Photo credit : Josh Byers

Investir en soi-même, par Jon Westenberg

TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR ANNE-SOPHIE SCHIMPF

Le système que je me suis créé pour disposer de mon temps libre, accomplir mille projets et vivre de manière heureuse et épanouie.

Ceci n’est pas un article de baratinage, aux termes vaseux, et qui prétend le traditionnel “Il suffit d’y croire pour réussir”. Il y en a déjà beaucoup, des articles comme ça. Je n’ai pas l’intention d’en rajouter un à la collection.

Dans cet article, vous allez apprendre comment procéder pour investir en vous-même, de manière concrète et pratique, pour obtenir de vrais résultats.

Vous allez découvrir comment prendre dès aujourd’hui des mesures qui vous permettront demain d’être une personne meilleure, un meilleur créatif, un meilleur développeur ou un meilleur chef d’entreprise.

Et comment entreprendre des choses incroyables dans votre vie.


Il y a 4 marches à suivre. Et elles sont faciles.

Voici ma méthode pour investir en moi-même. Je la suis tous les jours, et je réponds à qui me demande conseil qu’ils devraient s’y mettre, eux aussi.

Elle n’est pas du tout compliquée, au contraire, et pourtant elle peut porter des fruits impressionnants.

J’ai inventé ce système, parce que je sais que beaucoup de personnes vivent leur vie sans vraiment savoir où elles vont. Elles terminent leurs études, trouvent un boulot, puis passent 60 ou 70 ans à se laisser tomber avec classe.

Elles apprennent de nouvelles compétences comme elles viennent.

Elles suivent leur chemin sans discontinuer quand une nouvelle opportunité d’apprendre se présente à elles, et deviennent lentement la personne lambda que la vie veut faire d’elles.

Bien sûr, c’est agréable de prendre la vie comme elle vient. Une structure, ça ne fait pas tout ; des réussites non plus, ça ne fait pas tout.

Pour beaucoup, essayer de suivre des lignes directrices, peu importe lesquelles, comme celles développées par exemple dans cet article, se terminera en désastre. Ca ne marchera pas pour eux, mais ce n’est pas dérangeant.

Et puis, il y a les personnes comme moi. Des personnes qui ont besoin d’être encadrées, sous peine de se retrouver bloquées.

Parfois, on échoue, on se bat, on se perd et on ne sait plus où aller. Si vous aussi vous êtes dans ce cas-là, alors cet article est fait pour vous.

Voici tout ce dont vous aurez besoin :

  • Une appli pour prendre des notes ou un carnet
  • Une appli pour faire des tableurs (Airtable est génial)
  • Un moteur de recherches
  • Un calendrier ou une appli de calendrier

1. Faites une liste de 100 choses

Définissez clairement ce que vous voulez, peu importe où ça vous mènera.

Je me suis fait une liste des 100 choses que je vais faire dans ma vie. Ce n’est pas une liste des choses que j’aurais voulu faire avant ma mort, ni une liste de simples rêves ; non, c’est une liste de choses que j’ai réellement l’intention de faire.

Ca m’a pris trois heures pour la dresser en entier, et elle recoupe tous les éléments que j’ai toujours voulu faire ou connaître, aussi loin que je pouvais m’en rappeler.

Voici un extrait de ma liste :

  1. Publier un roman
  2. Publier une BD
  3. Publier un livre d’affaires
  4. Faire du conseil en affaires
  5. Avoir un podcast
  6. Garder un haut niveau sportif
  7. Donner un cours en ligne
  8. Créer une ONG
  9. Ecrire pour Forbes
  10. Ecrire pour le Wallstreet Journal
  11. Apparaître sur un panneau
  12. Ecrire pour TechCrunch
  13. Aller à la SXSW
  14. Ecrire un film

… et encore beaucoup d’autres choses.

Maintenant, si je peux accomplir au moins 4 objectifs de cette liste par an, dans 25 ans j’aurai réussi à faire toutes les choses de ma liste.

J’aurai vécu une vie dont je serai fier. J’aurai vécu une vie avec des orientations et des désirs forts, clairs et précis.

Alors faites une liste. Ne copiez pas la mienne, votre liste peut être faite de n’importe quoi. Est-ce que vous avez déjà rêvé de créer une appli mobile de vos propres mains ? De participer à un concours de skateboard ? D’être le propriétaire d’une ferme ? D’apprendre à faire un Mud Cake au chocolat avec la recette de votre grand-mère ?

Inscrivez-les sur votre liste.

Divisez votre liste en 3 catégories comme suit :

  • Les choses pour lesquelles j’aurai besoin de compétence(s)
  • Les choses que je peux faire tout de suite
  • Les choses qui demandent du temps

Maintenant, vous devez apprendre à vivre avec cette liste. Vous allez la garder avec vous pour les 2 prochaines semaines. Rajoutez des éléments, enlevez-en, analysez-les.

Commencez à la détester, commencez à l’adorer encore plus.

Habituez-vous simplement et progressivement à cette liste, et demandez-vous si c’est vraiment le reflet de votre personnalité et de ce que vous voulez.

