Hackathon 2018 de Radio-Canada : l’intelligence artificielle au service des médias

Bon, mentionnons-le tout de suite, ce sera fait : « ICI l’équipe gagnante », notre équipe, a remporté le Grand Prix Média pour son projet Panorama. Oui, notre nom d’équipe était prétentieux/prémonitoire… Nous y allions surtout pour vivre l’expérience d’un hackathon, sans nous nous faire trop d’attentes; il y avait quand même plusieurs équipes d’étudiants en génie informatique et autres geeks de tous poils !

Les membres de ICI l’équipe gagnante

Le défi : utiliser l’intelligence artificielle dans l’industrie des médias

Ce n’était pas qu’un petit défi ! Surtout que Radio-Canada y avait ajouté quelques contraintes, dont le temps, forcément, mais aussi l’utilisation des services Azure de Microsoft. De plus, pour le pitch de 3 minutes — 3 minutes… c’est court — il fallait présenter un prototype fonctionnel, expliquer le modèle d’affaires, l’innovation dans le concept et le schéma technique.

Ce. Fût. Épique.

ICI l’équipe gagnante

Évidemment, avec un nom pareil, il fallait une équipe… atypique.

  • Frédéric Capovilla : architecte de solutions numériques senior, programmeur hors pair
  • Jean-Sébastien Daigle : designer concepteur senior, capable de pondre des interfaces à grande vitesse
  • Marie-Eve Pageau : coordonnatrice marketing, la chef d’orchestre
  • Marc Boivin : geek en chef, parce qu’il a déjà lu une solution à ce problème-là quelque part
  • Éric Letarte : concepteur-rédacteur, pitcheur en herbe

Ce qui nous a permis d’aller aussi loin en si peu de temps ? Nos développeurs sont vraiment bon, le concept bien défini, toutes les tâches bien structurées et un visuel professionnel qui explique bien notre idée.

Panorama : le concept

Panorama, c’est un outil d’aide à la décision pour les journalistes de Radio-Canada qui positionne un sujet sur une grille de valeurs au cœur de la mission de l’organisation publique. Ainsi, le journaliste peut constater les angles morts du traitement d’un sujet d’actualité, et s’assurer que le public a accès à une couverture complète. Pour y arriver, nous avons utilisé l’intelligence artificielle entraînée à détecter les angles d’approche dans un sujet, à travers des centaines de contenus.

Interfaces du prototype Panorama

Tel que le résume d’ailleurs Radio-Canada sur son site : « Un sujet est-il toujours couvert du point de vue politique? L’aspect scientifique est-il absent de la couverture d’un événement? Les chroniqueurs et les commentateurs ont-ils pris trop de place dans le traitement d’une nouvelle? Ce sont autant de questions auxquelles Panorama peut répondre. »

La techno

Premièrement, Panorama se connecte à l’API Neuro de Radio-Canada pour extraire le contenu. Ensuite, il traite l’information pour la rendre plus facilement compréhensible pour les algorithmes. Les résultats sont restructurés dans Elastic Search et envoyés dans Kibana pour créer les représentations graphiques désirées.

Évidemment, nous avons appliqué un peu de notre magie dans tout le processus soit les différentes étapes d’un sprint de conception. Nous avons condensé en une fin de semaine ce que nous ferions normalement en 5 jours! Vous ne serez donc pas surpris de lire que nous avons effectué des tests utilisateurs afin de peaufiner notre prototype et s’assurer qu’il répondait à un réel besoin en plus d’être facile à utiliser.

Le résultat de nos tests utilisateurs

Donc…

Au final, l’open source, une bonne compréhension des enjeux, une métho à toute épreuve et une équipe soudée ont fait en sorte que nous avons pu atteindre notre objectif : créer un prototype d’un outil d’intelligence artificielle qui aide Radio-Canada à réussir sa mission.

En images

Nous sommes heureux de vous partager la vidéo bilan de ce week-end que nous ne sommes pas près d’oublier.

Et à la radio

Une partie de l’équipe a eu le plaisir de s’entretenir avec Claude Bernatchez de Première heure pour parler de leur expérience!