Découvrez ici quelques exemples concrets des activités de Low-tech for Refugees, organisées au cours du mois d’avril 2019 !

Low-tech Lab
May 10 · 5 min read

[English]

Voici ce que nous entendons par ….

…Développement d’une communauté locale :

Samedi 6 avril, à Mosaik — Centre de soutien pour les réfugiés et la population locale

Nous avons accueilli dans le centre de soutien de Mosaik, géré par Lesvos Solidarity, plus de 50 participants, dont la plupart découvraient le concept de low-technologie ou le projet Low-tech for Refugees, lors d’un événement de sensibilisation. Ceci a également été l’occasion pour de nouveaux membres de rejoindre notre communauté ou de s’impliquer d’avantage à nos cotés.

Au cours de cette journée, plusieurs activités se sont déroulées simultanément :

Découverte des Low-tech et de leur potentiel tant pour les demandeurs d’asile que pour les locaux :

L’exposition organisée a donné aux visiteurs l’opportunité d’observer et de tester quelques-unes des low-tech réalisées au cours de la première phase du projet, assorties de panneaux explicatifs en grec et en anglais. Des explications complémentaires sur la conception et le fonctionnement des low-tech étaient également proposées par les bénévoles.

Rosemary Morrow, formatrice et auteure de permaculture reconnue, a fait salle comble pour sa conférence portant sur son expérience d’enseignement de la permaculture dans les camps de réfugiés à travers le monde, et sur les perspectives offertes par cette approche. Nous avons également abordé les critères de définition des low-tech et leurs interactions possibles avec la permaculture pour aborder les problèmes socio-environnementaux.

Activités de fabrication :

Mehdi, guidait les participants dans la fabrication de leur propre powerbank à l’aide de schémas illustrant les différentes étapes. Nos participants étant de multiples nationalités différentes, le tutoriel traduit de la plateforme open-source Low-tech Lab apportait un excellent complément pour participants souhaitant s’appuyer sur des explications complètes dans leur propre langue.

Les curieux pressés ou désireux de s’initier en douceur à l’approche low-tech se sont confectionnés des portefeuilles, en donnant une seconde vie à d’anciennes briques de lait, avec l’appui des bénévoles.

Activités de réparation :

Les visiteurs avaient également été invités à apporter leurs vélos nécessitant quelques réparations pour apprendre à les réparer eux même grâce aux conseils avisés de notre expert vélo, Pierre.

L’événement s’est clôturé par un moment convivial d’échange et de réseautage entre les participants et les acteurs locaux.

…Développement des compétences :

30 mars — 16 avril, au centre communautaire One Happy Family

Un cours certifiant de 14 jours, reconnu à l’échelle internationale, a été organisé pour préparer les étudiants au Permaculture Design Certificate (PDC). Low-tech for Refugees a coordonné le programme, enseigné par 3 formateurs de Permaculture for Refugees, venus d’Australie, d’Italie et de Grèce. Le groupe de 27 participants était composé de réfugiés (d’Afghanistan, du Yémen, d’Ouzbékistan, du Togo, du Congo, du Cameroun…), de coordinateurs de projets locaux et de Grecs, principalement agriculteurs. La formation s’est déroulée en 5 langues grâce à l’aide de traducteurs bénévoles.

Ces personnes se sont réunies pour apprendre, partager et travailler à la redéfinition des espaces d’habitation temporaires (dans leur aménagement ainsi que leur aspect communautaire). Cette réflexion s’appuie sur une approche globale ainsi que sur des solutions low-tech plus spécifiques. Le cours initiait le groupe à l’innovation collective pour proposer des solutions susceptibles d’améliorer la vie quotidienne des camps et de profiter directement aux communautés ainsi qu’à leurs écosystèmes environnants. Ils ont maintenant obtenu leur certificat et se réunissent chaque semaine pour continuer à appliquer les connaissances acquises en appuyant 3 ONG locales.

…Ateliers hebdomadaires low-tech :

Voici un exemple d’atelier hebdomadaire : la fabrication de powerbanks, ces batteries mobiles pour recharger les téléphones. Il a connu un tel succès qu’il a été renouvelé à plusieurs reprises à la demande des participants, toujours sous le regard avisé de Mehdi,réfugié Afghan et notre bras droit au Makerspace. Il est très sollicité pour ses multiples talents. Il est non seulement un charpentier hors pair, mais aussi un touche-à-tout qui sait trouver des solutions techniques à tous les problèmes qu’on lui soumet. Il se découvre maintenant de nouvelles compétences en tant que formateur et pédagogue.

Durant l’atelier, chaque participant peut venir réaliser sa propre batterie externe à partir d’anciennes batteries d’ordinateur données par des magasins locaux et de fils recyclés associés à quelques composants neufs mis à disposition par le Low-tech Makerspace. C’est l’occasion pour beaucoup de souder pour la première fois, et d’apprendre tester un circuits électrique. Les participants en profitent pour tester toutes sortes de coques pour protéger leur “ nouvelle “ powerbank.

Chaque semaine, au moins un atelier est organisé, ouvert à une dizaine de participants afin de faire découvrir une nouvelle low-tech et les joies du “faire soi-même”.

…Ateliers de réparation collaboratifs, ou appui à l’insertion économique

L’activité naissante de réparation vélo à pris une nouvelle ampleur ce mois-ci, avec 40 vélos réparés dès les premières semaines de lancement, et nos tout premiers dons de pièces détachées. De plus en plus de visiteurs se pressent pour apprendre à réparer leur vélo ou en emprunter un et profiter d’une nouvelle liberté de mouvement sur l’île. On a parfois tendance à l’oublier, mais le vélos est bien une solution low-tech !

De nouvelles possibilités de collaboration et d’initiation à la pratique du cyclisme s’ouvrent, nous laissant entrevoir un avenir prometteur pour la mobilité douce et l’autonomie des habitants de l’île ! Bientôt, nous serons en mesure de former davantage de réfugiés et de locaux à la réparation des vélos. Des compétences très précieuses, pouvant permettre aux réfugiés de trouver un emploi où qu’ils soient ou peut-être même de générer des revenus en louant les vélos fraîchement remis en état au bénévoles dans un avenir proche...

Restez connectés, suivez-nous sur les médias sociaux : page Low-tech with Refugees | groupe Low-tech Lab Greece |page Low-tech Lab

Et pour nous rejoindre, contactez Marjolaine Bert, coordinatrice du projet: marjolaine@lowtechlab.org | 0030 698 42 00 595

Low-tech Lab Stories

Retrouvez tous les articles du Low-tech Lab

Low-tech Lab

Written by

Programme de #recherchecollaborative sur les #lowtech. #DIY Le @lowtechlab est un projet @goldofbengal

Low-tech Lab Stories

Retrouvez tous les articles du Low-tech Lab

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade