L’accélérateur nomade, un autre modèle

Le Shift à la Cordée Rennes pour préparer la saison 3 de La School

Depuis que nous avons lancé Le Shift, l’une des questions que l’on nous pose le plus souvent est « et où sont vos bureaux ? », comme si après l’obtention du KBIS la suite logique est de signer un bail professionnel. Pour l’instant Guillaume, Laurent et moi avons fait le choix de ne pas nous installer dans un bureau à nous mais d’utiliser les espaces de coworking rennais (et il commence à y avoir une offre pléthorique !)

Évidemment en tant qu’anciens de la Cantine numérique où nous avons opéré les 2 premiers espaces de coworking du grand ouest pendant 5 ans, nous connaissons bien les vertus du coworking. Mais qu’est-ce que ça fait de passer de l’autre coté de la barrière ?

Travailler sans bureau fixe

…c’est indéniablement beaucoup de souplesse, une souplesse précieuse quand on démarre. Rechercher un bureau, faire les visites (toujours décevantes), négocier les prix, trouver le cash pour la caution et les charges, la taxe foncière et les 3 premiers mois de loyer en caution, c’est juste… galère. Puis aménager, rénover, meubler, décorer, etc.

Quel temps précieux à notre démarrage nous avons gagné en nous installant chez ceux qui avaient déjà fait ce travail ! (et avec beaucoup de goût en plus, comme ci-dessus à La Cordée) Ce temps nous l’avons passé à construire des choses bien plus importantes pour une boite qui se lance : des clients et une offre qui leur correspond.

La plupart des espaces sont ouverts 24/24 pour leurs résidents et proposent des formules à la carte annulables à tout moment. Vous partez un mois en mission ? Suspendez votre abonnement. Vous voulez changer de crémerie ? c’est possible, et facilement. Et certains espaces, comme la Cordée, sont présents dans plusieurs régions ce qui vous donne un point de chute (pour le même prix et sans formalités) lors de vos déplacements pros. Ça ce sont les avantages « logistiques ». Mais ce n’est que la face émergée de l’iceberg. La vraie valeur ajoutée du coworking c’est évidemment de ne pas travailler seul.

Idées, humour, rencontres, culture générale !
 Au Shift, nous sommes rarement tous les 3 au même endroit au même moment. Sans le coworking nous serions des « travailleurs isolés ». Et quand on entreprend, l’isolement tue (la productivité, la motivation, la créativité). Travailler en coworking c’est donc avant tout découvrir d’autres personnes, avec leur culture, leur personnalité, leurs compétences (y compris culinaires :P), c’est avoir à parler anglais pour les coworkers étrangers, c’est pouvoir mobiliser leur créativité instantanément. Et puis le coworking c’est aussi les traits d’humour et de franches rigolades… dont certains font leur culture d’entreprise :)

C’est aussi s’ouvrir à de nouvelles influences culturelles & musicales, essayer de nouveaux outils et bien sûr avoir le plaisir de connecter les gens entre eux quand on peut le faire !

Par exemple grâce au coworking j’ai connu le réseau Dynamic35 (merci Céline), l’art des Sweet Tables (merci Laure), le Club Maté (merci Natha), des chouettes playlists pour travailler (merci Andrea) et j’ai créé la mienne (playlist collaborative)…

L’art de la mobilité
 Le coworking c’est avant tout l’art de la mobilité, de l’adaptabilité (à un lieu, à des gens) et de la frugalité. Travailler en coworking, c’est avoir son bureau sur son dos, s’organiser pour être toujours à jour, ne pas avoir de papiers qui s’empilent et pas de choses qui traînent. Adieu la procrastination administrative ! Chaque matin ton bureau est propre et chaque soir encore plus :) Et ça, ça demande pas mal d’organisation et de discipline.

C’est bon pour le moral business
 Si vous travaillez de la maison, le business ne passera malheureusement pas votre porte. Alors qu’en coworking si. Ce sont des coworkers qui vous apportent des affaires (et réciproquement), qui vous filent un coup de main (donnant donnant), des futurs clients qui visitent l’espace et qui vous sont présentés, des organisateurs d’événements (ou leurs participants), il y a beaucoup d’occasion de travailler ensemble. Suffit de savoir les saisir au vol.

Animer une communauté sans bureau fixe

…c’est s’organiser pour trouver le meilleur endroit pour chaque événement, le plus emblématique et le plus pertinent. C’est aussi une façon de faire découvrir l’écosystème des entreprises, incubateurs, espaces de coworking et mêmes des bars au plus grand nombre (pour les bars, l’effort est moindre :P). C’est aussi montrer à notre communauté des porteurs de projets que les modèles changent, on ne conçoit plus la « vie de bureau » comme les générations précédentes.

L’accélérateur nomade

Accélérer des projets sans bureau fixe c’est faire preuve d’ouverture et d’imagination. Nous allons ouvrir la 3e saison de notre école pour entrepreneurs, toujours sans locaux. Comment ? En installant La School dans les entreprises rennaises qui sont sensibles à l’entrepreneuriat. Nous sollicitons des gens bienveillants et ouverts d’esprit pour nous accueillir et c’est gagnant-gagnant : pour nous c’est une facilité logistique et l’occasion de faire découvrir des entreprises rennaises aux Schoolers, pour l’entreprise qui accueille c’est s’ouvrir aux entrepreneurs et faire connaître son savoir-faire.

Notre nouveau programme d’accélération KITA se déroulera lui aussi hors les murs, ce qui nous permet d’être là où on a besoin de nous. C’est aussi ce que nous apprécions lorsque nous intervenons chez les programmes d’accélération du grand ouest (comme le Booster, Ouest Startup et Atlanpole) : chaque saison, chaque promo, chaque lieu est différent et c’est le mélange de ces expériences qui nous apprend beaucoup.

Un autre modèle

Un autre modèle est donc possible. Plus léger, plus souple, plus ouvert. Nous ne sommes pas les premiers à expérimenter le nomadisme, bien sûr. Mais nous l’expérimentons dans toutes les composantes de notre activité (accélération / formation / événements / bureau) et on ne peut que vous inciter à essayer aussi ! (et si vous voulez faire entre le Shift et ses entrepreneurs chez vous, parlons-en :)


Article initialement publié sur le blog du Shift http://le-shift.co/accelerateur-nomade-un-autre-modele

Si vous aimez cet article, cliquez sur le petit coeur et n’hésitez pas à le recommander à vos amis !