Arrêtons d’enfermer les développeurs à double tour dans les bureaux !


Récemment je discutais avec Alexandre sur le rôle des développeurs au sein de LiveMentor. Ca tombait bien, il venait de prendre un café avec un jeune entrepreneur, dont la startup vient de lever 100 000 euros. Ce jeune entrepreneur avait utilisé ces fonds pour recruter deux développeurs, responsables du développement de la première version de son site.

Je partage ici l’article publié premièrement sur le blog de LiveMentor, par Alexandre suite à cette conversation..

Deux approches

Quand j’ai demandé à cet entrepreneur comment se déroulait la relation avec ses développeurs, il a répondu :

« Dans l’ensemble, ça roule, mais ils sont pénibles, ils veulent toujours mettre leur grain de sel sur le design du site et parler aux utilisateurs. Mais j’ai mis les points sur les i avec eux! Leur job, c’est de développer et de ne pas sortir des bureaux »

Voilà, voilà… Disons que le reste du café ne s’est pas très bien déroulé. J’ai essayé d’expliquer tant bien que mal à mon interlocuteur, plutôt sympa par ailleurs, que son attitude était complètement contre-productive. Qu’il devrait au contraire se réjouir d’être tombé sur des personnes curieuses, qui ont une vision globale de son projet !

Je ne sais pas si j’ai réussi à le convaincre. On part d’assez loin avec un bonhomme qui a quand même lâché durant la conversation :

« J’ai déjà pensé à les enfermer dans les bureaux »

Cela m’a rappelé l’importance d’écrire quelques lignes sur le fonctionnement de l’équipe produit chez LiveMentor. Notre philosophie est simple :

Parler aux élèves est toujours une interaction positive pour chaque personne de l’équipe, quel que soit son métier.

Détaillons ici les interactions entre développeurs et élèves.

1. La résolution de bugs et la communication de nouvelles fonctionnalités

Voilà une vieille tradition de l’équipe. Comme tous les sites au monde, nous avons… des bugs.

Sauf qu’à la différence de beaucoup d’équipes, nous n’essayons pas à tout prix de rajouter des intermédiaires à gogo entre l’élève qui rencontre le bug et le développeur qui va le résoudre.

On utilise différents outils comme Intercom ou Front qui permettent facilement aux mentors d’affecter des conversations aux développeurs. Nous laissons alors le développeur rentrer directement en contact avec l’élève pour comprendre d’où vient le problème (Note au passage : si vous êtes jeune et que vous lisez cet article, n’oubliez pas d’installer Google Chrome sur l’ordinateur de votre maman qui utilise la version d’il y a dix ans d’Internet Explorer)

Les élèves sont RAVIS d’avoir affaire à quelqu’un qui maîtrise parfaitement le fonctionnement du site et comprend chaque fonctionnalité.

Pourquoi donc beaucoup d’entreprises ont peur de mettre en relation développeurs et utilisateurs ? Je ne peux qu’émettre deux hypothèses :

Premièrement, les entreprises ont peur que le développeur ne maîtrise pas les subtilités de la communication écrite.

Le cliché du barbu qui va répondre « ouais bon, c’est quoi le problème que tu as là ?« . Et là je vous arrête tout de suite : les bons développeurs maîtrisent parfaitement la communication écrite. C’est un métier qui demande de savoir rédiger et lire des « specs ».

Deuxièmement, les entreprises ont peur que le développeur se déconcentre et arrête de coder, pour papoter avec les utilisateurs du site.

Si vous êtes entrepreneur et pensez la même chose, arrêtez vous trente secondes pour aller sur Amazon et commander 5 livres sur la startup agile ! Ou inscrivez-vous à un de mes cours pour comprendre ce que j’entends par la méthode skateboard

Ce n’est pas le nombre de lignes de code qui compte. C’est la pertinence des fonctionnalités.

Vous serez très heureux de voir vos développeurs affiner leur compréhension de l’usage du site.

2. Les événements LiveMentor

Toutes les formations de LiveMentor ont lieu en ligne. Nous aidons des élèves dans 26 pays différents.

Mais nous aimons aussi organiser des événements physiques !

La grande force des évènements physiques est toute simple : ils permettent de faire se rencontrer des gens d’horizons différents, dans un même lieu. On provoque des rencontres inattendues et des relations se tissent entre participants… et avec les membres de notre équipe!

J’ai remarqué que les développeurs de l’équipe LiveMentor étaient particulièrement à fond durant nos événements. Pour eux, c’est une occasion privilégiée de parler aux élèves.. parfois jusqu’au bout de la nuit !

Et je peux comprendre pourquoi. Au début de l’aventure LiveMentor, Alexandre a passé presque un an dans la cave d’un incubateur à coder. Il a pu parfois peut se sentir comme un robot, totalement coupé du monde. En organisant des rencontres physiques, on crée un précieux espace de discussion.

3. Le co-working LiveMentor

Depuis quelques semaines, nous avons emménagé dans nos nouveaux bureaux, dans le huitième arrondissement, à Paris.

On a eu la chance énorme de trouver sans frais d’agence, un petit bijou, loin du lit d’adolescent : 5 mètres de hauteur sous plafond, un papier peint disco et bien sûr un aquarium avec deux poissons.

On a pris volontairement plus grand que prévu, avec une idée complètement folle : garder des places libres pour des élèves cherchant des postes de co-working. Je précise que LiveMentor reste bien une école de formations 100% en ligne ;)

C’est un plaisir pour l’équipe produit de voir au quotidien nos 5 élèves, de déjeuner avec eux, d’écouter leurs retours sur le site, d’échanger sur de nouvelles fonctionnalités, etc.

Conclusion

N’ayez pas la tentation d’enfermer vos développeurs à double tour dans vos bureaux ! Pour eux, comme pour chaque personne de votre équipe, il est génial d’être directement en contact avec le WHY de votre aventure.

Et voici une dernière astuce pour conclure.. Nous avons regroupé tous nos élèves sur un groupe de discussion privé. Dans ce groupe, nous mentionnons les développeurs directement à l’annonce d’une nouvelle fonctionnalité. Et qui ne serait pas motivé à la lecture de ces messages ?

Vous connaissez des développeurs qui s’ennuient dans des entreprises où on ne peut jamais parler aux utilisateurs du site ? Nous recrutons des développeurs Ruby passionnés d’éducation !