Ruby ou le JavaScript sera hautement plus qualitatif avec un ou plusieurs formateurs en soutien à vos côtés.

Et les diplômes, on en parle ?

Je suis au regret de vous apprendre qu’aucun employeur ne vous demandera un quelconque diplôme. Dans le domaine du digital, seule votre expérience va compter : ce sont vos projets persos ou professionnels qui vont faire toute la différence. Vos titres RNCP ou autres ne serviront à rien. Rien. Fin du débat.

Que faire après la formation ?

Sachez-le, à la sortie d’une formation, vous aurez accompli 50% du chemin (avec ou sans diplôme) ; Les 50% restants, vous les effectuerez en totale autonomie. Comme je l’évoquais précédemment, il va falloir créer des projets que vous présenterez à votre futur employeur ; C’est la seule façon de montrer de quoi vous êtes capable. Ceci est aussi valable pour les personnes qui souhaiteraient se lancer en freelance : un book sera nécessaire pour aller démarcher votre clientèle. Inutile de préciser que cette seconde étape doit être comptabilisée dans le temps alloué au démarrage de votre nouvelle carrière.

Mais alors, quels projets réaliser ?

Créez des répliques de sites Web ou d’applications Mobile existant·e·s et déclinez-les à votre sauce pour en faire un clone. Donnez-vous un objectif de 2 ou 3 projets à présenter dans votre book et définissez des deadlines pour la réalisation de chacun d’eux. Si vous sortez d’une formation Full-Stack (comme au Reacteur), travaillez en équipe (avec des élèves de votre promotion par ex) pour créer un front-end et un back-end pour chaque projet. Mutualisez vos efforts en utilisant des outils de partage de code (comme GitHub par ex) pour montrer à votre futur employeur que vous pourrez intégrer une équipe de développeurs, sans aucun problème.

crédit : SpaceX

Bref, ne vous arrêtez pas de travailler et d’apprendre, à l’issue de votre formation. Continuez d’alimenter le feu qui est en vous, c’est le seul moyen de d’avancer et d’atteindre votre destination finale !

Comment faire le tri dans tout ça ?

Choisir sa formation, c’est comme acheter un bien immobilier. Avant de se lancer, il faut en visiter plusieurs et avoir le coup de cœur… ou pas.

Ramené aux formations, il faut impérativement que vous alliez vous rendre aux réunions d’information ; Allez au contact des équipes enseignantes !

Combien de formateurs y a-t-il pendant la session ? Restent-ils toute la journée à vos côtés ? Sont-ils des développeurs séniors (entendez-là plus de 6 ans d’expérience, au moins) ? Allez parler avec eux, questionnez les un maximum sur ce que vous allez apprendre. Demandez un programme détaillé de la formation. Combien d’élèves y a-t-il par session ?

Pour ce qui est du coût, méfiez-vous des promesses trop alléchantes. Vous voulez quelque chose qui tienne la route ? Il va falloir y mettre le (juste) prix.

Ce graphique circule depuis 2010 chez les freelances.

Vous connaissez ce célèbre graphique ? Comparé au domaine de la formation, c’est sensiblement pareil. Vous achetez un produit (la formation), choisissez deux critères qui vous semblent les plus importants.

Voyez votre formation comme un investissement sur lequel vous obtiendrez un retour. Si vous êtes vraiment décidé·e à changer de vie et qu’il vous faut débourser une certaine somme, pensez qu’après votre formation (et votre période de projets, j’insiste), vous facturerez possiblement à hauteur de 250€ par jour (en freelance, pour un développeur React Native, par exemple). Une année après, vous ferez partie de veux qui facturent fièrement 400 à 500€ par jour pour des missions sur React ou React Native. Demandez-vous donc en combien de temps votre formation peut être totalement amortie. Là est la vraie question.

Et les prérequis ?

Sachez tout d’abord que, lorsque l’on souhaite devenir développeu·r·se, l’anglais est obligatoire. Toute personne qui vous dira le contraire est un charlatan. Il ne vous est pas demandé d’être bilingue, mais sachez que vous aurez à lire de l’anglais 90% du temps, que ce soit pour des documentations techniques ou pour poser vos questions sur des forums de discussions tels que le très célèbre Stack Overflow ou plus simplement sur GitHub. Votre code devra même utiliser des vocables anglais, par convention, et ce pour une compréhension universelle entre les autres développeurs qui pourraient être amenés à travailler avec vous sur des projets.

Vous devrez posséder un ordinateur, de préférence une machine qui tient la route. Dès lors que vous allez être amené·e à travailler avec les simulateurs de smartphones (si l’on considère que le développement d’applications Mobile vous intéresse), il va vous falloir de la RAM et un bon processeur. Vous privilégierez un Mac au PC ; Non pas par fanatisme d’Apple, mais simplement parce qu‘il vous sera impossible de développer des applications Mobile pour iOS (le système d’exploitation des téléphones et tablettes Apple) sur un PC, à cause d’une limitation liée à l’installation d’un logiciel nommé Xcode qui ne s’exécute que sur un Mac.

Enfin, avant d’intégrer une formation, il faudra vous entrainer pour savoir si le code est vraiment quelque chose avec lequel vous vous sentez à l’aise. Au Reacteur, nous proposons aux candidats souhaitant s’inscrire, de réaliser au préalable quelques exercices de programmation. Ceci permet de sélectionner les plus motivé·e·s.

Les développeurs JavaScript sont souvent appelés des Rock Stars : tout le monde se les arrachent aujourd’hui et c’est eux qui imposent leurs salaires.

Oui, le secteur du digital est en plein essor et ne souffre d’aucune pénurie d’emplois. Mais être développeur c’est travailler dur toute la journée devant un ordinateur à taper des lignes de code, avec parfois une certaine pression. Les développeurs JavaScript sont souvent appelés des Rock Stars : tout le monde se les arrachent aujourd’hui et c’est eux qui imposent leurs salaires.


Vous êtes arrivé·e à la fin de cet article et vous êtes toujours autant motivé·e pour changer de vie en 2019 ? Suivez votre instinct et commencez à faire vos recherches, à rencontrer les centres de formation et les écoles qui peuvent correspondre à vos attentes. Peut-être nous croiserons-nous lors d’un prochain Meetup de développeurs. Bonne continuation ! 🤞


Xavier Colombel a co-fondé Le Reacteur avec Farid Safi (classé 6ème développeur JavaScript de France en Janvier 2019). Leurs formations s’adressent aux professionnels (de 1 à 5 jours) mais aussi aux particuliers (10 semaines, 1 formateur pour 10 personnes, des sessions de 30 personnes max.). Ils organisent les Facebook Developer Circles et les Meetup React Lovers à Paris. Suivez-les sur Twitter.

Le Reacteur

10 semaines pour devenir développeur full-stack Web et Mobile.

Xavier Colombel

Written by

CEO @ Le Reacteur

Le Reacteur

10 semaines pour devenir développeur full-stack Web et Mobile.