Demandez à un ami proche de la lire.

Quand vous aurez une liste que vous estimerez satisfaisante, vous pourrez passer à l’étape suivante.

C’est ce qui me stimule et me motive tout au long de la journée. Pouvoir la lire en permanence me permet de ne rien oublier de mes objectifs.


2. Créer une grille d’évaluation de vos compétences

C’est ce qui va vous permettre de progresser et de mesurer vos progrès.

Si vous voulez réussir à atteindre les 100 choses que vous avez l’intention d’accomplir dans votre vie, il va falloir augmenter votre niveau dans plusieurs domaines.

Vous devez vous concentrer sur la catégorie des Compétences à avoir pour réaliser tous les éléments de votre liste maîtresse. Parcourez-les un à un, et relevez les compétences dont vous aurez besoin pour les accomplir.

Soyez réaliste, ne vous surestimez ni vous sous-estimez pas.Vous devez être honnête avec vous-même et noter exactement les compétences qui vous manquent ou que vous possédez mais qui sont encore trop faibles.

Ce seront les compétences que vous devrez développer afin de réussir cette partie de votre liste.

Prenez ces compétences et tracez un tableau. Peu importe ce à quoi il ressemble, ne perdez pas de temps à le décorer.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est 4 colonnes.

  1. 1 colonne qui recense les compétences à acquérir
  2. 1 colonne Recherches
  3. 1 colonne Action
  4. 1 colonne Progrès

Dans la colonne Action, vous allez lister toutes les marches à suivre qui vont permettront de développer cette compétence. Voyez ça comme les “Pré-requis”.

Trouver des cours, s’inscrire, se lancer dans des petits projets, lire des bouquins, peu importe. Faites des recherches. Elles n’ont pas besoin d’être compliquées pour être rassemblées.

Pour presque tout ce que vous voudriez apprendre, il y aura des centaines de guides en ligne pour progresser pas à pas.

Dans la colonne Progrès, inscrivez une estimation d’où vous en êtes dans chacune de vos actions. A nouveau, restez brutalement honnête. Je ne saurai pas si vous serez en train de mentir à vous-même ou non, mais, un jour ou l’autre, vous le ferez.

Ce tableau est désormais votre guide pour acquérir toutes ces compétences qu’il vous manque. Lisez-le toutes les semaines. Mettez-vous d’accord chaque semaine sur les choses à entreprendre. Travaillez. Mettez vos progrès à jour. Recommencez. C’est aussi simple que ça.


3. Prenez des mesures immédiates

En cochant déjà quelques éléments tout de suite sur votre liste, vous vous sentirez d’aplomb pour tous les autres projets à venir.

Là, on est dans la catégorie “Les choses que je peux faire tout de suite” de votre liste maîtresse. Ce sont toutes les choses que vous pouvez accomplir sans plus attendre.

Il n’y a rien pour vous arrêter, et pourtant, pour quelque obscure raison, vous ne les avez jamais faites.

Vous devez élaborer un plan. Il n’y a pas besoin de tableau pour cette partie.

Prenez juste une feuille de papier, ou un doc word, ou une appli type Evernote, et écrivez toutes ces choses que vous pouvez faire tout de suite et que vous vous donnez pour objectif de faire d’ici le mois prochain.

Souvenez-nous, ces choses ne doivent pas être trop ambitieuses. Elles ne doivent pas demander beaucoup d’effort.

Certaines de ces tâches peuvent inclure des envies comme “Commencer à lire Infinite Jest” ou “se faire tatouer”. Tout à fait gérables, très faciles à faire.

Pourquoi avez-vous besoin de ces actions à effet immédiat ? Parce que ça va vous motiver.

Cela va vous permettre de cocher directement des éléments de votre liste, et agir ainsi rend votre projet dans son ensemble moins intimidant. C’est important.

Une fois que vous aurez une vision claire de toutes ces choses à entreprendre immédiatement, notez-les dans votre agenda. Il est temps de les réaliser. Vous pourrez les barrer au fur et à mesure de votre agenda et faire de la place pour d’autres missions des autres catégories de la liste.

Au fil du temps, votre liste des choses à faire tout de suite et votre calendrier deviendront vos outils de prévision et de planification de vos projets.


4. Les choses qui demandent du temps

Prendre le temps de décider des projets que vous voulez mener méritent largement que vous y consacriez des secondes, des minutes, des heures.

Pour moi, cela concerne mes envies de terminer un roman. Faire un podcast.

Toutes ces choses où j’ai déjà toutes les compétences, capacités et ressources nécessaires et requises, mais que je n’ai toujours pas eu le temps de faire.

Si vous n’avez rien accompli de votre liste, et que vous regardez en arrière, ce sont ces choses-là que vous regretterez le plus dans votre vie.

Parce qu’il était tellement possible de les réaliser ! Elles étaient à portée de main !

…Et à la place vous avez regardé des vidéos de chats.

Mettre du temps de côté n’est plus du tout une chose aisée. Nous sommes tellement entourés de choses futiles qu’il semble presque impossible désormais de se trouver un peu de temps en plus dans nos journées.

