Brunch du 11 juin 2017

Sacripouille

I — Ecoutes et recommandations

  1. Passions Médiévistes, podcast produit et animé par notre hôte du mois, Fanny. L’émission se donne pour mission d’intéresser le grand public au Moyen-Âge, tout en donnant des conseils aux futurs thésards en histoire médiévale. Le format : une interview d’environ un quart d’heure avec un jeune chercheur en Histoire du Moyen-Âge. Ce qui lui prend le plus de temps ? Trouver des extraits marrants à inclure au fil de l’émission. Avec une contrainte que Fanny s’est imposée : caler un extrait de Kaamelott à chaque épisode.

On a écouté le troisième épisode, qui explorait le Roman de Renart. On apprend plein de choses sur l’oeuvre, sa signification et comment elle s’inscrit dans l’Histoire. Et on découvre que Renart est bien plus sombre que le héros gentiment malicieux dont certains se souviennent.

L’équipe Loopp avait quelques suggestions. Inclure davantage de silences et ralentir le débit de paroles pour permettre aux auditeurs de mieux absorber certaines idées. Fanny veut faire tenir le podcast en un quart d’heure, mais hey, le podcast permet de s’émanciper de la contrainte horaire. Si un sujet a besoin d’une demi-heure, donnons-lui sa demi-heure !

Autres podcasts historiques à regarder et écouter

En français :

  • Nota Bene, chaîne Youtube qui vulgarise l’Histoire.
  • Les revues du Monde, chaîne Youtube qui diffuse une émission sur “l’archéologie, l’Histoire, l’anthropologie et les découvertes”. Recommandée par Fanny, qui aime que la Youtubeuse parle de sujets ésotériques de façon concrète.

En anglais. Dans ces trois podcasts, on n’entend que le narrateur, mais ils racontent tellement bien !

  • The Memory Palace podcast audio où chaque épisode de 5–10 minutes raconte une petite histoire individuelle qui évoque la grande Histoire. Je conseille particulièrement les épisodes Every Night Ever, the Pirate Queen et Butterflies.
  • Revolutions : podcast de 20–30 minutes où chaque saison explore une révolution : la révolution britannique, la révolution française, la révolution de Haïti, entre autres).
  • HardCore history (le nom ne ment pas : les épisodes durent entre trois et six heures).

2) L’ennui, très tendance — Emission “Le tour du monde des idées”, sur France Culture, 5 minutes. Recommandé par Hung, qui est en quête philosophique au sujet de la futilité de la vie. L’animateur case un nombre impressionnant de références littéraires et philosophiques en cinq minutes. Lucas trouvait que ça allait un peu vite. Pour Clément, le problème vient du fait que le podcast est la simple mise en ligne d’une émission de flux. Alice avance une piste pour enrichir cette émission : confronter les théories philosophiques à la réalité, en allant enregistrer des gens qui parlent de l’ennui : le gardien de nuit d’un musée ou un garde du palais de Buckingham par exemple.

Suggestion d’exercice par Clément : retravailler des émissions de flux pour en faire des podcasts à haute valeur de production ajoutée.

Qui est partant pour une session workshop ?

3) 26 ans, de l’émissionA ton âge”, France Inter, 8–10 minutes. C’est Alice qui nous a fait découvrir cette émission de Caroline Gillet. Trois saisons au compteur, les deux premières sont les meilleures selon elle. Le principe de la première saison : chaque semaine, interviewer quelqu’un d’un peu plus vieux que la semaine précédente, en posant des questions assez générales sur la vie. En plus des interviews, on entend des scènes de la vie quotidienne des interviewés. Fanny a trouvé que dans l’épisode qu’on a écouté sur Angel, apprenti boucher et apprenti papa, la scène du début était un poil longue et qu’on mettait un moment avant d’arriver à l’interview. Remarque qui renvoie à la question récurrente du “Pourquoi j’écoute ça?”. Si le podcast ne m’est pas conseillé par quelqu’un en qui j’ai une absolue confiance, vais-je écouter pendant 2 ou 3 minutes une journaliste aller chez le boucher puis au McDo avant d’entrer dans le vif du sujet ?

