Jour 7 /30: L’indépendance d’Haïti proclamée…le 29 novembre 1803 à Fort-Dauphin (Fort-Liberté) ?

« Grenadiers ! A l’assaut, ça qui mouri pas z’affaire a yo, Nan point manman, Nan point papa, Grenadiers ! A l’assaut, Ça qui mouri, z’affaire a yo ! » Chant des soldats de l’armée indigène durant la Bataille de Vertières

L’Histoire universelle retiendra 3 révolutions majeures ayant marqué le XVIIIe siècle:

  • La Révolution Américaine, du 17 juin 1775 au 3 septembre 1783, allant de la bataille de Bunker Hill, entre les Britanniques et les Treize Colonies insurgées jusqu’au traité de Versailles de 1783, reconnaissant l’indépendance américaine.
  • La Révolution Française, du 5 mai 1789 au 9 novembre 1799, qui va de l’ouverture des Etats Généraux au coup d’État de Brumaire par le général Bonaparte…provoquant la chute de la monarchie.
  • La Révolution Haïtienne, allant du 14 août 1791 au 1 janvier 1804, de la cérémonie du Bois-Caïman à la date officielle retenue pour la proclamation d’Haïti, comme « patrie des Africains du nouveau monde et de leurs descendants ».

De ces 3 évènements majeurs, la Révolution Haïtienne reste la plus aboutie dans le sens qu’elle devance les deux autres, du fait qu’elle fut à la fois: anti-colonialiste, anti-esclavagiste et anti-raciste.

Le 18 novembre 1803 a eu lieu, la mère de toutes les batailles de la Guerre de l’Indépendance d’Haïti, à Vertières, dans le Nord, à quelques kilomètres de la ville du Cap-Haïtien…Cette bataille consacre la victoire de l’armée indigène contre les colons français. Le lendemain, le 19 novembre 1803 (27 Brumaire), le général en chef français Rochambeau capitule… Après la victoire des forces indigènes, les Français demandent dix jours pour retirer leurs troupes.

D’après un document français intitulé “Débarquement de la flotte française à Saint-Dominigue”, paru en 1820, l’indépendance aurait été proclamée la veille du jour désigné pour l’évacuation de l’île, soit le 29 novembre 1803, à Fort Dauphin, devenu Fort Liberté. L’acte est signé par les généraux Dessalines, Christophe et Clervaux. Le même document mentionné plus haut, parle aussi du 1er janvier 1804 comme date d’une déclaration plus formelle de l’indépendance avec “une assemblée des généraux et des chefs de l’armée”…

Il faut toutefois souligner que certains historiens, comme Thomas Madiou, remettent en doute cette version car ils pensent que Dessalines était au Cap le 29 novembre 1803 et non à Fort Dauphin…Tandis que le professeur et ancien ministre Pierre Buteau affirme qu’une copie de la première déclaration de l’indépendance d’Haïti, signée à Fort-Dauphin, a été envoyée et publiée dans le journal « Philadelphia Inquirer »…

Qu’en penser? Fort-Dauphin / Fort-Liberté serait-elle une autre oubliée de l’Histoire ?

Max Jean-Louis