Dans Breaking Bad, Walter et Jesse on commencé dans un camping car avant de devenir baron de la drogue !

Think big, start small… mais start bordel !

Quelque soit votre ambition d’entrepreneur(e), il faut commencer petit.

Il faut monter la première marche.

Lancer le moteur.

POURQUOI ?

D’abord, parce que c’est plus simple. Vous vous lancez, vos moyens et votre temps sont limités. Vous aurez donc plus d’impact à focaliser votre temps et vos moyens sur quelque chose de précis. Vous y arriverez plus facilement si vous vous adressez à un petit segment de marché, une niche, mais dans lequel les gens/structures ont des besoins homogènes (et donc plus facile à satisfaire).

Ensuite, parce qu’il n’y a pas le choix. Ça n’a pas de sens de commencer grand tout de suite. Faites le premier pas. Ne passez pas votre temps à chercher des moyens qui pourraient vous permettre d’atteindre vos objectifs (lever des fonds pour avoir beaucoup de clients alors que vous en avez zéro par exemple !). Faites plutôt avec ce que vous avez sous la main, fixez-vous un objectif ambitieux mais réalisable avec les moyens dont vous disposez. Et avancez.

Commencer petit ne signifie pas réduire son ambition. Commencer petit ne signifie pas non plus atteindre ses objectifs plus tard. Commencer petit signifie utiliser son temps et ses moyens de la manière la plus intelligente possible pour avancer. Ce qui compte ensuite, c’est d’aller vite, à partir d’une base solide. A partir de premiers clients peu nombreux mais qui adorent votre solution (et en parleront). A partir d’une solution qui fonctionne à l’échelle d’une ville et que vous allez maintenant pouvoir déployer ailleurs.

ET FACEBOOK ? ET AIRBNB ?

Justement, même les entreprises qui ont grandi très rapidement ces dernières années et qui sont si souvent citées en exemple, elles ont toutes commencé à petite échelle :

Vous avez d’autres exemples ou des liens plus pertinents ? N’hésitez pas à partager :-)

Un exemple plus récent est celui des startups de livraison de repas comme Deliveroo ou Take Eat Easy qui viennent d’arriver dans ma ville, Rennes. C’est intéressant de voir comment ils se déploient, ville par ville, les unes après les autres, après avoir pris le temps dans chacune de ses villes d’avoir le service minimum. Un pas après l’autre.

PETIT, MAIS COMMENT ?

  1. En trouvant l’équation la plus simple pour que le produit/service fonctionne. Je m’explique. Si l’on prend le cas d’une place de marché, il faut faire coller les besoins d’une face de votre marché avec ceux de l’autre face. Peut-être que vous pouvez gérer une de ces faces manuellement dans un premier temps ? Peut-être qu’en vous concentrant sur une zone géographique donnée vous aurez plus de chance d’atteindre ce seuil critique qui fait que la plateforme fonctionne ? Ou bien en vous restreignant à un segment client ou un secteur d’activité ?

2. En choisissant votre niche (Niche to win baby par Dave McClure… et sa traduction en français par nos soins)

3. En faisant des choses que vous ne ferez plus après (Do things that don’t scale par Paul Graham)

Plus d’excuses maintenant… passez à l’action, maintenant, et n’oubliez pas : commencez petit !

Le Shift crée du lien entre le monde de la startup et celui des PME & Grand Groupes. Il fait entrer l’esprit entrepreneurial et le numérique dans les entreprises d’un côté. Forme et accompagne les entrepreneurs en herbe de l’autre. Notre crédo : l’action !
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Guillaume Chevalier’s story.