Agnès Crepet : l’activiste Java nous parle de donner du sens à notre travail

Eleonore Baco
Mar 6 · 4 min read

Suite à mon retour de tour du monde, je me suis beaucoup interrogée sur le sens que je voulais donner à mon travail et dans quelles missions je voulais m’engager. J’ai eu la chance d’interviewer Agnès qui a un parcours riche et atypique. Voilà son interview :


Biographie

J’ai travaillé pendant 15 ans dans différentes sociétés, en tant que développeuse ou architecte logiciel : éditeur, société de conseils ou DSI. J’ai également enseigné dans une école d’ingénieurs pendant 3 ans. J’ai été élue Java Champion en 2012 et j’ai co-fondé la société Ninja Squad la même année, une équipe de développeurs passionnés et qui met un accent fort sur l’open source, la qualité du code et qui fonctionne sur mode coopératif. Je travaille aujourd’hui à Amsterdam pour Fairphone, qui propose un smartphone éthique, conçu pour durer, modulaire et construit à partir de matériaux responsables.

Parce que j’aime apprendre et partager, je suis active dans les communautés techniques. Je suis co-leader de Duchess France, un réseau qui connecte les femmes dans l’IT et essaie de donner plus de visibilité aux femmes développeuses. Et j’ai co-fondé la conférence MiXiT, ou on parle de code et d’agilité, mais également de sujets non techniques et qui oeuvre pour plus de diversité et de prise de conscience éthique dans le monde de la Tech.


Comment donner du sens à son travail ?


Q1. Quel sens donnes-tu as ton travail ?

En tant que Tech Lead, j’essaie de participer à des projets dits d’ingénierie positive (terme emprunté à la Clavette) en effet, je pense que la technologie peut être au service d’autre chose que de la seule rentabilité financière. Pour plus d’adéquation entre mes valeurs personnelles et mes choix professionnels, j’ai mis mes compétences techniques depuis 6 mois au service de Fairphone qui produit un telephone “éthique”, plus durable et veillant au respect des conditions de travail des personnes qui le fabriquent.

Avant cela, quand j’ai co-créé Ninja Squad, c’était aussi une belle manière de créer une alternative, un autre modèle de société Tech. Ninja Squad est une structure :

  • coopérative, sans manager, sans locaux et qui a choisi d’avoir le même salaire pour chaque employé
  • qui nous a permis de choisir nos clients et nos projets
  • qui permet à ses employés d’organiser ou de participer à des conférences pour partager notre point de vue, comme le talk que j’ai fait avec le père de mes enfants, codeurs du monde, ou la création et l’organisation de la conference MiXiT (3 Ninjas sur 4 sont dans l’organisation)

Q2. Comment en es-tu arrivée à cette réflexion ?

Il m’a fallu 10 ans pour aligner mon boulot et mon éthique !

En 2012, avec mon conjoint nous avons décidé de partir en tour du monde. L’étiquette de touristes ne nous convenait pas, alors nous avons décidé d’aller à la rencontre de développeurs informatiques autour du monde grâce aux JUGs (Java User Groups).

→ Ça a été l’élément déclencheur pour nous (on en parle ici)

À notre retour, tout s’est enchainé (2012 à 2015)

  • Retour d’année sabbatique de mon côté
  • A 4, nous avons monté le projet Ninja Squad
  • J’ai fait 2 enfants en 2 ans et j’ai acquis mon premier appartement
  • J’ai fini par démissionner pour enseigner dans une école d’ingénieurs et contribuer au projet Ninja Squad

→ Avec le recul, je me rends compte que c’était une réelle opportunité pour nous de voyager, de voir d’autres perspectives, de rencontrer des personnes qui n’avaient pas la même culture. Grâce à nos métiers, le risque restait faible de s’arrêter de travailler pendant un an, il y a relativement beaucoup de travail dans notre domaine. Et c’est définitivement ce qui nous a permis d’avoir l’énergie et la motivation de nous lancer, avec deux amis, dans le projet de lancer notre propre entreprise.


Q3. As tu quelques conseils pratiques à partager ?

  1. Réseauter dans les communautés Meetup
  2. S’investir dans des projets à but non lucratif
  3. Aller dans les conférences informatiques et éthiques

→ Vous y rencontrerez une diversité dans les participants. Et c’est cette richesse qui ouvre des perspectives et qui fait naître des projets comme Ninja Squad.

👇 Liste des communautés intéressantes

  • MiXiT — une conference où on parle de technique, mais pas que, d’éthique aussi!
  • Les Duchess: association destinée à valoriser les femmes avec des profils technique
  • La clavette : projet autour de l’ingénierie de demain avec plus de sens
  • Make sense: un groupe qui décide de mettre leurs compétences au service des entrepreneurs sociaux

Pour plus de communautés web sur Lyon lisez cet article


Q4. Livres & podcasts conseillés

Les livres

Les podcasts

  • Podcast nouvelle école : à la rencontre des personnalités les plus inspirantes qui sortent des sentiers battus
  • La poudre : À propos de femmes inspirantes, artistes, activistes, politiques pour une conversation intime et profonde.
  • Les couilles sur la table : Destiné à ceux qui se posent des questions sur eux-mêmes
  • Rework podcast : brings together a cross-disciplinary mix of influential women working in AI, Deep Learning, and Machine Learning and their impact on solving challenges in business and society.

Interview participative d’Agnès Crepet par Eléonore Baco

Lean In Lyon

Nous aidons les femmes à réaliser leurs ambitions & travaillons pour créer un monde égalitaire.

Eleonore Baco

Written by

French professional, passionate about #digital #marketing. Currently sharing stories about inspirational women. #women #SMM #learn

Lean In Lyon

Nous aidons les femmes à réaliser leurs ambitions & travaillons pour créer un monde égalitaire.