Aqua allegoria Ylang-Vanille

Quel dommage d’avoir discontinué cette belle Aqua allegoria Ylang&Vanille, aux doux accents d’été et de peau ensoleillée. Principalement centrée sur l’ylang-ylang, dont Jean-Paul Guerlain avait une plantation à Mayotte, une “eau” qui s’épanouit dans un lit vanillé et sensuel.

En effet, le parfum s’ouvre sur des notes de ylang-ylang très présent, à la fois doux et capiteux. On note de l’iris et du jasmin en notes de coeur,mais c’est vraiment l’accord fleurs blanches-vanille que l’on retient au fil de la composition. Le tout en fait une fragrance très solaire, à la fois joyeuse et sensuelle, qui évoque les vacances, mais qui pourtant surprend par sa rémanence.

En effet, pour une eau de toilette qui évoque l’été, qui fait partie d’une gamme plus “en légèreté” que les autres parfums de la marque, l’Aqua Allegoria Ylang & vanille a une tenue remarquable. Même si d’instinct on la dédierait plutôt aux beaux jours, elle peut aussi sans doute s’accomoder de l’hiver car elle reste tout de même bien présente, voire légèrement entêtante si on en met trop, en raison, je pense, des fortes effluves de ylang-ylang. Mieux vaut donc avoir la main légère, du moins, lorsqu’il fait chaud.

C’est curieux car j’avais lu quelque part que cette eau de toilette très féminine ressemblait un peu à Loulou Blue, de Cacharel. Cela m’avait semblé sur le coup très étrange comme idée, et pourtant c’est vrai, je leur trouve quelques similitudes. Le départ ylang ylang de l’Aqua Allegoria est différent, car plus “narcotique”, ce qui en fait un parfum moins “girly”, mais il y a quelque chose dans l’évolution vanillée et sucrée qui m’évoque en effet Loulou Blue, en plus “femme”. Moi qui aurais bien aimé re-sentir un jour ce regretté parfum, j’en ai un peu retrouvé l’esprit dans cette belle Aqua Allegoria. Mais ça ne m’avance pas plus, puisque celle-ci est également discontinuée.


Originally published at mybluehour.blogspot.fr on November 30, 2014.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated sophie normand’s story.