4) Troubles de l’élection, premier épisode, de fiction, de “La Grande Marée”, podcast produit par Clément. Écrit, joué et produit en quelques jours. Clément fait remarquer qu’il a fallu un grand nombre de prises au micro avant d’avoir la bonne. Il y aura d’autres épisodes de la Grande Marée, mais les épisodes auront des styles différents, précise Clément.

5) Remember The Baby, The Truth — Radiotopia. C’est moi qui ai conseillé cet épisode. L’épisode traite d’un AVC d’une façon très vive et étouffante et peut être perturbant. Je trouve l’épisode intéressant sur la forme, par l’utilisation qu’il fait de la musique et des éléments qui ne sont pas du dialogue pour créer une expérience immersive. Je n’ai pas relâché mon attention une seconde.

6) Calls, par Thimothée Hochet. Fiction sympa, d’horreur. La narration se fait à travers des conversations téléphoniques. On est bien plongé dans l’histoire et le rythme est soutenu. Mais la qualité des lignes téléphoniques était assez mauvaise, il y avait un peu trop de fois où on ne comprenait rien à ce qui se disait, ce qui peut faire décrocher (ha ha).

Le concept devrait être adapté à la télévision en série sonore (yep, sonore !) par Canal +.

7) Recommandations en vrac

  • Tea Time Club, conseillé par Fanny. Série documentaire de Caroline Gillet où des personnes aux quatre coins du monde partagent leur vision du monde via Skype.
  • StoryCorps. L’équipe de StoryCorps se balade à travers les Etats-Unis pour interviewer qui veut. Les plus de 65.000 (!) interviews sont archivées à la bibliothèque du Congrès américain et certaines d’entre elles sont diffusées en tant que podcast. Episode conseillé : l’interview croisée, dans une même pièce, d’une femme et de l’homme qui a tué son fils.
  • Un article sur la difficulté de rendre l’audio aussi viral que les vidéos de chats mignons.

II) Conseils techniques

On a parlé de quelques problèmes de mixage, rencontrés sur plusieurs épisodes : difficile de se rendre compte en montant avec un casque de ce que le podcast donnera diffusé par une grosse enceinte, comme c’était le cas dimanche.

N’hésitez pas à partager avec nous vos meilleures pratiques de mixage,en nous envoyant un courriel à loopppodcast@gmail.com. Pour ma part, je fais le montage au casque, puis j’écoute le mix quasi final au haut parleur de l’ordi, en regardant les niveaux dans le logiciel de montage ; je fais les derniers changements, je ré-écoute en haut parleur, et j’exporte.

Autre question évoquée : l’utilisation de musiques dans un podcast et les questions de droits d’auteur. Clément recommande Free Sound et Free music, qui proposent des musiques libres de droit. J’ajoute Bensound.

Si quelqu’un a une ressource juridique à partager sur ce que le droit français dit sur les questions de droits d’auteur relatifs à l’utilisation de musiques pour les podcasts, ça m’intéresse mais en attendant, voici un article clair sur cette question aux Etats-Unis. Où l’on apprend notamment qu’on peut avoir des ennuis même si on utilise 5 secondes d’une musique.

III) Rendez-vous

  • Fanny est allée au festival MP3@Paris, consacré aux podcasts et à la fiction audio. Pour en savoir plus, voici le site de l’événement.
  • L’après-midi d’écoutes et de conférences “Le nouveau podcast” se tient jeudi 22 juin. C’est gratuit, mais il faut s’inscrire si vous voulez y aller. Plus d’informations par là.
  • Pour demander une place pour assister à HearSay, le festival de l’audio en Irlande, c’est jusqu’au 22 juin et c’est par ici.

C’est tout pour ce mois-ci, à dans un mois pour le prochain brunch audio et le prochain billet !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Grégoire Molle’s story.