Mais, je vous le promets, c’est possible d’y parvenir. Si vous étiez un tant soit peu sans pitié, vous vous rendriez vite compte que vous perdez trop de temps sur des choses à la place desquelles vous pourrez entreprendre des projets incroyables.

Je me suis rendu compte, il y a quelques semaines, que ma routine du matin était composée de 30 à 45 minutes passées sur mon iPhone avant d’aller prendre ma douche. Juste pour lire tout et n’importe quoi sur Internet.

J’ai transformé ce temps en mon nouveau temps de lecture. Désormais, je passe plus d’une demi-heure toutes les matinées à lire des bouquins avant de commencer ma journée.

C’est génial.

Le meilleur moyen de déterminer quelles sont les choses sur lesquelles vous perdez du temps sans que cela vous apporte quoi que ce soit, c’est de vous prendre une journée entière pour noter en détails tout ce que vous faites. Prenez des notes dans votre carnet ou sur une appli, pendant une semaine entière. Analysez ensuite ce qui en ressort et ce que vous pourrez troquer contre de meilleures activités.

Une fois par mois, faites-le. Faites un inventaire de vos habitudes et de la manière dont vous dépensez votre temps. Regardez si quelque chose a changé, et si oui, pourquoi. Ce sera le journal de bord de l’évolution de votre temps libre.

Attention : je ne dis pas que vous devez être productif tout le temps tous les jours. Je regarde autant Netflix, lis autant de BD et joue autant à Fallout 4 que n’importe qui.

Ce que je veux dire, c’est que tout le monde perd du temps dans des choses qui n’en valent pas la peine, qui ne les rendent même pas heureux et qui pourtant sont devenus des habitudes.

Ils le font régulièrement. Et s’ils se débarrassent de ces mauvaises habitudes, ils auraient du temps en plus pour faire quelque chose qui aurait vraiment du sens à leurs yeux.


Ainsi, vous avez maintenant votre liste maîtresse, les 100 choses que vous allez faire dans votre vie. Vous avez vos quatre catégories. Vous avez un tableau qui vous montre toutes les compétences qu’il vous manque et comment vous allez les acquérir. Vous avez un guide qui vous détaille comment vous passez votre temps. Et vous avez un calendrier plein de projets que vous allez pouvoir réaliser tout de suite, immédiatement.

On en vient à ma partie préférée de ce système.

Transformez ça en votre routine quotidienne. Commencez tous les matins par lire votre liste maîtresse. Lisez votre tableau de compétences et analysez si vous avez ou non progressez. Regardez si vous pouvez cocher de nouvelles cases dans votre calendrier. Checkez votre journal de bord de votre temps libre.

Je lis ma liste tous les matins pendant le petit déjeuner. C’est comme ça que je m’assure de faire tout ce que j’ai envie de faire.

Quand vous en faites un rituel de votre routine quotidienne, vous n’allez jamais perdre de vue quoi que ce soit. Vous ne laisserez pas tomber votre liste aux oubliettes.


Un dernier mot.

Ce système m’a beaucoup apporté. Je suis devenu très attentif, plus que jamais auparavant. Je me suis concentré sur mes projets, je me sens stimulé et je sais où je vais.

Ca a vraiment très bien marché pour moi. Je sais comment ma vie est quand je ne prends pas le temps d’investir en moi-même. Je perds tous mes repères et tombe en dépression. C’est comme ça que ça se passe.

Quand vous voulez accomplir quelque chose, la meilleure chose à faire est d’arrêter de rêver. De vous concentrer et de le traiter comme un projet pour lequel vous obtiendrez une rétribution. Un projet sur lequel dépend votre travail. Un projet que vous faites pour le plus asshole des patrons que vous avez jamais eu : vous-même.

Utilisez ce système comme un document ouvert. Modifiez-le à votre guise, changez-le, réutilisez-le de la manière que vous voulez. Publiez-le vous-même, réécrivez-le. Cela ne me dérange pas, juste faites-le et dites-le moi.

Si vous avez quelque expérience à partager après l’avoir adopté, j’adorerais que vous me la racontiez !

A part ça, prenez s’il vous plait 10 à 15 secondes de votre temps pour partager cet article juste avec une autre personne. Ce serait génial.


Merci de m’avoir lu. Je suis Jon Westenberg, écrivain, critique, créatif & évangéliste du digital. Depuis 2012, j’aide des personnes à réaliser des projets et trouver une audience. Vous pouvez faire appel à moi pour écrire des contenus ou me consulter pour votre start-up ou blog, m’inviter à un discours ou réaliser une conversation sur votre podcast. Je serais ravi de prendre contact avec vous !

www.jonwestenberg.com

www.twitter.com/jonwestenberg

jon@jonwestenberg.com


Cet article a été traduit de l’anglais par Anne-Sophie Schimpf, jeune auteure et critique toujours à la recherche de nouvelles idées, pour la publication Life Learning France. Si vous souhaitez participer à cette publication, n’hésitez pas à me contacter et à découvrir mes propres articles ici.
N’hésitez pas non plus partager nos articles, ce serait génial. Merci !
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Anne-Sophie Schimpf’s story.