Songes, un peu de soleil dans un ciel gris.

Dans l’attente de pouvoir sentir plusieurs nouveautés qui me font de l’oeil (minuit noir de lolita lempicka, sensuous noir d’estée lauder ou encore la déclinaison plus vanillée de Shalimar), j’ai eu envie de revenir sur un de mes chouchous, Songes, d’annick Goutal, espérant ainsi ramener un peu d’été indien en cette grisaille parisienne.


Par un étrange hasard j’ai eu un coup de foudre un samedi après-midi pour ce parfum, pour découvrir en rentrant chez moi, que grain de musc venait juste de lui consacrer un article le jour même. Heureuse coïncidence? Toujours est-il que depuis un an je ne me lasse pas de ces délices exotiques composés de fleurs blanches et de vanille, et que si je ne me parfume pas précisément dans ce but, c’est néanmoins celui qui me vaut le plus de compliments.

En effet, la première chose qu’évoque Songes, c’est le monoï, les vacances, la peau chauffée au soleil sur une plage à l’autre bout du monde… Pas étonnant qu’il plaise autant donc, puisqu’il renvoie à une image communément positive pour tout un chacun. Pourtant quand on le porte souvent et qu’on l’analyse un peu, ce n’est pas une simple odeur de monoï qu’il dégage. Sa première bouffée jasminée est un vrai plaisir, qui laisse deviner une autre brassée de fleurs blanches saupoudrée de vanille.

C’est la fleur de frangipanier et la tiaré, en annonçant le coeur du parfum, qui donnent cette touche si exotique à Songes, car en effet, pour qui en a déja respiré sous les tropiques, l’effet est saisissant. Je pense qu’à ces fleurs blanches s’ajoute sans doute de la tubéreuse même si elle ne figure pas dans la pyramide olfactive, du moins pour l’eau de toilette, qui a des accents verts, contrairement à l’eau de parfum, plus ronde, un peu plus “grasse” aussi. Car ce n’est rien de dire que Songes est un parfum à texture crémeuse, très enveloppant, notamment grâce à l’ylang-ylang, qui vient arrondir ce beau bouquet de fleurs blanches, avant de se fondre dans une belle note vanillée. Celle-ci ne fait qu’enrober de sensualité un parfum déja très charnel, envoûtant.

Ce coeur s’épanouit sur un fond à la fois ambré et sucré, équilibré par une touche boisée, grâce à l’encens, le santal et le vétiver, qui l’empêche de tomber totalement dans un effet “monoï”, trop gourmand. Songes est un vrai délice à porter, car il se prête magnifiquement aux températures estivales, mais il ajoute un peu de chaleur et de bonne humeur en hiver, d’ailleurs son sillage y ressort tout aussi magnifiquement. Pour bien faire, je dirais que l’idéal est de porter l’eau de toilette l’été, qui, avec son petit côté vert l’allège un peu, et d’opter pour l’eau de parfum l’hiver, plus capiteux, plus enveloppant.

Originally published at mybluehour.blogspot.fr on December 12, 2014.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated sophie normand’s story.